Les Mots vivants

De
Publié par

Noha Cherad nous ouvre discrètement les portes de son univers où règnent à la fois mélancolie et douces rêveries. Le choix du titre Les Mots vivants n’est pas fortuit ; il s’agit en fait d’un jeu de mots faisant allusion à « morts vivants » comme si l'auteur se considérait un peu morte parmi le monde des vivants... Mais elle revit grâce à sa plume et à ses mots qui, une fois couchés sur papier, prennent vie et ne tardent pas à lui insuffler l’étincelle de la résurrection.

On trouve dans ce recueil, des poèmes qui relatent des épisodes de sa vie, les uns joyeux, d’autres beaucoup moins, comme on y trouve des textes exprimant son amour envers les êtres qui lui sont chers. De petites histoires y figurent aussi. Reste au cher lecteur le soin de découvrir par lui-même ces tendres et poignants poèmes...


Publié le : mercredi 8 avril 2015
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332910769
Nombre de pages : 70
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-91074-5

 

© Edilivre, 2015

Dédicace

 

 

Tout d’abord je tiens à remercier Edilivre, ils m’ont donné l’immense chance de réaliser mon rêve, mon œuvre peut enfin voir la lueur du jour. Egalement je tiens à remercier mes très chers parents, c’est grâce à eux que j’en suis arrivée là. Sans oublier mes meilleurs amis, qui ont énormément fait pour moi, qui m’ont encouragé à ne pas lâcher l’écriture, leurs avis m’ont été d’une grande aide, ainsi leurs critiques m’ont permis de me corriger et d’améliorer certaines choses dans mes écrits. Enfin, c’est grâce aux critiques qu’on se construit et qu’on réussit.

Je dédie principalement ce livre à ma précieuse famille, à mes très chers amis et surtout à mon défunt papi qui je suppose aurait été fier de sa petite fille.

Amour filial

« Dans cette vie chanceux qui vit en famille,
et chanceux qui a des amis. »

Ma vie

A celle qui m’a donné la vie

A celle qui s’est tant battue pour ma survie,

A celle qui s’est privée des moments de répit pour le bien de sa fille,

A celle qui m’a bercée depuis la seconde où je suis née,

A celle qui a veillé des nuits à mon chevet pour me soigner,

A celle qui m’a prise dans ses bras dès que je me mettais à pleurer,

A celle qui m’a offert ce que je voulais, avant même que je ne le lui demandais,

A celle qui ressentait quand j’étais chagrinée, même si je pouvais si bien le cacher,

A celle qui a le don de deviner ce qui peut bien me tracasser,

A celle qui me grondait quand il le fallait, pour bien m’éduquer,

A celle qui a fait de moi la femme que je suis aujourd’hui,

A celle à qui je dois entièrement toute ma vie.

Seconde Maman

Ce n’est surement pas elle qui m’a donné la vie

Et pourtant on croirait que je suis sa fille

Peut-être bien car je possède de son sang.

Ainsi elle me considère comme son enfant.

En un mot, je la définirais comme source de la sagesse

Par ailleurs, elle a toujours fait preuve de délicatesse.

C’est une brave femme dotée d’une grande tendresse.

À côté d’elle, mes maux disparaissent.

Elle m’a toujours accueillie avec un grand sourire

Avec son visage rayonnant que je ne pourrais si bien décrire

Elle m’ensorcelle et j’ai du mal à m’en séparer.

Elle en a des qualités.

Mais que puis-je encore bien ajouter ?

Dans ses bras je suis entièrement relaxée,

Par ses douces paroles je suis bercée,

Par son visage angélique je me sens en sécurité.

Vous savez ? Je pourrais même lui donner ma vie.

Que je l’aime ma très tendre mamie.

Enfin de compte, je suis un peu sa fille.

Précieuse personne

Ce n’est pas seulement la meilleure amie qui puisse exister

Ce n’est pas seulement la meilleure personne qu’on puisse posséder

Ce n’est pas seulement la personne qu’on voudra garder à nos cotées

Ce n’est pas seulement la personne à qui on voudra tout raconter

Ce n’est pas seulement la personne à qui on se confie sans se soucier de se faire juger

C’est n’est pas seulement la fille parfaite et modèle qu’on voudra copier

Mais c’est la personne qui fait ressentir son absence

C’est la personne qui est toujours là pour apaiser tes souffrances

C’est la personne qu’on ne voudra changer pour rien au monde

C’est la personne avec qui on ne se lassera pas de parler chaque seconde

C’est...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant