Nébuleuse de larmes

De
Publié par

Dans ce recueil, l'auteur crie, agit contre les forces néfastes de l'angoisse et de l'inquiétude qui tourmente le monde. C'est dans son rapport à soi le plus singulier qu'il veut réinventer l'universel à sa manière. Son langage poétique se modèle sur l'écoulement d'un fleuve. Il aime l'ampleur, l'adagio et soutient même que la lenteur est le développement de toutes choses, de la fleur à la lumière... Le fil conducteur qui relie ses poèmes porte l'empreinte des symboles et d'une sensualité profonde.
Publié le : mardi 1 janvier 2013
Lecture(s) : 31
Tags :
EAN13 : 9782296512276
Nombre de pages : 104
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
                                                                               se de laNébuleuOREMS_NUsemrAC-HAM-COUERET_LESTRN_BENOYNSEB_ANSIS.inARMESE-LULEU  21/01/201   dd
Poèmes
Joseph Franck Bonny
Nébuleuse de larmes
Lettres camerounaises
241: 2
      
 
 
Nébuleuse de larmes
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie Messina    La collection Lettres camerounaises  présente lavantage du positionnement international dune parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen dun dialogue dynamique entre la culture regardante  celle du Nord  et la culture regardée  celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, la collection Lettres camerounaises  sintéresse particulièrement à tout ce qui relève des uvres de lesprit en matière de littérature. Il sagit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de lidentité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique.   
Déjà parus  Émile ESSONO TSIMI, Le métier daimer , 2012. Émile NGUIMFACK, Morts mystérieuses à Poulàh , 2012. Gilbert DOHO, Désastre à Fodong , 2012. Alain Désiré Taïno KARI, Ame vivante. Mes visions du monde , 2012. Jean Claude ABADA MEDJO, Les machinations du sable , 2012. Charles SOH, La chèvre du sous-préfet , 2012. Jean André MANGA, Paradoxes , 2012. Jeanne Marie Rosette ABOUOU, Lettre à Tita. Volume 2 , 2012. Jeanne Marie Rosette ABOUOU, Lettre à Tita. Volume 1 , 2012. Michel ABEGA, Le chevalier noir , 2012. Berthe-Virginie TUEDJO, La nuit des grillons , 2012. Floréal Serge ADIÉMÉ, Mon prince charmant , 2012. Paul Emmanuel BASSAMA OUM, La poubelle de la discorde , 2012. Ayong EBEMOH, Le salaire du péché , 2012.
 
 
  
 
Joseph Franck Bonny        
Nébuleuse de larmes
Poèmes  
  
                       
 
                              
 
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-336-00098-5 EAN : 9782336000985  
 
 
 
 
 
 
 
« Le seul bien qui me reste au monde
est davoir quelquefois pleuré ».
 
Alfred de MUSSET
 
 
« Hypnose »
Quand le mystère de laube À mes yeux se dérobe Mêlé dombres, de brume Sur les fleurs dhibiscus Une fille se couche : Rosée Cousine de la déesse Aurore Belle fontaine de jouvence dans mon cur aride Lumière et ténèbres se ressemblent Labîme, la voie lactée ensemble Serait-ce la lune baignant encore Ta chevelure onduleuse ? Quune amphore sans fond se remplit De mes larmes mouvantes Tellement tu es sublime, bonté divine ! Même au plus haut des cieux Je tadore au-delà de la suprême illusion.  
7
 
 
« Rivière dAbbé »
Ô rivière de ma terre ancestrale ! Sanctuaire coulant où siègent les génies Bienveillants. Je te conjure : donne-moi sur tes eaux Sibyllines Le pouvoir dun mage pareil à celui que Possédait Ngangoé, le patriarche. Pour que ma foi croît avec moi. Laisse-moi descendre dans le monde invisible En tourbillonnant de joie. Avant que la moitié du jour ne séteigne Que lhorizon cache à linfini ses secrets Une force abyssale pousse ma pirogue Voici mes offrandes : Du pain, des fleurs et de la viande.   
8
 
« Nyango »
À Léonora Miano Émerveillé au réveil spirituel De la lumière, et des nuées fécondes, Coule languissamment une fine pluie. Quil pleuve, quil vente ! Ô Nyango, Nyango ma bien-aimée ! Femme obscure de pagne et de perles de Venise Pendantes aux reins. Les sillons de tes tresses exhalent le parfum De karité et de manyanga. Hélas ! Tu ten es allée comme lépouse de Ménélas. Quil pleuve, quil vente ! Ô Nyango, Nyango ! Tu reviendras au prochain Teint du crépuscule écarlate, Tu reviendras à la moisson de la banane douce Et du miel sauvage. Et pour toujours, Quil pleuve, quil vente ! Léclat de tes yeux mest apparu étoile Filante dans le long silence du ciel. Si lente, lente, lente.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.