Nos arbres

De
Publié par

Ils sont dans la pente et dépassent pourtant le sommet. / Les arbres nous disent. / Au sommet, l'homme a bâti sa demeure et sa bergerie. / Elles sont bientôt gagnées par l'ombre des arbres plantés en contrebas. / Plus bas, dans la vallée, la sapinière en quinconce pousse ses meilleurs éléments vers la pente.
Publié le : jeudi 1 décembre 2011
Lecture(s) : 52
Tags :
EAN13 : 9782296475168
Nombre de pages : 106
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois




















































































Nos arbres







































Vincent Bouton








Nos arbres

Poésie

Du même auteur

Le Rhinosophe. Essai, Publibook, 2006.
La statue à sa fenêtre. Récit, Amalthée, 2007.
Nez en mains. Essai, Publibook, 2008.
Nos limites sont de cendre. Cahiers de poésie verte, Prix
Troubadours, 2008.
Nicodème. Roman, Bénévent, 2009.
Envahis par nous-mêmes. Poèmes, LHarmattan, 2010.
Aucun de vous nétait absent. Poèmes, LHarmattan, 2011
.
























© LHarmattan, 2011
5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-55616-4
EAN : 9782296556164



Ils sont dans la pente et dépassent pourtant le sommet.
Les arbres nous disent.
Au sommet, l’homme a bâti sa demeure et sa bergerie.
Elles sont bientôt gagnées par l’ombre des arbres plantés
en contrebas.
Plus bas, dans la vallée, la sapinière en quinconce pousse
ses meilleurs éléments vers la pente.





























7



Ici, les verts profonds des vallées bleuissent en gagnant les
cimes des coteaux. Et le soir dépose là ses cieux jaunes
bleuis par les heures chaudes. Terres et cieux entremêlent
leurs bleus, laissant de ces lieux indistincts le regard flou et
l’âme au vague. Extérieurs bleus. Puis doucement ces
bleus vous envahissent, jusqu’au cœur. Jusqu’à l’intérieur
de vous. Bleus intérieurs.





























8



Venir de si loin pour voir une forêt de cyprès !



































9



Les vents violets sont de violents violeurs de ciel.
L’arbre plein qui s’est plaint est peint de mort.
L’arbre meurt au vent.

































10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.