Purgatoire infernal

De
Publié par

Je ne me retournerai pas. Je ne veux pas les voir. Ni la mienne ni celle des autres. Nos ombres sont les rêves déçus de notre passé et nous sommes les ombres de nos rêves à venir. Il ne sert alors à rien de mettre nos espoirs en lumière. Ils disparaissent. (La peur des ombres). // Envol en triolet // Si je survis jusqu’à ma mort, Je ne veux vivre qu’avec vous. Vos bras, j’en rêverai encore Si je survis jusqu’à ma mort. Et si nos âmes quittent nos corps J’espère un voyage un peu fou. Si je survis jusqu’à ma mort, Je ne veux vivre qu’avec vous. Ars longa, vita brevis (Extrait de Prémisse cuitee)
Publié le : jeudi 26 janvier 2012
Lecture(s) : 96
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748375497
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782748375497
Nombre de pages : 94
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Frédéric Marti PURGATOIRE INFERNAL précédé de Petit bréviaire amoureux
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0116407.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2012
À mes parents, avec tout lamour que je leur porte.
À la vie, aussi incertaine soit-elle.
Petit b
réviaire amoureux
PETIT BRÉVIAIRE AMOUREUX
Maelström
Les os salins
Grugés par le sel, vos os seffritent,  Susent et se détruisent, Dune vitesse qui évite  Les lois temporelles où je puise Ma force. Autrement que la mort dans ce monde  Rien nest jamais sûr. Vous néchapperez pas au choc des ondes  En ne pansant que des blessures Décorce. Il faut accepter de ségarer  Dans nos propres dédales, Avant de se faire étrangler  Par une main glaciale Retorse. Initiez-vous au maelström de la vie  Tourbillonnant et impétueux, Qui vous attire quand il sévit  Avant de mettre feu À lamorce.
9
PETIT BRÉVIAIRE AMOUREUX
Marée haute
Téthys accolée aux confins de la terre Nous enveloppe sans cesse de vagues dansantes ; Est-ce pour mieux un jour nous défaire Dans londe masquée dune douleur bien-pensante ? Ne prêtez pas attention au fil qui se dérobe De votre main délicate qui, si souvent, Dun simple geste fit voler mes opprobres Dans la clémence et la douceur des quatre vents. Quune faute de ma part vous éveille en Grande Ourse Nest pas acceptable ne fusse quun instant. Que deviendrais-je seul et soliloquant, En tâchant de résoudre le mystère de ma course ? Préférez limpossible aux amours austères Qui colleraient votre orbite à létoile Polaire.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Caresse de mots sur nos maux

de Societe-Des-Ecrivains

TANT

de Manuscrit

À coeur ouvert

de Mon-Petit-Editeur

suivant