Renaissance africaine Poèmes

De
Publié par

Ce recueil appelle tout Africain qui sort du "coma" à chercher le réveil, l'illumination, sur les plans mental, comportemental, spirituel, sans distinction de sexe et de niveau intellectuel.

Publié le : dimanche 1 avril 2012
Lecture(s) : 29
Tags :
EAN13 : 9782296488854
Nombre de pages : 112
Prix de location à la page : 0,0070€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
      
 
 
Renaissance africaine
 
 
 
   
 
Charline Berthe EBE EVINA Gertrude ANABA MENGUE      Renaissance africaine
Poèmes  
 Préface de Gervais Mendo Ze
                    
 
                              
 
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr   ISBN : 978-2-296-96496-9 EAN : 9782296964969  
 
 
 
 
À notre chère maman Nga-mani
et Lionel et Loïs
 
 
 
REMERCIEMENTS
MM. Thomas LIBIIH et Salomon NYITOUEK pour leur disponibilité
 
M. Richard BONA pour son soutien moral
Excellence Roger MILLA pour son dévouement
M. Jean Claude EBE EVINA pour son oreille attentive
 
 
  
PRÉFACE
De tous les genres littéraires, la poésie est sans aucun doute le genre le plus hermétique, le plus élitiste et le plus sibyllin parce quil ressortit à la muse qui jette le pont entre le moi caché de lécrivain et la représentation sensible et matérielle de ce quil traduit à travers le langage poétique. Laccès à luvre poétique nest pas chose aisée. Le poète fait intervenir tous les procédés lui permettant de parler sans parler, de contourner et denvelopper son message dans le métalangage propre à lécriture poétique. Lon avance dans luvre poétique comme dans une forêt de symboles, dans une constellation dimages ou lexpression est presque toujours figurée. Cest pourquoi la poésie a toujours sérié son public au fil des âges. Genre majeur, elle a connu au fil des époques de nombreuses mutations ; elle est passée de la forme classique avec ses balades, ses sonnets, ses pantoums, à une forme moderne moins rigide avec un vers libre, une facture qui sapparente à la prose poétique et qui a disloqué les contraintes pour permettre à la poésie de diversifier ses cibles et de multiplier ses adeptes.
La poésie africaine a ceci de particulier quelle est libre ; cest lexpression dune libéralisation des consciences qui impose au langage poétique la signature africaine et lutilisation particulière de la langue française, elle-même marquée par des particularismes, des interférences linguistiques. Cette poésie plonge également ses racines dans les profondeurs de loralité, en même temps quelle est le reflet dune jeunesse dans lécriture et dans les thèmes.
Jai lu avec beaucoup dintérêt et tout dun trait le recueil Renaissance africaine de Ebe Evina et Anaba Gertrude. Jy ai décelé laudace et la plume fugace de deux poétesses qui ont
attiré mon attention sur la jeunesse de leur style, lénergie et le merveilleux de leur écriture qui se déploient à travers 49 poèmes dans un style, dans un ton unifié, une thématique majeure qui valorise une vision de lhomme et de sa destiné. Cette thématique porte les marques de léclosion dune poésie de troisième génération.
Après Kayo, Mveng, Fernando DAlmeida, Jean Claude Awono et bien dautres poètes camerounais, voici la verve mais non moins torrentielle des jeunes poètes dont le renouveau thématique dit lAfrique et aborde ses problèmes sous un regard perspicace et dynamique.
Loriginalité de leur démarche poétique sillustre par des synesthésies qui combinent les thématiques, la rythmique et lharmonie des couleurs et des sons pour souvrir sur une poétique du social. Il y a là un regard majeur des meurtrissures de la jeunesse, la perception de la valorisation et lampleur du désir de conversion dune culture africaine heurtée par les effets de la mondialisation.
Renaissance africaine  se veut un mélange homogène qui exprime la diversité culturelle de lAfrique et manifeste son adhésion à une identité et à une spiritualité authentiques mais plurielles. Une telle poésie acte pour les questions culturelles, les maux du quotidien, le réveil des consciences.
Renaissance africaine  dit lAfrique dans son pouls, loin des clichés, des préjugés mais dune terre créative qui revendique son savoir en une poétique de la vérité.
Jai pu, en tant que spécialiste du langage, apprécier de cette poésie le choc des mots, la suavité de lexpression, la symbiose des thèmes et lappréciation dune certaine religiosité propre à une Afrique qui marche et qui bouge.
 
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.