Navigateur au sommet du vide

De
Publié par

Convier les merveilles vues, les expérienes vécues, les malaxer, dans une levure de langue puis laisser fermenter un pain de poèmes. Ainsi se trouve assaisonné un trajet à travers les âges du monde, l'expérience terrestre, le corps humain, les lieux géographiques et le cosmos.
Publié le : dimanche 4 octobre 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
EAN13 : 9782336392509
Nombre de pages : 104
Prix de location à la page : 0,0067€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
122
SvanteSVAHNSTRÖM
Navigateur Espace expérimental au sommet du vide
Poètes des cinq continents
Navigateur au sommet du vide
Poètes des Cinq Continents En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin Série Espace expérimental  La collectionPoètes des Cinq Continentsseulement révèle les non voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Dernières parutions 121 – Rita PETRO,L’Origine, 2015. 120 – ANTEMANHA,Espace Raum,2015. 119 – Anca ELIES,L’équinoxe des couleurs,2015. 118 – VÂN HÁI,Poèmes satiriques de Vân. Nhng Vn ThơMóc Ca Vân,2015. 117 – Fabrice MURTIN,Décantation, 2014. 116 – BARIOUMAR,Tessons de soleils, 2014. 115 – Orang GHOLIKANI,La saison des lignes infinies, 2014. 114 – Rui CÓIAS,L’ordre du monde, 2014. 113 – Rosina NEGINSKY,Dansle Jardin du Luxembourg, 2014 112 – Sylvie MAMY,Paris Carnet d’été, 2014 111 – Kit KELEN,Arbres et étoiles, 2014. 110 – Albert V. NIKOLLA,Love explosion, 2014. 109 – Arthur BRIAND,Une date, Un repère, 2014. 108 – Cédric ARIA,Entre le mortel et le périssable,2013. 107 – Niju Kyaku NETSUKE,Poèmes à l'assiette. Haïkus français, 2013. 106 – Daniel LABONNE,Marronages, 2013.105 – Yves Patrick AUGUSTIN,Au bout du petit matin..., 2013. 104 – Jean-François MENARD,Des voix dans les arbres, 2012. 103 – Raymond MAGNANT,Vivre, peut-être…,2012. 102 – Claire GARNIER-TARDIEU,Poéphéméride, 2012.
Svante Svahnström Navigateur au sommet du vide
*
Du même auteur Languier, Librairie Galerie Racine, 2003 Hocus Corpus, Librairie Galerie Racine, 2009Traductions : En suédois, Svante Svahnström En occitan, Svante Svahnström, avec l’aide précieuse de Nadyne Vern-Frouillou et Alain Raynal © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06198-6 EAN : 9782343061986
Dans un froid sans limites lancées d’abysses en combustion se figent des boules de feu se concilient des géométries sauvages Rompant l’apnée les conglomérats labourent des trajectoires toujours plus étroites vers le carbone vers l’alpha où attend le réveil des espèces
5
ou bien :
Puis le vide fut bousculé un spasme parcourut le Créateur et le noir trembla Partout des profondeurs partout des graines partout des microcosmes en voltige Et dans un des noyaux des spores qui explosent Le scrotum sans fond en expansion qui pompe qui éparpille qui ensuite se contracte Soulagé le Créateur confie l’Univers à sa semence C’est le règne des procréateurs Et la semence ramollit et les procurateurs prolifèrent puis se détruisent Le Créateur se convainc que cela est sans gravité
6
Mon cousin hirsute au front plat distant c’est entendu je ne connais que tes os Mais j’ai su que c’est toi toi, l’Ogre le roi de la montagne, toi toi avec les incisives qu’on dit mangeur d’enfants
Quatre cent mille ans que sans partage tu piétinais l’herbe et l’itinéraire de l’aurochs
L’Ogre c’est toi mon cousin toi le grossier qui régnait seul qui a contemplé l’incursion des autres en rien moins sauvages pendant cinq millénaires toi qui enfin a cédé à l’intrus tes terres de chasse
Prince de la péninsule que les héritiers des envahisseurs nommeront Europe Colon des cavernes oui c’est toi le roi de la montagne toi le laid des légendes père de tous les trolls
Maître des méandres tu t’es révélé relique de la rivière tu as magnifié la vallée de Neander
7
…….Que je deviens
Je ne sais pas qui je ne connais pas son allure J’ignore son sexe et je doute du mien Mais je sais que quelqu’un est seul et a peur d’une noyade dans le sang Je ne décide de rien Je suis envoyé en mission mais quand même désireux Je me sais autre des autres et pour cela me bombe un peu gluant Je dois courir m’extraire de l’empire des bourses rester à l’écart de toute tractation être vainqueur Je pars au pied levé de la plaza Escroto et quitte porto Testis longeant le canal Ducto Deferente Puis, la strada Epididima impose un détour contourne une zone de molles collines Je cours je trébuche je m’épuise quand soudain à la jonction de l’avenida Vescica Seminale une avalanche visqueuse plus empressée que ma propre impatience me renverse m’emporte dans un deuxième cours, le canal Eyaculador au tracé rectiligne Puis, projectile le long de calle Fistula Urinae, enfin, du sommet du Mons Meatus jeté au plafond du ciel buriné j’atterris dans la piazza Vajina L’évidence : le colo Uter doit être franchi, sans droit au repos De l’autre côté, dans le bazin d’Utero
8
je cours j’essuie mon visage je cours Entre deux galeries j’hésite, fais-je erreur ? Twonpe pou Eustaqui ou Trompele de Falópio Engagé au hasard titubant j’entrevois dans la pénombre le Forum Ovarium J’ai couru j’ai dérapé j’ai glissé tout est petit, petit et je suis arrivé, menu encore plus Voilà ma cellule Enfin devant la cellule Le temps n’est plus à l’hésitation J’entre dans ma cellule Je deviens la cellule et la vie est nage et félicité Sans répit je me fragmente sans frein je me dilate J’ignore où conduit ce désordre mais mon être fermente Chaudes et moites et boursouflées mes heures sont délicieuses entre les murs nubiles qui se distendent Je crois que je deviens
Panneaux de direction en : espagnol, espagnol – portugais, latin – portugais, portugais, portugais – italien, italien – espagnol, italien – espagnol, espagnol – espagnol, latin – latin, latin – italien, turc – portugais, roumain – roumain, italien – créole haïtien, catalan, roumain, galicien – latin, latin
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.