Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 10,13 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Benabdallah DRIDJ
Le soupir des mots
Préface de Yves de L’Espinay
Le soupir des mots
Collection «Vivre et lécrire» dirigée pár Pierre de Givenchy voir en fin douvráge lá liste des titres de lá collection © L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00207-1 EAN : 9782336002071
Benábdálláh DRIDJ
Le soupir des mots
LHármáttán
PRÉFACE
 Le soupir des mots », comme si vous y étiez…
Ces mots assemblés suintent lamitié, lamour, la nostal-gie, la rencontre, la difficulté dêtre. Un pays qui vous ac-cueille et qui vous apprend  la poésie de toute la bande ». Un autre qui nest plus tout à fait le vôtre où les hommes sont des  algéaériens » en attente dun destin.
La lecture dOujdá, son premier roman, nous avait emme-nés aux confins du Maroc et de lAlgérie et dans Oujda, cette ville qui devenait unno máns lándpour un père de famille algérien qui ne pouvait franchir la frontière en raison de son passé harki. Avec ce nouvel ouvrage, Benabdallah nous fait traverser les limites  dun indi-gène » qui sinscrit dans la culture française ; ce  butin de guerre » comme lavait si bien nommé Kateb Yacine, écrivain et poète algérien.
Il en ressort des mots bleus qui peuvent enjoliver le bon-heur. Mais aussi des maux à lâme, des bleus qui peuvent torturer lêtre. Il est vraisemblable que Benabdallah a opéré un détour afin dexprimer la tendresse que lui pro-cure la vie. Peut-être influencé par Camus:  Tout ce qui dégrade la culture repousse les chemins qui mènent à la servitude. »
Et pendant ce temps-là  dansent les belles de jour » qui viennent réconforter lêtre en déshérence. Lamour côtoie le désespoir et le rend plus acceptable, parce quil en
7
dénoue le sens. Silence, pas de chance, une mouche dans la cuisine continue sa faribole. Elle tente de sévader à travers le rideau de la cuisine ou-vert sur lhorizon, où lon ressent la chaleur et la torpeur du bled et de sa cité Maillot. Laissons-nous mener au tra-vers de ce dédale qui nous laisse à penser que lauteur, in-dividu entre les deux rives de la Méditerranée, nous pro-pose des histoires qui conduisent à la rêverie, à ce qui nous tient et à ce à quoi nous tenons.
Une note personnelle simpose: Jai rencontré Benabdallah dans un  lieu-dit », La Borde, dans une cli-nique psychiatrique au cœur de la Sologne. Jétais infir-mier, il était stagiaire. Je ne pensais pas que son histoire personnelle, marquée par ses racines, dont il ne parlait pas, comme un taiseux, le conduirait à lécriture qui révèle ses pensées diurnes et nocturnes. Je ne pensais pas non plus quune amitié aussi belle et aussi forte sécrivait déjà.
Que ce recueil de poèmes, dhistoires, se transmettre de gé-nération en génération, et quil renforce un peu plus le lien entre les deux rives.
Yves de LEspinay
8
Parler d’amour
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin