Paroles de silence

De
Publié par

Faire fondre l'instant, ou le faire éclater, c'est l'essence de ce recueil, comme si l'auteur, dans le silence des mots, "regardait défiler les moments pour en attraper un"... Avec la persévérance de "l'eau qui court, qui court, qui court là-bas", elle délivre "les cadeaux du temps" : des pépites comme des réponses que l'on découvre enserrées de bonheurs ou de larmes en déroulant la dentelle des jours.
Publié le : mardi 1 mars 2011
Lecture(s) : 47
Tags :
EAN13 : 9782296455337
Nombre de pages : 76
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
        
Paroles de silence
                          © L'HARMATTAN, 2011 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54123-8 EAN : 9782296541238
P
a
r
Joëlle Thienard
o
l
e
s
 
 
 
 
 
 
 
 d
e
 
s
i
l
e
n
c
e
    Préface de Jean-Claude Morera
   
  
          L’HARMATTAN
 
 
   Accent tonique - poésie, Collection dirigée par Nicole Barrière       Ouvrage du même auteur : À vol d’oiseau » Éditions Saint Germain des Prés, « 1989       Illustration de couverture : Ada Renata Ruata
« La dentelle des jours est infinie »,nous dit Joëlle Thienard.
 Mais Joëlle est la dentellière de ses jours. C’est elle qui voit les chants d’oiseau« exploser le ciel »,qui sait « l’éternité dans un sourire »ou les tours de Notre Dame tapies« dans l’ombre des espérances ».  
Joëlle, jusque dans les errances qu’elle nous livre avec confiance, n’oublie jamais de reconnaître la beauté qui se niche aux multiples détours de la vie« éternelle et éphémère ».  
Car« s’extasier est un art » qu’elle pratique avec patience et ferveur, et dont ce livre est un vibrant produit.  
Soyons justes : Joëlle fréquente la nature, elle vit au cœur de Paris, ni l’une ni l’ autre ne sont avares de perles à brod t l’on en reconnaîtra plus d’ er e une, par elles offertes au détour de ce recueil.  
Mais si« les joyaux des heures qui fredonnent » peuvent par la beauté comme s’ouvrir sur une dimension d’éternité, c’est qu’il en est de même du cœur de l’humain.  Le cœur, c’est ici celui qu’elle tend à l’autre attendu, atteint, aimé, éprouvé, perdu, espéré.  
5
C’est un cœur aussi« blessé », blessé mais espérant, espérant mais patient, malgré« la blancheur » de certains jours. C’est un cœur ouvert comme une fenêtre sur le vrai sujet de ce livre, c’est à dire la vie« qui s’invente »encore et toujours en chaque instant. Le poète n’est-il pas« le peintre des âmes »?  Et Joëlle fait ici son travail de poète. Avec la persévérance de« l’eau qui court court, qui court, qui là-bas», elle délivre« les cadeaux du temps »: des pépites comme des réponses qu’on découvre enserrées de bonheurs ou de larmes en déroulant la dentelle des jours.  Entendez ces« paroles de silence »et reconnaissez votre propre chemin dans l’espace d’émotions que nous ouvre la poète.  
 
Jean-Claude Morera Au Pecq, le 10 janvier 2011
À vivre
Le matin est un élan Le matin est une promesse Une lumière ou un écran Le matin est une histoire Mal définie ou encore lasse Il peut mentir, il peut souffrir Il peut vieillir, ou s’endormir Mais quand il point ’est pour nous dire c Que devant nous, est un sourire.
L’ pérance, es C’est un espoir qui a pris forme…
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.