Nizar Kabbani a-t-il plagié Jacques Prévert ?

De
Publié par

Le rapport du poème arabe Avec un journal (Poèmes, 1956) du poète syrien Nizar Kabbani avec le poème Déjeuner du matin (Paroles, 1947) du poète français Jacques Prévert a provoqué de vives polémiques dans le monde littéraire arabe, en raison de la grande parenté repérée entre les deux poèmes. Le rapport d'influence a été ainsi considéré comme un vol, un plagiat par les détracteurs du poème arabe. Nizar Kabbani a-t-il vraiment plagié Jacques Prévert ? Il s'agit, par un parallèle entre les deux poèmes d'en comparer le sujet, la présentation et enfin l'art de la versification.
Publié le : vendredi 1 octobre 2010
Lecture(s) : 290
Tags :
EAN13 : 9782296701601
Nombre de pages : 105
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Nizar Kabbani a-t-il plagié Jacques Prévert ?
©L'HARMATTAN, 20105-7, rue del'École-Polytechnique; 75005Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-12189-8 EAN : 9782296121898
Magda IBRAHIM
Nizar Kabbani a-t-il plagié Jacques Prévert ? Étude comparée des poèmes « Déjeuner du matin » de Jacques Prévert et « Avec un journal » de Nizar Kabbani
L’HARMATTAN
Du même auteurThèses de doctoratÉtude du roman de Roger Vailland, « Beau Masque» (1954),Université de Paris-Sorbonne (Paris IV),(Thèse deDoctorat de ème 3 cycle. Littérature française), Paris 1987, 282 p.« Beau Masque» de Roger Vailland (1954), roman de formation. Genèse et analyse,de la Sorbonne Nouvelle (Paris III), Université (Thèse de Doctorat (Ph.D.). Littérature française), Paris 1990, 588 p. Recherches« Le Thème de la prison dansCe que la nuit raconte au jour»,d’Hector BIANCIOTTI Horizons(Le Caire 2003 -2004, Égypte), n° 9, pp. 29-72. Réflexions sur le roman de Denis JEAMBAR :«Le Jour où la girafe s’est assise ». Suivies de Entrevue avec Denis JEAMBAR sur son roman«Le Jour où la girafe s'est assise»& Traduction arabe de cette entrevue», inPublications of the Bulletin of the Faculty of Arts, n° 19 annexé au Bulletin of the Faculty of Arts, n° 54,Université d’Alexandrie (Alexandrie 2005, Égypte), 129 p. « Le Système des personnages dansCorruptionPramoedya de Ananta TOER &L’Homme rompu de Tahar BEN JELLOUN », Présence francophone (Worster, Massachusetts, États-Unis), mai 2006, n° 66, pp. 230-246. Contribution intensiveàla presse arabeArticles impressionnistes, articles de critique littéraire et artistique, interviews et traductions.
POÈMES ÉTUDIÉS Déjeuner du matin v. 1 Il a mis le café v. 2 Dans la tasse v. 3 Il a mis le lait v. 4 Dans la tasse de café v. 5 Il a mis le sucre v. 6 Dans le café au lait v. 7 Avec la petite cuiller v. 8 Il a tourné v. 9 Il a bu le café au lait v.10 Et il a reposé la tasse v.11 Sans me parler v.12 Il a allumé v.13 Une cigarette v.14 Il a fait des ronds v.15 Avec la fumée v.16 Il a mis les cendres v.17 Dans le cendrier v.18 Sans me parler v.19 Sans me regarder v.20 Il s’est levé v.21 Il a mis v.22 Son chapeau sur sa tête v.23 Il a mis son manteau de pluie v.24 Parce qu’il pleuvait v.25 Et il est parti v.26 Sous la pluie v.27 Sans une parole v.28 Sans me regarder v.29 Et moi j’ai pris v.30 Ma tête dans ma main v.31 Et j’ai pleuréJacques PRÉVERT,Paroles(1947)
7
ةﺪϳﺮﺟϊﻣ ﺮϴϔϳﺮΑكﺎΟϲϟإةﺪϳﺮΠϟاϪϔτόϣϦϣجﺮΧأv.1 بﺎϘΜϟاﺔΒϠϋوv.2 ϲΑاﺮτοاφΣϼϳنأنودوv.3 مﺎϤΘهاﺎϤϧودوv.4 ϲϣﺎϣأϦϣﺮﻜδϟالوﺎϨΗv.5 τϗ˸ϦΘ˴ϴ˴όنﺎΠϨϔϟاϲϓوب˴ذ˴v.6  ..وϨΑ˴ذϲv.7  ..˸όϗτ˴ϴ˴ΘϦ˸˴بوذv.8 ψΤ˴ϟϴ˴Θ˴˸ϦﺪόΑوv.9 ϲϧاﺮϳنأوود˴نv.10 ϋا˴Θ˴ϧاϲيﺬϟا˴قθϟاϳόو˴فv.11 ϲϣﺎϣأϦϣ˸ό˴τاϤϟϒ˴و˴لϨΗv.12 ˷Σماϟϲϓ˴وϏبv.13 ˴ϳ˸ϩΠϟاراو˵ϩ˴ءًϔ˴˵Ψϣ˴˷˴Ϡv.14  ...وϴΣ˴˸ϩﺎϧأϲϠΜϣ...وϴΣةًv.15  (1956)ﺪ΋ﺎμϗ،ϲϧﺎΒϗراﺰϧ
8
Traduction française du poème de Nizar KABBANIAvec un journal  A Jacques Prévert v.1 Il a sorti de son manteau le journal… v.2 Et la boîte d’allumettes v.3 Et sans remarquer mon trouble v 4 Et sans aucune sollicitude v.5 Il a pris le sucre de devant moi v.6 Il a fondu dans la tasse deux morceaux  v.7 Il m’a fondue… v.8 Il a fondu deux morceaux…  v.9 Et quelques instants après v.10 Et sans me voir v.11 Et connaître le désir qui m’a atteinte v.12 Il a pris le manteau de devant moi v.13 Et a disparu dans la foule v.14 Laissant derrière lui le journal, v.15 Seul… comme moi, seul…  Nizar KABBANI,Poèmes(1956)
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.