Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 6,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Les quatre saisons: Rafaëlle

de guy-saint-jean-editeur

Si je connaissais…

de editions-david

S’agripper aux fleurs

de editions-david

Vous aimerez aussi

Péristaltisme
Clystère poétique
De cet ouvrage, il a été tiré cent exemplaires numérotés et signés par l’auteur.
Éric Charlebois
Péristaltisme
Clystère poétique
Les Éditions David remercient le Conseil des Arts du Canada, le ministère du Patrimoine canadien, par l’entremise du Partenariat interministériel avec les communautés de langue officielle (PICLO), le Secteur franco-ontarien du Conseil des arts de l’Ontario et la Ville d’Ottawa.
Les Éditions David remercient Alexandra et Patrick Champagne, Prospects Plus, Coughlin & Associés Ltée, le Cabinet juridique Emond Harnden et la firme comptable Vaillancourt, Lavigne & Ashman.
Catalogage avant publication de la Bibliothèque nationale du Canada
Charlebois, Éric, 1976-Péristaltisme : clystère poétique / Éric Charlebois. (Voix intérieures) Poèmes. ISBN 2-89597-018-1 I. Titre. II. Collection : Voix intérieures (Ottawa, Ont.) PS8555.H4183P47 2004 C841’.6 C2004-900843-9
Maquette de la couverture, typographie et montage : Anne-Marie Berthiaume graphiste
Les Éditions David Téléphone : (613) 830-3336 1678, rue Sansonnet Télécopieur : (613) 830-2819 Ottawa ON K1C 5Y7 ed.david@sympatico.ca Site internet : www3.sympatico.ca/ed.david/
Tous droits réservés. Imprimé au Canada. er Dépôt légal (Québec et Ottawa), 1 trimestre 2004
Pour ton père, à qui tu ressembles en changeant. Avant tout, on doit ingérer. Pour tes quatre valves. Pour toutes tes salves. Pour quatre femmes qui facilitent la digestion de ta vie insolite. Pour Mom, Nat et Monic pour le support. Pour l’amour de ta vie, Julie, pour le cintre. Pour toutes les heures qu’elles t’ont consacrées. Voici des heurts, tripes des icônes sacrées.
Pour François Malherbe. Tu es faux-fuyant dans sa doctrine, péremptoire comme un signet, du bas de ton trône.
Péristaltisme
Tu n’as jamais visité les vestiges ou les collines de Rome. Pourtant, tu connais le latin des latrines. Tu n’es pas rivé à l’Aventin. Tu es assis sur le piton de ton Palatin de céramique, bien calé dans le palanquin vespasien. Tu veux ravauder un recueil, mais tu taraudes un écueil. Tu te constrictes et t’ébroues comme Du Bellay qui vide ses tripes sur le rivage éloigné, au pied d’une stèle de corail. Stercoral.
Ta poésie est un cathéter qui parcourt les quatre éthers de ton corps. Ta poésie est un catharsis en quatre arceaux cintrés, sphériques et sphincters. Tu t’expurges à la vitesse du son et en quatre dimensions. Péristaltisme.