//img.uscri.be/pth/b24207b74b5937d3481c1fae0f68b9802955ecd6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Les éclairs d'acier

De
109 pages
Trente Janvier 1933, Berlin. Un homme, porteur de l’idéologie la plus immonde et la plus révoltante, arrive légalement au pouvoir. Quelques années auparavant, il a créé ce qu’il y a de plus abject : une section spéciale dont la fonction est de faire régner l’ordre et la terreur. Son symbole, porté fièrement à la collerette par des hommes aveugles ou stupides, représente deux S argentés. Pendant près de deux décennies, ce symbole sera synonyme de mort, d’angoisse et de peur pour les populations des pays asservis et pour les communautés persécutées. Il sera appelé : les Eclairs d’Acier.T rente Janvier 1970, Lyon. Un petit garçon naît. Son enfance est semblable à celle de beaucoup d’enfants mais à quatorze ans, il est lui aussi frappé par un symbole synonyme de mort, d’angoisse et de peur.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Les Øclairs d acierHenry Carey
Les Øclairs d acier
PoŁmesØcritsde 1984à 1989.
PO SIE' manuscrit.com, 2001
ISBN: 2-7481-1513-9 (pourle fichiernumØrique)
ISBN: 2-7481-1512-0 (pour le livreimprimØ)Avertissement de l Øditeur
DØcouvertparnotrerØseaudeGrands Lecteurs(libraires,revues,critiques
littØraires etde chercheurs),ce manuscritestimprimØ telunlivre.
D Øventuelles fautesdemeurentpossibles;manuscrit.com,respectueusede
lamiseenformeadoptØeparchacundesesauteurs,conserve,àcestadedu
traitement de l ouvrage, le texte en l Øtat.
Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com
5bis, rue de lA’ sile Popincourt
75011 Paris
TØlØphone:0148075000
TØlØcopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comAVERTISSEMENT -PREFACE
Trente janvier 1933, Berlin. Un homme, porteur de
l’idØologielaplusimmondeetlaplusrØvoltante,ar-
rive lØgalement au pouvoir. Quelques annØes aupa-
ravant, il a crØØ ce qu il y a de plus abject : une
section spØciale dont la fonction est de faire rØgner
l’ordre et la terreur. Son symbole, portØ fiŁrement à
la collerette par des hommes aveugles ou stupides,
reprØsente deux S argentØs. Pendant prŁs de deux
dØcennies,cesymboleserasynonymedemort,d’an-
goisse et de peur pour les populations des pays as-
servis et pour les communautØs persØcutØes. Il sera
appelØ : les Eclairs d Acier.
Trentejanvier1970,Lyon. Unpetitgar onna t. Son
enfanceestsemblableàcelledebeaucoupd enfants
mais à quatorze ans, il est lui aussi frappØ par un
symbole synonyme de mort, d angoisse et de peur :
un cancer qu il assimile aussit t à un Eclair d Acier
d’un nouveau genre.
PendantdenombreusesannØes,ilvaluttercontrecet
agresseur sournoisquivacommencerparletorturer
physiquement mais aussi moralement puis finir par
instaurer un rØgime de terreur dictatoriale dans un
esprit et dans un corps en proie aux mutations de
l’adolescence.
7Les Øclairs d’acier
Cecombat,j aivoululeretranscrire. MettreparØcrit
toutes ces blessures, toutes ces souffrances, tout ce
noirmaisaussitoutemavolontØdem’ensortir,d ar-
riveràvivreenacceptantlamaladie,enm acceptant
moi-mŒme en fait. Ce n est pas par hasard si j ai
choisi comme expression la poØsie. Il me fallait du
beau pour dØcrire lalaideur. Humblement,j ai donc
essayØ de traduire en vers d’une part ce que je res-
sentaisauplusprofonddemoioucequem inspirait
le monde dans lequel je vivais et, d autre part, mes
aspirations à m en sortir.
C est en fait essentiellement la force de l amour qui
m a aidØ. Aunâge oøle corps etl esprits Øveillent
à des sensations nouvelles, cette force m a donnØ le
courage de rØsister à l envahisseur.
Il sera donc beaucoup question d amour dans les
pages suivantes. Mais cet amour revŒtira plusieurs
aspects : amour idØalisØ, amour physique, amour
maternel, amour de la Nature et de l Art, amour de
laLibertØ,amourdeDieu Certainspassagespour-
ront choquer. Je vous saurai grØ de m en excuser
mais la force et la violence de certains mots ou de
certains vers traduisent seulement mon Øtat d esprit
à un instant donnØ. Tous ces poŁmes ont en effet
ØtØ Øcrits d un seul jet. Ils n ont ensuite jamais ØtØ
retouchØs car j ai toujours voulu garder intactes les
conditions dans lesquelles ils ont ØtØ con us.
J ai longtemps voulu conserver pour moi seul ces
Øcrits. LesfairepartagerØtaituneidØeinconcevable
il y a encore quelques mois. Maintenant que je me
suisacceptØtelquej Øtais,quej aiexorcisØtousmes
dØmons,j aiaussienvied ŒtreacceptØtelquejesuis
par les autres et de laisser à mes enfants une trace
pour qu eux aussi ils me comprennent plus tard.
L’amouradonctriomphØ. JevousinviteàdØcouvrir
commentmaisilestunequestionquejemesuisposØ
aprŁs avoir Øcrit le dernier vers. Cette question me
8Henry Carey
tourmente encore et je ne trouve pas pour l instant
une rØponse efficace. Finalement, l amour est-il au
cœurdumaloubienest-celemalquiestauc urde
l’amour ? Mais, ceci est une autre histoire
9