Reflets dans l'oeil du cyclone

De
Publié par

Reflets dans l'oeil du cyclone est un poème au long cours organisé en une fresque sociopolitique africaine. Cette élégie qui s'élève au coeur d'un temple initiatique en présence de tout le peuple des croyants africains emprunte quelque peu au style de la liturgie mais devient très tôt une lecture symbolique des déboires et misères de l'Afrique contemporaine.
Publié le : jeudi 1 novembre 2012
Lecture(s) : 48
Tags :
EAN13 : 9782296508958
Nombre de pages : 142
Prix de location à la page : 0,0082€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Lord A
REFLETS DANS L’ŒIL DU CYCLONE Poésie
REFLETS DANS L’ŒIL DU CYCLONE
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00566-9 EAN : 9782336005669
Lord AFANKOEREFLETS DANS L’ŒIL DU CYCLONE Poésie
A l’orfèvre des poètes Le joaillier ès-arts Bottey Moum’Koussa Code : 20032012
L’outarde en plein vol a ouvert son outre Et a pondu un œuf L’œuf frais des airs s’est fracassé lourdement sur ma tête chauve qui s’embrouille aux choses de ce monde Ce monde monorime me lie les mains et les pieds Les mains et les pieds qui patinent dans une course de fond Au fond de l’abîme boréal de ma mémoire égarée quelque part De ce pas je pars à la quête de l’outarde Que la grue couronnée couve dans son envol Faut-il chanter le kwali Faut-il chanter le boulvaon-lobo Avant que ne s’éventre la scolopendre Pour libérer les milliers d’âmes innocentes Pour libérer les milliers de pépites d’or De la mine de Bourré Il faut bien que je me démêle de cette affaire (Une voix sibylline) Tire simplement sur la dernière ficelle déliée du vers et tu démêleras tous les fils liés Fils de la terre et du ciel plongé dans le dédale des hommes sans foi ni loi Fils dont les yeux sommeillent encore dans les abîmes du vide alors que le cygne a découvert l’œuf des eaux antiques Comment n’arrives-tu pas à la patte de l’outardemême si la grue couronnée est sa tutrice Dis-moi voix dérobée de la sylve cynique Qui es-tu Que dis-tu Et que fais-tu dans mon champ Et dans mon chant
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.