//img.uscri.be/pth/08b23af5e08e1a1adc0453327cdf94ee66b93e6d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Lettre en vacance

De
86 pages
Faisant suite à Quatre saisons plus une, Lettre en vacance s'inscrit comme le deuxième volet de la quête. Regard assis, récoltant quelques images, cartes postales qui tentent de poursuivre vie en sortant de l'enveloppe. Enveloppe de papier, enveloppe de soi, fragile enveloppe...la mue est en cours. Volets fermés, volets ouverts selon les quatre vents de la chanson, en attente du dernier balcon qui viendra conclure la trilogie.

Voir plus Voir moins
Alain Hoareau
Lettre en vacance
Préface de Philippe Tancelin
Poésie(s)
LETTRE EN VACANCE
Poésie(s) Collection dirigée par Philippe Tancelin Déjà parus Jean-Michel CARTIER,Le doigt de mer et autres poèmes,2017. Stéphane CERVEAU,Le jeu d’éclipes, 2016. Claude BARDINET,Poïetique paradoxale,2016. José GUÉBO,Aux chemins de Babo Naki, 2016. Jean-François SABOURIN, Le préambule des innombrables, 2016. Jacques BARNOUIN,L’inspiration poétique, 2016. Alain HOAREAU,Quatre saisons plus une, 2016. Suzanne MÉRIAUX,Empreintes, 2016. Munesu MABIKA DE CUGNAC,Un monde plus fort que le reste, 2016. Arnaud BOURILLET,Le pavot rouge. Éloge de l’étrangère, 2016. Norbert SÉE,Femmes fleuves, femmes flammes, 2016. Mylène DANGLADES,Des paroles d’or et d’argent, 2016. Marc LE GOFF,Arrêts sur paroles, 2016. Amar MERIECH,Découverte de l’ordinaire, 2016. José Carlos RODRIGUEZ NAJAR,Prières amazoniennes,2016.Georges De RIVAS,Ce que la Colombe dit à la Rose,2016.Dominique LABADIE,Réveille-toi,ȏ ma démocratie. Chroniques d'un ancien homme libre,2016.VILLEBRAMARA,Métisse, 2015. Franck GIOL,Ouvrances, 2015. Maïté VILLACAMPA,Vers les commencements. Montage, 2015. Marie-Madeleine LEMAIRE-JARRY,J’ai rencontré le soleil, 2015. Raphaël SARLIN-JOLY,Et je vis le regard des chats sauvages, 2015. Jean-Marc ROTH,Première cellule, 2015.
Alain Hoareau LETTRE EN VACANCE ARMATTAN
L’H
© L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr/ ISBN : 978-2-343-11231-2 EAN : 9782343112312
PREFACE
Il n’est pas qu’une veille attentive, attentionnée, discrète, pour mesurer le présent qu’offrent aux yeux les éléments de nature…
…Il n’est pas qu’un regard empli de désir et portant sur les choses un dessein amoureux, pour faire lever le chant des mots
Il n’est pas plus une note enjouée de silence et fervente accomplie, pour suffire à l’exigence des musiques de l’âme. Il faut encore de la nature, de l’homme, de leur inaltérable, préserver l’intégrité de leur entretien, comblé d’expériences sensibles, de mémoires visionnaires.
C’est ce grand soin de l’écriture, qu’apporte aux péripéties de l’intime perception, la langue ouvragée d’Alain Hoareau.
Si le poète est également musicien, ce n’est pas pour accompagner le verbe solitaire dans la description de sa traversée des épreuves de vie mais pour faire surgir de la relation homme/nature
Les sonorités in-ouïes de leur mutuelle inspiration .
On perçoit alors autant la grande sensibilité du poète aux imprévus de la rencontre (un arbre, un vent, la mer, le passage d’un nuage), que l’indéfectible présence des éléments à la conscience nomade d’Alain Hoareau.
L’écriture se fait ici tisserande d’une musique qui surgit de cette rencontre, une musique à la fois très harmonieuse par la résonance sonore entre les mots et très contemporaine dans le surgi éclatant d’un sens intervallaire qui aborde aux rives de la réflexion éthique et esthétique sur la création qu’entreprend tout dialogue.
7