Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Par les temps qui courent

De
172 pages
Par le temps qui courent... est un traité poétique sur la philosophie du temps qui coule comme le fleuve, et des circonstances de vie qui nous entourent. C'est un appel à la vigilance, à la tolérance, à la tempérance et au bon sens, autour de soi ; un appel au réveil et à l'éveil, par les temps qui courent...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Par les temps qui courent… Aimé EYENGUÉ
Par les temps qui courent… est un traité poétique sur la
philosophie du temps qui coule comme le euve, et des
circonstances de vie qui nous entourent : des circonstances du Par les temps qui courent…quotidien qui commandent aux hommes l’attitude à adopter
face au temps, mieux, face à l’air du temps, pour le respect de
la vie, de la beauté de la nature et de la di érence…
C’est un appel à la vigilance, à la tolérance, à la tempérance
et au bon sens, autour de soi ; un appel au réveil et à l’éveil,
par les temps qui courent… Éveil des sens et des consciences,
sur les essences multiples ; mais aussi un éveil à la générosité,
à l’altruisme et à l’amour ; l’amour de sa patrie, l’amour de
son terroir, l’amour des siens… l’amour tout simplement;
un amour qui marie le euve au temps, dans une allégorie
sublime comme le euve… qui propose la Fleuvitude, dans le
giron de la Négritude.
Somme toute, Par les temps qui courent… dessine une
révolution douce, autrement dit une révolution littéraire par
le euve, avec des rêves de rêveurs éveillés…
Écrivain-poète, Aimé Eyengué est docteur en sciences sociales
et diplômé en sciences politiques. Spécialiste en modes de vie,
il s’intéresse à l’action politique et ses incidences sur le devenir
des nations et l’action des peuples sur le devenir de l’action
politique. Initiateur de la célébration des 60 ans de la littérature
congolaise (1953-2013) et du Salon du livre de Brazzaville
depuis 2013, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels
Le conseiller du Prince (L’Harmattan, 2009).
ISBN : 978-2-343-06440-6 Poésie(s)
17 €
Par les temps qui courent…
Aimé EYENGUÉPAR LES TEMPS QUI COURENT… © L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris
www.harmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06440-6
EAN : 9782343064406Aimé Eyengué
Par les temps qui courent… Du même auteur
Chez le même éditeur
Le Conseiller du Prince
Briseurs de Rêves suivi de Rêves de Brazzaville
Chez d’autres éditeurs
La France, si je mens !, éd. Société des Ecrivains
L’Abbé est mort, vive l’Abbé !, éd. Le Manuscrit
A tous les patriotes de la Vie.
Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel,
Et dont l’Eternel est l’espérance !
Il est comme un arbre planté près des eaux,
Et qui étend ses racines vers le courant ;
Il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient,
Et son feuillage reste vert ;
Dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte,
Et il ne cesse de porter du fruit.
Jérémie XVII – Sept à Huit
Ces chants hymniques chantent nos temps-fleuves
Comme la vie déroule nos romans-fleuves
Comme le verbe dans son ton
Comme le temps a son verbe,
Comme ce verbe est aux temps,
Et comme la pluie est au soleil,
Que le temps nous tempère…
Que le temps nous libère…
Que le temps donne à nos mots
L
A
P
R
O
F
O
N
D
E
U
R
D
U
F
L
E
U
V
E
CONGO
LIVRE PREMIER
H
Y
M
N
E
F
L
U
V
I
A
L
J’attends le fleuve
J’attends le moment ent où
Le fleuve Congo viendra
J’attends
J’attends le moment où
Mon fleuve Congo sûr
Viendra rejoindre
Sa sainte mer
J’attends
J’attends
Sur cette plage perlée
De sables dorées
De notre océan azuré
J’attends
Près des vagues
Déchaînées de joie
J’attends…
Près du vent qui me soutient j’attends
Oui j’attends le fleuve Congo
L’adoucisseur des âmes
Qui vient à ma rencontre vibrant
J’attends ce fleuve qui chante a cappella
J’attends fleuve
Ayant remis sine die les nuages de doutes et de la bérézina
J’attends ferme
13 Et j’attendrai
Encore… et encore
Jusqu’à ce que
Gaiement
Sur la mer
Il débouche fleuve
J’attends
La romanisation du temps
J’attends là seul
Avec mon ombre
Poétiquement fluviale et fantastiquement poétique
Comme le fleuve j’attends sûr e le fleuve j’attends…
J’attends parce que
Le fleuve
N’a que la mer
Pour se déverser
Oui j’attends sûr
J’attends pour m’imprégner
Au loin
Du Congo Canyon
J’attends
J’attends sûr
Même si
Le temps lui court
Et n’attend jamais
Je vais l’attendre
Je vais attendre
Sur le temps… et par le temps… attendre
Encore… et encore
14 Que le temps coule… que le temps s’écoule
Oui… attendre le fleuve romanesque
Attendre le b.a.-ba du temps sur le fleuve
Et le b.a.-ba du fleuve sur le temps
Attendre que le temps s’écoule doux
Attendre sans pataquès sur le fleuve
Je vais attendre par les temps qui courent
Sûr… vraiment sûr… sûr du temps comme Longangué
Sûr comme Ngobila... sûr comme Mambéké…
Comme…
Par les temps qui courent
L’assurance est de mise
Et le temps complice
Donc
Il faut attendre
Les couleurs du temps…
Je vais attendre l’âme du fleuve
Qui vient des mots aquatiques
Avec l’arborescence du temps
J’attendrai la feuillaison de l’air
Comme vers la mer
Le fleuve va en salaison
Je vais attendre
Comme le fleuve est sûr
Je vais attendre le fleuve
Porte des fruits
Attendre la floraison des saisons
Qui vient du premier temps des quatre saisons
Fenêtre sur l’Océan
Regard sur Boma
Pensées vers Cabinda
Et debout sur Pointe-Noire
15 Je vais attendre
Les pépites du temps
Attendre les pétales de temps
Qui ornent nos odes à la vie
Je vais attendre que
Sur mon imaginaire bleu
Accoste le fleuve…
Oui je suis son port
Il est mon bateau
Et le temps notre poète
Contre des pénombres en nombre
Et des outrecuidances nuisibles
Du Congo
Je vais attendre parce que
Le fleuve porte des fruits
Après un temps d’appoint
Oui je vais attendre
Notre temps
L’heure du fleuve
Après un temps court et long
Après le temps sec et chaud
Après un temps beau qui court
Je vais attendre
Que le parfum
De son Canyon
Vienne
Jusqu’à moi
Comme un baume
Je vais attendre l’eau de vie
Le fleuve des vies
16