//img.uscri.be/pth/760d50a0bb15f2dd48d710c1fd95ea0f1d9eb707
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Paroles d'être

De
118 pages

La mémoire est un puits d'avertissements. La parole a souvent été la force de la transmission première de l'alerte et des règles nécessaires à la civilisation. L'oracle des pouvoirs et le fondement du partage des hommes apparaissent dans leurs paroles d'être...

Publié par :
Ajouté le : 01 juin 2014
Lecture(s) : 15
EAN13 : 9782336350011
Signaler un abus
Patrick Berta Forgas
PAROLES D’ÊTRE Poésie
PAROLES D’ÊTRE
Patrick Berta Forgas PAROLES D’ÊTRE Poésie
Du même auteur L'énigme de la cruauté Ed. Saint-Germain-Des-Prés 1991 Le manège des pluies Ed. Saint-Germain-Des-Prés 1992 Le lieu des cimes Ed. Saint-Germain-Des-Prés 1994 Le secret des secrets L'Harmattan 2001 Graffitis d'ogre L'Harmattan 2002 Chœur des continents Les Cahiers de l'Égaré 2005 L’ordre des métamorphoses L’Harmattan 2006 Les dictatures du paradis L’Harmattan 2007 La chambre des hommes L’Harmattan 2009 Le testament de Pandore L’Harmattan 2012© L'HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03706-6 EAN : 9782343037066
PAROLES D’ÊTRE 1 Le trésor est aux pôles ! L’ignorer, c’est perdre le sens des terres. C’est démesurer l’alliance, l’amour et ses enfances. C’est peut-être l’ombre du monde qui crie et qui poursuit les lumières du mal qui sourit … L’intervalle suit la parallèle de la folie humaine. Nous allons devoir soulager le temps.
7
2 Vitrail et son si petits et beaux. La lumière et l’ombre comme jumelles de l’âme. Paroles et musiques muettes au banc, qui prient. Tant d’attentes pour surprendre le jour … L’éventail des prières comme airs de Foi. Cathédrales endormies. Clochers, églises, lits et déserts pour soulager la vie …
8
3 Nous ne pourrons rien protéger. Le temps s’éteint. Les plaines s’épuisent. Qu’il pleuve ! Les larmes et les terres jusqu’aux humeurs des corps. Plus encore, en chair et jardins. Le pouvoir des cendres est celui, perdu, des eaux … Jusqu’au devoir peut-être de mourir quand les combles s’étranglent. Il se brûle un parfum de chambre et de cœur …
9