//img.uscri.be/pth/fd94399970f0c6a19e17359bbdf402643f8efaf8
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Parfum de liberté

De
128 pages
Poème de délivrance et de résurrection offerts par l'auteur sur facebook à la jeunesse révolutionnaire égyptienne contre la dictature et la laideur et pour partager l'amour du pays. "Peuple / par tes multiples voix / lancées vers les nuages / tu chatouilles le soleil / qui se réveille / s'habille en riant / et t'envoie quelques rayons / pour te dire qu'il arrive / sur son char de lumière."
Voir plus Voir moins
Mona LatifGhattas
Parfum de liberté
Égypte 20112013
Accent tonique  Poésie
Parfum de liberté
« Accent tonique » Collection dirigée par Nicole Barrière « Accenttonique »est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire. Dernières parutions COMME LE NOIR SE REFERME SUR UNE ETOILE,Nacera Mohammedi SONNETS INTUITISTES,NUOJAUTOS SONETAI Giovanni Dotoli UNE PASSANTE SUR LE PONT Raphaël Ségura LES ÉNIGMES SENSITIVES Anne de Commines STELLA ROGA Anne Michel ET UN CIEL DANS UN PÉTALE DE ROSE, POÈMES ENTRECROISÉS Jacques Herman, Maria Zaki BRUSQUEMENT, SANS PRUDENCE Philippe Raymond-Thimanga SUR LE SEUIL, PROMIS Ghyslaine Leloup AILES OUVERTES Jean-Yves Lenoir FAITS ET PENSÉES DE L’AUTRUCHE ENDIMANCHÉE Suivi de DES RIMES ET DÉRAISONS Jean-Claude Morera FENÊTRE DISSIMULÉE Chim Nwabueze
Mona Latif-Ghattas Parfum de liberté Égypte 2011-2013
Maquette de la couverture Osama Khalil
Illustration de couverture : L'éveil de l'Égypte. Denise Doss. Acrylique sur toile juillet 2013 © L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02136-2 EAN : 9782343021362
Introduction Le 25 janvier 2011, la jeunesse égyptienne, épuisée de subir la dictature d'un pouvoir abusif et corrompu qui, depuis trente ans, dirigeait le pays sans se soucier des besoins essentiels du peuple, ne trouvant aucune issue décente pour l’avenir dans un système où une poignée de courtisans réussissait à rafler les ressources du pays en accédant à toutes les opportunités, décida dans un mouvement puissant et hautement pacifique de descendre dans la rue et de camper Place Tahrir pour réclamer un changement. Quelques jours plus tard, le président Hosni Moubarak démissionnait. Dans les mois qui suivirent, des élections dites démocratiques furent organisées et Monsieur Mohamed Morsi, issu de la Confrérie des Frères Musulmans fut élu et installé au pouvoir le 30 juin 2012. En moins d'un an il réussit à détruire les structures du pays, étant exclusivement occupé à réaliser le grand rêve chimérique de sa confrérie, fonder un Califat Isla-mique sur des bases issues du temps des cavernes. Au printemps de l'année 2013, l'Égypte étouffait. Cette même jeunesse qui avait campé Place Tahrir forma alors un Mouvement de protestation nommé "TAMAROD" (Rébellion). En quelques semaines, ils avaient obtenu 22 mil-lions de signatures pour destituer le président Mohamed Mor-si. Cette pétition populaire fut présentée au Général El Sissi, ministre de la Défense et Chef des Armées, lui demandant d'intervenir au nom du peuple. Une manifestation géante fut planifiée et il fut entendu que le 30 juin 2013, jour anniversai-
7
re de la prise de pouvoir de Mosri, le peuple descendrait mas-sivement dans la rue pour réclamer sa destitution. Le 30 juin 2013, le monde entier assistait à une manifestation inédite dans l'Histoire. Trente-trois millions d'Égyptiens avaient envahi les rues, les ponts, les places du pays pendant que des milliers d'autres manifestaient aussi dans plusieurs pays d'occident en soutien aux Égyptiens sur le terrain. Au nom et à la demande insistante du peuple, le Général El Sissi donna au président Morsi un ultimatum de trois jours. Ayant refusé de démissionner, il fut destitué le 3 juillet 2013. Son "troupeaude moutons", comme les nomme le peuple, décida alors d'occuper deux quartiers en plein Caire et de s'y installer, réclamant son retour. Ce Sit-In, qu'ils annonçaient pacifique, prit dès le début l'allure d'une guerre déclarée au peuple égyptien et à l’armée. Les chefs islamistes lâchèrent leurs milices armées et leurs mercenaires pour semer la ter-reur dans les villes. Ils avaient pour mission de violer, kid-napper, torturer les jeunes qui militaient contre leur fascisme, de bloquer la circulation pour paralyser le pays et de tuer ceux qui leur barraient la route. D’ailleurs la confrérie n’hésitait pas à utiliser les femmes et les enfants comme bouclier hu-main et à sacrifier sa propre jeunesse en l'incitant aux attentats à la bombe et en les poussant au martyr au nom de l'Islam, leur promettant le paradis. Ne parvenant pas à instaurer la sécurité et à reprendre le cours normal de la vie à cause des actes terroristes répétés et de la pagaille que semait les pro-Morsi, et pour ne pas être accusé par la communauté internationale "d’attaquer les manifes-
8
tants", le Général El Sissi demanda au peuple Égyptien de lui donner un mandat clair pour vider pacifiquement les Sit-In des Frères Musulmans. Le 26 juillet 2013, quarante millions d'Égyptiens sont descendus dans la rue pour accorder ce man-dat. Il y eut des morts parce que les pro-Morsi étaient armés jusqu'aux dents et attaquaient l'armée et la police qui tentaient d’aider les pauvres gens , femmes et enfants, à sortir en sécu-rité de ces insalubres campements. Quand l'Armée Égyptienne réussit enfin à vider les campe-ments des pro-Morsi, à rétablir la circulation dans la ville et à instaurer un début de sécurité, l'Égypte se retrouvait et se re-trouve encore blessée par toute cette violence et surtout par la trahison de ceux qu'elle considérait comme les enfants de sa terre et qui, avec l'aide sournoise de certaines forces extérieu-res, l'avaient poignardée. C’est dans ce contexte qu’ont été écrits les poèmes de ce re-cueil. Les deux premiers poèmes font écho aux événements de Place Tahrir en 2011 et à la prise de conscience de l’urgence d’alphabétiser une population longtemps négligée par ceux qui l’ont gouvernée. Suivent les trente poèmes pour une déli-vrance, les quarante poèmes pour une résurrection et les vingt et une retailles poétiques pour panser un pays, postés tous les matins sur Facebook pour tenter humblement de soutenir les courageux activistes sur le terrain au cours de l’année 2013. Chaque poème porte sa date d'écriture et parfois le lieu où il a été écrit pour témoigner du lien de cœur et d’esprit à travers l’espace et le temps avec ceux qui luttaient si courageuse-ment. Inspirés par les événements du moment, ils sont en
9