Lire la rue, marcher le poème

De
Publié par

Les auteurs de cet essai explorent certains chemins qu’ouvre la déambulation littéraire comme processus de création et de lecture du poème, notamment pour les étudiants. Cette démarche permet au professeur d’échapper à la grille de lecture traditionnelle pour expérimenter le poème comme un territoire, avec ses marques et ses failles, où engager sa sensibilité.
Publié le : jeudi 7 avril 2016
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782897660192
Nombre de pages : 107
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LIRE LA RUE, MARCHER LE POÈME
... ... 2
Domiic Marcil Héctor Ruiz
LIRE LA RUE, MARCHER LE POÈME
détournements didactiques
ESSAI NOROÎT ......... 3 3
Le Noroît souffle où il veut, en pàîe gâçe àUx sUbvenîôns de Là SôçîÉÉ de dÉveLôppeen des enepîses çULUeLLes dU QUÉbeç e dU CônseîL des As dU Cànàdà.
es Èdîîôns dU Nôôï bÉnÉfîçîen ÉgàLeen de L’àppUî dU Pôgàe de çÉdî d’îpÔ pôU L’Édîîôn de Lîves dU gôUveneen dU QUÉbeç (gesîôn SODEC).
Cônçepîôn gàphîqUe : Nôànd PôîÉ
e DÉpÔ LÉgàL : 2 îese 2016 BîbLîôhèqUe e Açhîves nàîônàLes dU QUÉbeç BîbLîôhèqUe nàîônàLe e Açhîves dU Cànàdà ISBN : 978-2-89766-019-2
TôUs dôîs ÉsevÉs © Èdîîôns dU Nôôï, 2016
IpîÉ àU QUÉbeç, Cànàdà
DISTRIBÛTION AÛ CANADA
Diméia 539, bôULevàd ebeàU Sàîn-àUen (QUÉbeç) H4N 1S2 (514) 336-3941 geneàL@dîedîà.qç.çà
Èitioŝ u Norot 4609, Ue D’IbevîLLe, bUeàU 202 MônÉàL (QUÉbeç) H2H 29 (514) 727-0005 Lenôôî@Lenôôî.çô www.Lenôôî.çô
DISTRIBÛTION EN EÛROPE
irairié u Quéc 30, Ue Gày-Ussàç 75005 Pàîs LîqUebeç@nôôs.f
Cet essai est une nouvelle version enrichie de « La (dé)marche du poème », article ayant permis aux auteurs de remporter en 2011 le Prix d’innovation en enseignement de la poésie décerné par le estival international de la poésie de Trois-Rivières.
... ... 6
Celui qui pense est automatiquement porté à systématiser ; c’est son éternelle tentation : tentation de décrire toutes les conséquences de ses idées ; de prévenir toutes les objections et de les réfuter d’avance ; de barricader ainsi ses idées. Or, il faut que celui qui pense ne s’eForce pas de persuader les autres de sa vérité ; il se trouverait ainsi sur le chemin d’un système ; sur le lamentable chemin de l’« homme de conviction » ; les hommes politiques aiment se qualiIer ainsi ; mais qu’est-ce qu’une conviction ? C’est une pensée qui s’est Igée, l’« homme de conviction » est un homme borné ; la pensée expérimentale ne désire pas persuader mais inspirer ; inspirer une autre pensée ; mettre en branle le penser. MîLàn KUndeà
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Chanson de Roland

de culture-commune

L'Ondée

de editions-du-noroit

Helleborus & Alchémille

de editions-du-noroit

Confiance du vent

de editions-du-noroit

suivant