//img.uscri.be/pth/8c74485b9e36322e678f2150344317bd9aac9082
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI - PDF

sans DRM

Regard fuyant

De
42 pages

« Ce recueil est une tentative, mais aussi une tentation.
De définition, et d'ouverture, tout à la fois.
La Poésie se nourrit d'espoirs irrépressibles, d'attentes surannées, d'espérances rancies et de colères enfouies.
Elle est une divagation aux ramifications indénombrables.
Les quatre éléments.

La Poésie donne de la voix, ... sa voie... à l'auteur.
Elle est une recherche de et du lecteur.
Chacun cherche du sens.

Toi, Lecteur, recouvre ta liberté. Mets-toi en route, en quête de toi-même, et donne du sens à ces vers. Ils t’attendent. En effet, puisqu’ils sont libres. »


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

Du même auteur

 

 

Du même auteur à paraître :

Le Point d’inflexion, Edilivre.

Dédicaces

 

 

À Jean-Marc, à Caroline, pour leur amitié.

À Serge, pour mon initiation aux Lettres.

À tous, d’être là.

À ma femme, pour sa tendresse sans bornes.

Citation

 

 

 

La poésie est la ménorah de la littérature, ouvreuse de sentes épineuses, broussailleuses, nerveuses, où le romancier, bientôt, dépêché par sa maison d’édition, épuisée, – idées forcloses –, viendra butiner le miel ou le vin.

Elle éclaire le temple de l’écriture, cela va de soi. Elle se substitue bientôt à l’effigie réprouvée, sans aucun doute.

La Poésie : ouverture symbolique du roman apocryphe.

Sagesse créée, façonnée, non pas engendrée ; sacrée. Masochiste...