Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Poésies choisies

De
0 page

Ouvrage de poésies publié aux éditions Lucie éditions


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

cover.jpg

GIORGIO CAPRONI

Poésies choisies

Poèmes choisis et traduits par

Frédérique Malaval

édition bilingue

La numérisation de cet ouvrage a reçu le soutien du CNL

 

img1.jpg

 

Et de la région Languedoc Roussillon

 

img2.png

 

Table des matières

INTRODUCTION

GIUGNO

JUIN

AD UN VECCHIO

A UN VIEUX

QUANDO TI VIDI ACCESA…

LORSQUE JE TE VIS ENFLAMMEE…

LA NEVE CHI LA COLORIVA AL SUONO

QUI COLORAIT LA NEIGE AU SON

ORA TU PORTA ALL’AGRO

A PRESENT APPORTE A LA CAMPAGNE

IO CONOSCO UN TASSÌ

JE CONNAIS UN TAXI

A ME

A MOI

E QUESTA È GENOVA, GENOVA, GENOVA

ET VOICI GENES, GENES, GENES

DI STRANE COSE IL MIO CUORE HA PASSIONE

D’ETRANGES CHOSES MON CŒUR A PASSION

IL RUMORE DELL’ALBA COM’E FORTE !

LE BRUIT DE L’AUBE COMME IL EST FORT !

VERSICOLI DAL « CONTROCAPRONI » DI ATTILIO PICCHI

PETITES VERSIFICATIONS DU « CONTRE CAPRONI » DE ATILIO PICCHI

TAM-TAM

TAM-TAM

LA ZONA È QUASI EMILIANA :

LA ZONE EST PRESQUE EMILIENNE :

GIORGIO, FA’PRESTO A MORIRE :

GEORGES, HATE-TOI DE MOURIR :

ORA LA PIETRA CHE TI COPRE O AMORE

A PRESENT LA PIERRE QUI TE COUVRE O AMOUR

 

Collection Poésie

© Lucie éditions, 2010

34 bis, rue Clérisseau – 30 000 NÎMES

contact@lucie-editions.com

www.lucie-editions.com

« Donnez-moi un point d’appui

et je soulèverai le monde »

ARCHIMÈDE

À mon père

Remerciements

Nos pensées vont vers le Professeur d’Université Myriam Carminati, son érudition et le sens profond de l’écoute de la langue poétique italienne nous ont étés d’une aide incontournable lors de nos échanges.

L’esprit fécond et critique de Patrizia Brombo dans la lecture des poèmes caproniens nous a été un riche soutien pour cette traduction.

INTRODUCTION

Giorgio Caproni, l’un des plus puissants poètes italiens après Montale, naît le 7 janvier 1912 à Livourne (Toscane) et meurt le 22 janvier 1990 à Rome.

Initié à la pratique du violon et excellent musicien, passion essentielle de son existence, le jeune Giorgio Caproni se tourne vers la littérature et la poésie. A San Remo en 1933, il rencontre Giorgio Bassani, Fidia Gambetti et Giovan Battista Vicari qui l’amèneront à publier dans les journaux locaux ses premiers poèmes. Son premier recueil, Come un’allegoria (Comme une allégorie) de 1936, instaure d’emblée une différence radicale avec le mouvement poétique hermétique de l’époque et se révèle en un dialogue avec la force du dire musical. Dans ses premières poésies, Olga Franzoni, sa fiancée décédée de septicémie, se cache à l’orée de ses vers. En 1938 paraît Ballo a Fontanigorda ed altre poesie (Bal à Fontanigorda et autres poèmes), recueil creusant dans la même terre langagière. Rina, rimant en Rima, est l’autre nom féminin qui apparaît pour toujours en ses vers...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin