Paradisier

De
Publié par

L'auteur est un véritable poète de son temps et de son univers social. Avec ce second recueil, Ghislain Victor Njayi n'hésite pas à participer au débat à travers des sujets brûlants tels que : la mort, la guerre, la paix, la femme dans sa pluralité car elle est "un merveilleux don...l'étoile vivifiante" Et l'amour, bioen sûr, force vive, "fabuleuse", lumière portant l'espoir en toutes choses...
Publié le : mardi 1 avril 2008
Lecture(s) : 127
Tags :
EAN13 : 9782296193604
Nombre de pages : 79
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Paradisier

Littératures et Savoirs
Collection dirigée par Emmanuel Matateyou Dans cette collection sont publiés des ouvrages de la littérature fiction mais également des essais produisant un discours sur des savoirs endogènes qui sont des interrogations sur les conditions permettant d'apporter aux sociétés du Sud et du Nord une amélioration significative dans leur mode de vie. Dans le domaine de la création des œuvres de l'esprit, les générations se bousculent et s'affrontent au Nord comme au Sud avec une violence telle que les ruptures s'accomplissent et se transposent dans les langages littéraires (aussi bien oral qu'écrit). Toute réflexion sur toutes ces ruptures, mais également sur les voies empruntées par les populations africaines et autres sera très éclairante des nouveaux défis à relever. La collection Littératures et Savoirs est un espace de promotion des nouvelles écritures africaines qui ont une esthétique propre; ce qui permet aux critiques de dire désormais que la littérature africaine est une science objective de la subjectivité. Romans, pièces de théâtre, poésie, monographies, récits autobiographiques, mémoires... sur l'Afrique sont prioritairement appréciés.

Déjà parus
Clément DILI PALAI, Contes moundang du Cameroun, 2008. Clément DILI PALAI, Les Démons de la route et six autres nouvelles, 2008.

Ghislain Victor Njayi

Paradisier
Poésie

L 'HARMATTAN

Du MÊME AUTEUR

Clôture des songes, Édition de la Ronde, 2005
(ISBN: 9956-407-08-9)
À PARAÎTRE

Richesses de Sang (roman) Mensonges (théâtre)

(Ç)

L'HARMATTAN,

2008

5-7, rue de l'École-Polytechnique,

75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.ft

ISBN: 978-2-296-05220-8 EAN : 9782296052208

A Papa et à Maman A KEEDI Marie Claire - Antoinette TCHOUBOUM - WILLA YI Richard. -EDO'O SophieMarie Thérèse Ngo NDOMBOL Au Professeur Jean TABI MANGA. Comme un souvenir qui part, l'autre qui vient, ainsi s'installe l'amour dans le cœur humain qui toujours a un désir unique: poursuivre la vanité et le vent.

AVANT-PROPOS
Lorsque je rencontre ce jeune poète pour la première fois, je tombe tout de suite en extase et amoureuse de son style. Voila alors que, face à tant d'admiration et de respect, il m'avoue une chose assez étrange: «de nombreuses personnes trouvent en moi un talent et une profonde inspiration qui m'étonnent agréablement ». Constat fait, la jeunesse aujourd'hui vit par contagion et s'intéresse difficilement à la lecture encore moins à l'écriture; à cause des nouvelles technologies de l'information et de la prépondérance de l'image. Pourtant comme le disait déjà GUEHENNO dans Carnet du vieil écrivain: la vraie lecture «est un temps qu'on se donne pour ne plus vivre par contagion, mais pour reconnaître, choisir son propre chemin et devenir soi-même. Un livre est un outil de liberté ». Dès lors l'on comprend que Monsieur NIA YI Ghislain Victor, après Clôture des songes son premier recueil de poèmes, confirme son choix et son chemin avec ce deuxième titre Paradisier. Fidèle à lui-même, il est poète de son temps et de son univers social. Il n'hésite pas à participer au débat à travers les sujets brûlants tels que: la mort, la guerre, la paix, la femme dans sa pluralité car elle est un «merveilleux don... l'étoile vivifiante ». Il dénonce la guerre, les injustices sociales, le racisme, les hypocrisies. Malgré toutes ces tares qui assombrissent la vie, le poète est convaincu que les 9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.