Les Lames de béton

De
Publié par

La ville est un paysage sans faim, ---- -- vomissant Les trains ----- qui emportent ceux qui s'enfuient Mais qui, au final, rejoignent d'autres villes Qui les avalent pour mieux les recracher Les hommes marchent, --- rapetissant Effondrés, ---- créatures de la nuit, Vivant le jour, ------ stériles. Les lames de béton resteront intouchées.
Publié le : jeudi 5 décembre 2013
Lecture(s) : 22
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342016635
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342016635
Nombre de pages : 72
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Nicolas Sigoillot
LES LAMES DE BÉTON
et autres poèmes
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0119208.000.R.P.2013.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2013
À ceux qui se reconnaîtront
Remerciements Je remercie Pauline Girard pour mavoir encouragé tout au long de ce projet et mavoir donné le courage de continuer même quand je ne le voulais plus. Mes amis, qui se reconnaîtront tous, jen suis sûr, pour leur présence, leur soutien moral et bien sûr leur amitié qui est le cadeau le plus précieux quil mait été donné davoir dans cette vie. Martine Lelu pour avoir eu la patience et la gentillesse de me relire. Enfin, je souhaite remercier tous mes professeurs de luniversité de Bourgogne, tout particulièrement Laurent Mellet, David Roche, Sophie Aymès et Claire Guéron, car cest bien grâce à eux que tout a commencé et que le goût de la littérature mest venu.
7
Les lames de béton
Les paysages urbains ne méritent rien.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant