Rêvhaïti

De
Publié par

Et ce n'était pas qu'on n'allait quelque part
si vous voyez ce que je veux dire
je veux dire nous n'allions nulle part même si le bateau se déplacait je suppose & la mer aussi se déplaçait impeccable & aussi les vagues & pourtant dans mon rêve c'était juste un bâtiment un moment un jusant
Publié le : mercredi 5 juin 2013
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782897120597
Nombre de pages : 68
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
RÊVHAÏTI
Mise en page : Virginie Turcotte Maquette de couverture : Étienne Bienvenu er Dépôt légal : 1 trimestre 2013 © Éditions Mémoire d’encrier Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Brathwaite, Kamau, 1930-RêvHaïti (Poésie ; 45) Traduction de : DreamHaiti. ISBN 978-2-89712-059-7 I. Pagnoulle, Christine. II. Titre. PR9230.9.B68D7214 2013 811'.54 C2012-942789-6 Mémoire d’encrier 1260, rue Bélanger, bureau 201 Montréal, Québec, H2S 1H9 Tél. : (514) 989-1491 Téléc. : (514) 928-9217 info@memoiredencrier.com www.memoiredencrier.com Version ePub réalisée par: www.Amomis.com
Kamau Brathwaite
RÊVHAÏTI
Traduit de l’anglais par Christine Pagnoulle
PROLOGUE Kamau Brathwaite est un poète anglophone né en 1930 à Bridgetown, capitale de la Barbade. Il a obtenu un doctorat en histoire à Cambridge puis travaillé quelques années au Ghana, qui venait d’obtenir son indépendance, pour le ministère de l’éducation. En 1963, il est nommé professeur à l’Université des Indes occidentales (UWI) et s’installe à Kingston (Jamaïque) où il restera 25 ans. La fin des années 1980 est marquée par une série de ruptures, de déchirements (la mort de sa femme, l’ouragan Gilbert, l’agression dont il est victime…). Il quitte la Jamaïque et devient professeur de littérature comparée à l’Université de New York. Il vit désormais à nouveau à la Barbade. Sa première trilogie (The Arrivants; la deuxième (qui) date de la fin des années 1960 sera publiée sous le titreAncestors) s’étale sur dix ans, entre 1977 et 1987. Dans les années 1990, il publie entre autresZea Mexican Diary, poignant témoignage d’amour et de deuil,Trench Town Rock,DreamStories,Words Need Love Too, et déjà dans notre siècle,Born to Slow Horses, qui reçoit le Griffin Poetry Prize en 2006. Entre-temps, il publie d’autres recueils, mais aussi des études de sociologie historique dont, en 1984, son ‘histoire de la Voix’ (History of the Voice : Development of Nation Language in Anglophone Caribbean Poetry) qui lie la langue des habitants de la Caraïbe anglophone à leur histoire.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Gouverneurs de la rosée

de memoire-d-encrier

Magnificat

de memoire-d-encrier

suivant