Prière de l'auteur

De
Publié par

Découvrez le poème "Prière de l'auteur" écrit par Théodore Agrippa d'Aubigné (1552-1630) en 1630. "Prière de l'auteur" de d'Aubigné est un poème classique extrait du recueil Petites œuvres meslées. Vous avez besoin de ce poème pour vos cours ou alors pour votre propre plaisir ? Alors découvrez-le sur cette page. Le téléchargement de ce poème est gratuit et vous pourrez aussi l’imprimer.
En téléchargeant le PDF du poème de d'Aubigné, vous pourrez faire une fiche ou bien comprendre la signification des paroles du poète qui a écrit "Prière de l'auteur".
Publié le : mardi 1 janvier 1630
Lecture(s) : 6
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Prière de l'auteur.

Prisonnier de guerre et condamné à mort.


Lors que ma douleur secrète,
D'un cachot aveugle jette
Maint soupir empoisonné,
Tu m'entends bien sans parole.
Ma plainte muette vole
Dans ton sein déboutonné.

Je veux que mon âme suive,
Ou soit libre, ou soit captive,
Tes plaisirs : rien ne me chaut ;
Tout plaît, pourvu qu'il te plaise.
Ô Dieu ! pour me donner l'aise,
Donne-moi ce qu'il me faut.

Ma chair qui tient ma pensée,
Sous ses clefs est abaissée,
Sous la clef d'un geôlier :
Dont soit en quelque manière
Cette prison prisonnière,
Moins rude à son prisonnier.

Que si mon âme captive
Est moins allègre et moins vive,
Lors que ses membres germains
L'enveloppent de mes peines,
De mes pieds ôte mes chaînes,
Et les menottes des mains.

Mais si mon âme, au contraire,
Fait mieux ce qu'elle veut faire
Quand son ennemi pervers
Pourrit au fond de ses grottes,
Charge mes mains de menottes,
Et mes deux jambes de fers.

Si le temps de ma milice,
Si les ans de mon service
Sont prolongez, c'est tant mieux :
Cette guerre ne m'envie,
Douce me sera la vie,
Et le trépas ennuyeux.

Mais, Ô mon Dieu, si tu trouves
Qu'il est temps qu'on me relève,
Je suis tout prêt de courir,
De tout quitter pour te suivre.
Le mourir me sera vivre,
Vivre me sera mourir.



.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant