Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 8,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Publications similaires

Du vertige et de l’espoir

de editions-david

Tant de vie s'égare

de les-editions-du-vermillon

Marie

de editions-les-herbes-rouges

Vous aimerez aussi

ÉRIC CHARLEBOIS
LUCARNES
P O É S I E
Couverture :
Bryan Busovicki
Lucarne de lave(une ouverture dans le toit d’un tube de lave), Parc national de volcans d’Hawaï Shutterstock® (photographie retouchée)
LUCARNES
DU MÊME AUTEUR
Faux-fuyants, Ottawa, Le Nordir, 2002. (Prix Trillium — Nouvelle poésie, Prix LeDroit) Péristaltisme. Clystère poétique, Ottawa, Éditions David, 2004. Centrifuge. Extrait de narration. Poésie faite de concentré, Ottawa, Éditions David, 2005. (Prix Trillium — Poésie) Cinérite, Fertilité des cendres ou Tradition du mouvement, Ottawa, Éditions David, 2006. Circatrices, Ottawa, Éditions David, 2008.
Éric Charlebois
LUCARNES
POÉSIE
Les Éditions David remercient le Conseil des Arts du Canada, le Secteur franco-ontarien du Conseil des arts de l’Ontario et la Ville d’Ottawa. En outre, nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Charlebois, Éric, 1976-Lucarnes / Éric Charlebois. (Voix intérieures) Poèmes. ISBN 978-2-89597-116-0 I. Titre. II. Collection : Voix intérieures (Ottawa, Ont.) PS8555.H4183L83 2009 C841’.6 C2009-905882-0
Maquette de la couverture, typographie et montage : Anne-Marie Berthiaume graphiste
Les Éditions David 335-B, rue Cumberland Ottawa (Ontario) K1N 7J3 www.editionsdavid.com
Téléphone : 613-830-3336 Télécopieur : 613-830-2819 info@editionsdavid.com
Tous droits réservés. Imprimé au Canada. e Dépôt légal (Québec et Ottawa), 4 trimestre 2009
À la dialectique des déceptions pour l’éperon de l’espoir. À la distance accrue au sein du nous parce que le contact crève l’intention. À ces voix qui résonnent et à ses lèvres colmatées parce que l’amour ne peut être une raison de vivre : il en est le but. À l’audace des chairs de lune pour l’ombre d’un doute.
477. [...] Pourquoi le jeu de langage devrait-il reposer sur un savoir ?
LudwigWittgenstein, De la certitude