Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,45 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Poèmes

De
146 pages

La vie est faite de hauts et de bas et de souffrances et de joies et je fais hélas partie de cette vie.

Publié par :
Ajouté le : 02 juillet 2002
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782748114782
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Poèmes
Anthony Menivard
Poèmes
POÉSIE
© manuscrit.com, 2001 ISBN: 2-7481-1479-5 (pour le fichier numérique) ISBN: 2-7481-1478-7 (pour le livre imprimé)
Avertissement de léditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre. Déventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit.com, respectueuse de la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade du traitement de louvrage, le texte en létat. Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com 5bis, rue de lAsile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
Je me suis endormi un soir. Et jai fait un cauchemar. Un cauchemar sur la mort. Comme si dieu mavait jeté un sort. La veille, javais écrit un texte. Révélant laccident de mon frère. Son accident ma marqué. Heureusement il est soigné. Depuis tout petit, je veux me suicider. Jamais un cauchemar sur la mort ne mavait fait flip-per. Mais celui-là était différent. Mon frère maccompagnait dans cet ascenseur blanc. Javais risqué ma vie pour lui. Jespère que lui ne la risquera pas pour moi ? Opération, moi je dis non. Tuer, moi je dis non. Suicide, là je dis oui. Je ne critique jamais. Je nidéalise jamais. Mais je dis toujours la vérité. Je sais que je suis laid. Mais je suis sûr de ne pas être défiguré. Si un jour jai une maladie incurable, Jai la solution le suicide.
7
Ma vie nest pas rose. Et mes nuits sont blanches. Je retrousse mes manches. Pour écrire en prose. Ecrire ce que je pense. Na hélas pas de sens. A ces personnes qui les lisent. Ces textes constitués de crises. Je me fous de ce que pensent les gens. Comparé à ce que disent les romans. Tous ces textes sont pour moi. Je pourrais le crier à haute voix. Jécris de nimporte quelle façon. Lorsque jécris à la maison. Si mes parents lisaient les textes que jécris. Ils menverraient tous les deux chez le psy. Lorsque mon frère sest fait renverser. Il y ait allé. Le psy la fait chier. Et il a été découragé. Maintenant, il est bien. Il est avec le maître chien. Tous les problèmes quil a eut. Sont maintenant résolu. Mais, bref, je ne vais rester là. A penser à tous cela. Je ne vais pas me faire mal.
9
Poèmes
A traîner dans le dédale.
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin