Le voyage l'emporte

De
Publié par

Publié le : dimanche 1 janvier 1995
Lecture(s) : 226
Tags :
EAN13 : 9782296300231
Nombre de pages : 128
Prix de location à la page : 0,0060€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

LE VOYAGE L'EMPORTE
Poètes des 5 continents

Collection Poètes des cinq continents dirigée par Gérard da Silva
Dernières parutions: 68- Babacar San, Visages d'homme. 69- Celia Dropkin, Dans Ie vent chaud. 70- Pierre Goldin, H elladiques. 71- Noureddine Aba, Comme un oiseau traqué. 72- Irène Shraer, Ce que raconte le vent. 73- Thierry Divry (1943-1993),La seconde éternité. 74- Shêrko Bekes, Les petits miroirs. 75- Adamou Ide, Sur les terres de silence. 76- Henri BruneI, Les oiseaux pour sourire et rêver. 77- Maxime N'Debeka, Paroles insonores. 78- Krzysztof Jezewski, La musique. 79- Jean-Pierre Biondi, Si je change de nuit. 80- Philippe Caspar, Miserere. 81- Parviz Khazraï, Guitare,fourreau de la dague, suivi de Montagne en mois. 82- Le bout portant de la poésie, discussion et poèmes. (Collectif). 83- Jean Bensimon,L'arbre bonheur. 84- Lena Houari, Poème-fleuve pour noyer le temps présent. 85- Abdelkader Benarab, Les mots. 86- Saggar, Au-delà des mots. 87- Michel Helayel, L'arbre: Son nom (préface de Roger Garaudy). 88- Jean-Paul Gautier, Sept fois neuf poèmes. Anthologie personnelle. D'hier à aujourd'hui. 89- André Mathieu, Le nombre d'Orphée. 90- Tarek Essaker, La prairie des inquiétudes. 91- Michel Cassir,Ralenti de l'éclair 92- André Lagrange, L'Épreuve du silence. 93- Michel Wyszomirski, Tout en chemin. 94- Chantal Danjou, Les consonnes de sel. 95- Pierre Goldin, Helladiques. 96- Kama Kamanda, L'étreinte des mots. 97- Daniella Rasoamaharo,L'Ante ailleurs. 98- Ron Padova, Révélations de l'air. 99- Kazem Shahryari,Le vent l'emporte. 100- Solange Amiel, Matière Noire.

Kazem SHAHRYARI

LE VOYAGE L'EMPORTE
Préface de Pierre GUINCHAT

Editions L'Hannattan 5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique 75005 Paris

Couverture:

"

A la potence"

(Peinture

de / 'auteur)

Copyright L'Harmattan isbn : 2-7384-3109-7

1995

A Isabelle

Préface
Mais pourquoi donc le Shah d'Iran, qu'on disait cultivé, N'aimait-il pas Brecht? Et pourquoi, après l'avoir copieusement rossé, Emprisonna-t-il Kazem Shahryari, Théâtreux à peine pubère Qui venait de monter "Homme pour Homme" ? Mais pourquoi le Roi des Rois, d'origine divine, N'aimait-il pas Jeanne d'Arc? Et pourquoi, après l'avoir copieusement rossé, Emprisonna-t-il Kazem Shahryari, Homme de théâtre plein d'avenir, Qui venait de créer un petit opéra à la gloire de la Pucelle? Mais pourquoi l'Ayatollah, de retour d'exil en France, N'aimait-il pas le spectacle "La guerre, c'est la mort" ? Et pourquoi, après l'avoir copieusement rossé, Emprisonna-t-il Kazem Shahryari, Poète, dramaturge et homme de théâtre confirmé Et le laissa-t-il pour mort au coin d'un bois? Mais pourquoi l'Office des Réfugiés de France, Pourtant fort radin en la matière, Lui accorda-t-il si généreusement une carte de séjour?

7

Mais pourquoi Kazem SHAHRY ARI, Syndicaliste intransigeant, Dramaturge virulent, Poète inspiré, Fils du soleil et de la tolérance, Adopta-t-il d'emblée, la langue et les coutumes du pays Et fit-il de la Seine, la "Partenaire secrète De ses longs monologues violets" ? Oui, pourquoi? Pour écouter un poète, il faut se faufiler, Humblement et délicatement, Au travers de son jardin secret, Quand il accepte d'en livrer quelques senteurs.

De la "Panthère", sa mère, sa patrie, sa patrie-prison "Azurée de la violence militaire", Au "Discours des Survivants", soutITance de son corps, de son peuple, Kazem SHAHRYARI se situe dans la lignée des insoumis Qui "portent le silence noir des siècles". Il témoigne en urgence, De l'étouffement de la liberté, de la mort en attente, De la terre qui vomit le sang, du désastre qui s'écoule. Il ne "sillonne pas seulement les annales royales Jonchées de roses orientales", Il nous interpelle, aussi, dans notre quotidien "Au coeur de la douce chaleur de Paris" Car le ciel n'a pas de frontière.

8

"Quelqu'un meurt peut-être de froid, Comme je vous le dis", Et "Ainsije commets le chômage Ces temps-ci, malgré mon courage". Kazem SHAHRY ARI, le compagnon Des amitiés fidèles, - "Je l'aimais comme ça"... Des amours éternelles, - "Ses délices sont défendues"... Des espoirs renouvelés, - "Ne dormez pas, l'aube caresse

l'Océan", Paie très cher sa qualité d'hommelibre:
S'il fait souche, aujourd'hui, parmi nous, Il souffre du voile de l'oubli Qui obscurcit son témoignage, Le témoignage du poète englué, Le témoignage de ceux qui ne peuvent témoigner, Le témoignage des témoins absents. "N'oublie jamais, Ami, Un Homme est un Homme, Sa place le fait Homme. " C'est pour cela que ce recueil de poésies, Ecrites directement en français, Etait aussi une première urgence.

Pierre GUINCHAT

9

LE VOYAGE L'EMPORTE

L'arbre radoucit l'image de La terre et la rivière L'emporte L'ombre de tes sourcils me Dérobe ta lumière et tes larmes L'emportent Le clair de la lune découpe La robe noire de la nuit et le jour L'emporte Tes mains me Démasquent le coeur et la vie L'emporte Tu as froid Je délire de joie et mon âme L'emporte Ta voix me Caresse l'ouïe et la salive L'emporte Ta sagesse Ecoeure mon humour et ton sourire L'emporte Le journal Réveille mes cauchemars et le voyage L'emporte

11

JE SUIS DE CE MONDE
Je suis de ce monde Né sur les seins de L'Est moyen D'une femme Patiente aux patiences Bercé aux vers des Poètes vagabonds Formé à l'école de la Discipline anglaise Nourri aux sentiments russes Artamanof - Tchaïka - Vanïa J'ai aimé la philosophie allemande J'ai été piégé par la logique française J'ai connu l'éclair de la lune Et l'éclat du soleil enfant du Haut plateau d'Orient Je suis de ce monde J'ai traversé à pied le désert Le champ La montagne J'ai couru avec les rivières La mer m'a fouetté de ses ressacs Et les champs verts m'ont poussé A la mort Je suis de ce monde J'ai attrapé la panique hindoue Dans un trouble humain entre La mer et les forêts

12

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.