Le Songe des flamboyants de la Renaissance

De
Publié par

Depuis ses débuts, Amadou Elimane Kane déroule avec constance l'obsession d'un poète habité par une seule idée : la Renaissance panafricaine. Sa poésie se veut le tam-tam qui réveille les consciences. "Ton jardin/Parfum de mangue/Goût de flamboyant fleuri/Les arbres sève de créativité/Ouvrent la voie/Vers la renaissance/Vers la liberté !"
Publié le : samedi 1 mars 2008
Lecture(s) : 279
Tags :
EAN13 : 9782296279377
Nombre de pages : 132
Prix de location à la page : 0,0084€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois


DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONSACORIA

LaParole du Baobab, poésie,1999
Poèmes de l’Andemain, 2002
Le Palmierblessé, 2005

Le Songe desflamboyants
delaRenaissance

Acoria éditions, 2008
CayaMakhélé, éditeur
Mail: acoriadiffusion@free.fr
Site : www.acoria.net
ISBN978-2-35572-007-9

Aux termesde code delapropriété intellectuelle,toutereproduction oureprésentationintégraleou
partielle delaprésentepublication, faitepar quelqueprocédéque cesoit (reprographie,microfilmage,
scannérisation,numérisation...) sans le consentementdel’auteur oudesesayantsdroit ouayantscause est
illicite etconstitueune contrefaçon sanctionnéepar lesarticlesL335-2et suivantsduCodedelapropriété
intellectuelle.
Tousdroitsdereproduction,traduction, d’adaptationetdereprésentation réservés pour tous pays.

Amadou Elimane Kane

Le Songe desflamboyants
delaRenaissance

Poésie
Préfacede
AminataSowFall
Liminaire de
RamatoulayeDiagneMbengue
Après-dire de
Marie-Louise Diouf-Sall

Les flamboyants aussisesouviennent de leurmémoire.

À mamèreKhadyKane
Àtoutes lesfemmes
Àtoutes lesfemmes noires
Quipar leursgénérosités océanes
Portent lesflambeauxdel'humanité

PRÉFACE

AmadouElimaneKanenous revientavecLe Songe des
Flamboyants de la Renaissance.Un texteremarquablequi,
commeun projecteur,illuminetous
lescheminsdeconvergencesauboutdesquels s'opèreune fusion miraculeuse entre
laPoésie et lavie.Tout récemment,ilconfiaitau quotidien
sénégalais«LeSoleil»:poésie, dans mon cheminement,« …la
n'est ni plus ni moins que la vie.Et la vie est ouverte à toute formede
questionnements. On nepeut pasenfermer la vie, c'est-à-direquel'on
nepeut pasenfermer la poésie.D'où ceregard quenous avons qui
consisteà aller au-delà desfrontières, à assumer lechant pluriel».
Ces propos renseignent non seulement sur les
motivations littérairesdu poète,maisaussisur sonart.LeSongedes
Flamboyants dela Renaissanceest un
longpoème.Entrelesdixneuftitres qu'indiquelesommaire,il n'existe en réalitéque
des tempsde«respiration»pendant lesquels
lepoètedéposesarévolteou sapassion-ou son ravissement porteur
d'espérance -sur un refrain quisonnecommeun leitmotiv:
Comment voulez-vous
Que jemetaise
Tempsde«respiration»pour rebondir plushaut,
plusfort.
Et lepoèmedecouler, commeunfleuveau longcoursau
grédeseshumeurs,offrant unemultituded'«escales».Ici
lerêvemagnifique:

9

Je cherche…
Toi le berceau de mon verbe
Pour réveiller les soleils de mes libertés
Les soleils de renaissance
Perlés des flambeaux de savoir
Là,larévoltecontre toutes les horreursinfligéesaux
peuplesafricains.Cridedouleuretd'indignation.
Mais,malgrélacolère,malgréles récriminations,toutest
miraculeusementatténuédanscetexteparcettelueur qui,
nécessairement,pointeàl'horizondetoutepoésie.Par les
mots,lapuissancedesimages,les sonoritéset lerythme -je
dirais mêmelescouleurs-lesgrands poètescréent lamagie.
Cesontdesalchimistes,nel'oublions pas.Ilsfontjaillir la
lumièredesdécombresdeshorreurs.
En préludeàLaParole duBaobab(1999),AmadouElimane
Kane écrivait:
Poétiser c'est profaner
Le silence hideux
Pour lui offrir
Unacte d'amour et de liberté
Il récidiveavec cedernier texte,enapprofondissant sa
pensée:
Poétiser c'est faire
Un céleste tissage perlé
De conscience historique
Entre le passé le présent et l'avenir
Pour célébrer
Larenaissance parfumée de l'unitéafricaine
Le souffle de laliberté
Labeauté humaine
Toutes les beautés humaines

10

Et oser chanter
Que lafemme porte notre belle humanité.
Le grandmérite de AmadouElimaneKane,
c'estderéussirà conjugueravecun rarebonheur l'Art,lesconvictionset
les sentiments.Ces trois-làne font pas toujoursbon ménage
sil'on sesouvientdu motcélèbred'AndréGide:«On ne
fait pasdebonnelittératureavec debons sentiments».
AmadouElimaneKane est un poète inspiré etde grand
talent.Depuis sesdébuts,ildérouleavecune émouvante
constancel'obsessiond'un poète habitépar uneseule idée:
laRenaissancepanafricaine.Loindelasser,il récoltedes
lauriers.On sortdeson texteapaisé, confiant,optimiste.
Jenepeux pas m'empêcherd'espérer que,
demain,ilchanteral'aurored'unjourbéni.

AminataSowFall
Professeur de lettres, écrivaine, romancière

11

LIMINAIRE

Voici quelamagiedudireoùnousplongeLe Songe des
Flamboyantsde laRenaissancenous entraînedans unedouble
réappropriation: celledel'histoire etdelapoésie,aucarrefour
duquelse trouvela femme.ÉcritAmadouElimaneKane:
Mamémoire exhorte letemps
Etne peutjamaisoublier

Ne jamaisoublier,voilàla véritable
armecontrel'exil,l'aliénation,l'étrangetéàsoi-même.L'Afriquenedoit pas oublier
sonhistoire,non pascellequelecolonisateur lui a apprise
maiscellechantéepar lesfemmes.Chantéepar lesfemmes
maisaussi écritepardesfemmes,par lesfemmesdeN'Der,
parNdaté Yalla,parNdjomböttMbodj,par laMulâtressedans
lasolitudequi fait savoix sipoignante:
Je porte le nom de macouleur

L'épopéeàSolitude laMulâtressemontrequel'histoire,la
mémoirequelapoésie étalen'est pasfigée,passéeàjamais.
Elledemeurevivantecar lasolitudedelamulâtresse est la
nôtre, celledetoutindividu quel'on nedésignequepar sa
couleur,sareligion,sonethnie…Cetteclôturequi
isolel'homme et l'exposeàlaviolence aveugledesguerres, desgénocides
etdesblessuresdetoutes sortes.
Aussi,AmadouElimaneKane fait-ildelaréappropriation
denotre histoire,non pas un simplecultedu
passé,unconservatismestérilemais unélan vers
laconstructiondenotrepré

13

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.