//img.uscri.be/pth/e816b309c9344efa27532706fd819cd6f7481c53
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

S'il n'y a pas d'amour

De
206 pages
Cet ouvrage propose, à travers cent traductions, une anthologie de la poésie moderne persane. Le recueil, composé de poèmes écrits entre 1911 et 2011, retrace l'histoire de cette poésie, depuis son émergence jusqu'à nos jours et nous laisse entrevoir les influences poétiques que les langues et cultures occidentales ont excercées auprès d'elle.
Voir plus Voir moins
S’ ’
IL N Y A PAS DAMOUR
Poètes des Cinq Continents EN HOMMAGE A GENEVIEVE CLANCY QUI L’A DIRIGÉE DE 1995 A 2005. LA COLLECTION EST ACTUELLEMENT DIRIGEE PAR PHILIPPE TANCELIN ET EMMANUELLE MOYSAN  La collectionPoètes des Cinq Continentsnon seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Déjà parus 553 – Jean-Damien ROUMIEU,Nucléus, 2012. 552 – Cheikh Tidiane GAYE, Maria Gabriella ROMANI KOUACOU,L’étreinte des rimes/Rime abbracciate, 2012. 551 – Thierry MATTEI,Je serai voltigeur, 2011.550 – Rita MORANDI,Vers l’ailleurs, 2011. 549 – Philippe TANCELIN,Au pays de l’indivis amer. Cahier, 2011. 548 – Emmanuel MATESO,Les mères de Kolomani,2011.547 – Serge VENTURINI, Éclats d’unepoétique de l’inaccompli(2009-2012)Livre V, 2011. 546 - Françoise et Sonia DELMAS,Pages Marges Visages, 2011. 545 – KALIDASA,Pour la naissance de Kumâra, 2011. 544 – Nicolas BELLISARIO,Haïkus, 2011. 543 – Jean GILLIBERT,La mort à vif, 2011. 542 – Jacques GUIGOU,La mer, presque, 2011. 541 – Henriette SAINT-RENAN,Yianniné, 2011. 540 – Philippe TANCELIN,L’Ivre traversée de clair et d’ombre,suivie deLes camps oubliés,2011.
Mahshid Moshiri
S’IL NY A PAS DAMOUR
Poésie contemporaine persane(1911-2011)
Traduction française de CENTPOÈMES MODERNES
© L'Harmattan, 20125-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56947-8 EAN : 9782296569478
S’il n’y a pas d’amour,Jamais, personneN'aura le courage d’un tel voyageCependant, mon cœur égaré !N'oublie pasQue toi et moi-Nous avons respecté l’homme,Soit il était le chef-d’œuvre de Dieu,Soit il ne l’était pas.Mais nous avons respecté l’amour. AhmadShâmlou
SOMMAIREAvant-propos Introduction : Poésie contemporaine persane ; courants poétiques Courant romantique : - Afsâné ; le manifeste du courant romantique  - Quelques caractéristiques du courant romantique  - Passage du romantisme au symbolisme Courant de la poésie symbolique sociale : - Le poème qui est de la vie ;  manifeste du courant symbolique social  - Quelques caractéristiques  du courant symbolique  - Nouvelle vague  - Poésie de volume « Poésie d’espacement »  - Poésie de résistance  - Poésie traditionnelle contemporaine  - Formes de la poésie moderne persane  - Poème nimâïen  - Poème libre nimâïen  - Vers blanc « Poème à la forme de poésie »- Calligramme  -Poésie de la Révolution IslamiqueTraduction de cent poèmes modernes persans  - L'Adresse ; Sohrâb Sepehri  - Afsâné : Nimâ Youshij  - Après la pluie : Meymanat Zolghadr « Âzâdé »  - L’arrivée des violettes immigrantes :  Shafiï Kadkani  - Avant toi : Salmân Harâti  - Le baiser : Simine Behbahâni  - La brise de la paix : Fereydoun Moshiri  - Le cadeau : Forough Farrokhzâd 7
11
13
15171921
23
26
3033353535363637373838
41
434445
4748495052
 - Calligramme : Houshang Irâni  - La catastrophe : Manouchehr Âtashi  - Chargée de l’amour : Gholamhossein Sâlemi  - Le ciel de notre maison : Ahmad Rezâ Ahmadi  - Le clair de lune brille : Nimâ Youshij  - Le cœur déchiré : Mirzâdé Eshghi  - Le cœur hospitalier : Fereydoun Tavallali  - La confession : Hossein Panâhi  - Le coucou : Iraj Dehghân  - La couleur simple : Sohrâb Sepehri  - Le couple : Forough Farrokhzâd  - Le cri : Fereydoun Moshiri  - Le cygne mourant : Mehdi Hamidi Shirâzi  - Dans la nuit froidede l'hiver : Nimâ Youshij  -Dârvag : Nimâ Youshij  - De je t’aime : Yadollâh Royâï  - Dépôt : Parvine Etésâmi  - La dernière rencontre : Farrokh Tamimi  - Du sang des martyrs de la patrie : Âref Ghazvini  - Encore la pluie : Golchine Gilâni  - L’enfance : Moïni Kermânshâhi  - Entre les horizons d’hier et demain :  Némat Âzarm  - L’esquisse : Ahmad Shâmlou  - L’esquisse : Manouchehr Âtashi  - Les fleurs souriantes : Abbâs Yamini Sharif  - Gâliyâ : HoushangEbtehâj - Haïku : Mansour Owji  - Haïku : Mohammad Zohari  - Haïku : Bijan Jalâli  - Haïkus : Sirous Nowzari  - Haïkus : Ghodsi Ghâzinour  - L’hiver : Akhavân Sâles « Omid »  - L'Île perdue : Houshang Irâni  - Il est en chemin notre printemps :  Fereydoun Moshiri  - L’introduction : Hamid Mosaddegh  - L'ivre et le conscient : Parvine Etésâmi  - L’ivre-mort : Emâd Khorâsâni
8
535455565758596061626364656667686970717275
767778798082838485868890
91929394
 - Jamais : Esmâïl Khoï 95 - Le jardin du miroir : Ahmad Shâmlou 96 - Je n’ai jamais craint la mort : Ahmad Shâmlou 98 - Je ne voulais pas : Ahmad Shâmlou 99 - Je te construirai à nouveau, Ô patrie: S. Behbahâni 100  - Je viendrai avec toi : Meymanat Zolghadr 101 - Le journal du voyage de la pluie :  Shafiï Kadkani 102 - La Karoun : Fereydoun Tavallali 103 - La larme est un mystère : Ahmad Shâmlou 105 - La liberté : Farrokhi Yazdi 107 - La mère : Iraj Mirzâ 108 - Le moment de nos retrouvailles :  Akhavân Sâles 109 - Mon ancienne patrie ! : Nâder Nâderpour 110 - La mort de Vârtân : Ahmad Shâmlou 111 - Je ne peux pas t’oublier : Shams Langroudi 112 - La nuit, toutes les nuits : Nimâ Youshij 113 - L’oiseau encagé : Mohammad Taghi Bahâr 114 - L’oiseau est mortel : Forough Farrokhzâd 115 - L’oiseau était juste un oiseau :  Forough Farrokhzâd 116 - L’ombre du chagrin : Rahi Moàyeri 117 - Ô toi l’amour : HoushangEbtehâj 118 - Oui ! : Fâtemé Râkéï 119 - Où vas-tu si vite ? : Shafiï Kadkani 120 - La pauvreté : Ahmad Shâmlou 121 - Le pavé : Ahmad Shâmlou 122 - Le péché : Forough Farrokhzâd 123 - Le petit jardin va mourir : Forough Farrokhzâd 124 - Peut-être : Houshang Ebtehâj 128 - Le phénix : Nimâ Youshij 129 - Le pissenlit : Akhavân Sâles « Omid » 131 - Le poème qui est de la vie : Ahmad Shâmlou 133 - Le poème sans titre : Khosro Golsorkhi 138 - La poésie bleue, grise, noire :  Hamid Mosaddegh 140 - Le poisson et l’eau : Gholâmhoseyn Sâlemi 141
9
 - Pourquoi si tard ? :  Mohammad Hossein Shahriyâr 142 - Prend le message : Mahshid Moshiri 143 - La pucelle de l’Iran : Abolghâsem Lâhouti 146 - Question : Forough Farrokhzâd 147 - Rappelle-toi : Ali Akbar Dehkhodâ 148 - Le remède : Mohammad Zohari 149 - Le roi et l’orphelin : Parvine Etésâmi 150 - Le royaume éternel : Shafiï Kadkani 151 - La rose : Forough Farrokhzâd 152 - La rue : Fereydoun Moshiri 153 - Sans souci : Mahshid Moshiri 155 - Le sculpteur d’idoles : Nâder Nâderpour 157 - Le sentiment : HoushangEbtehâj 158 - Son sourire : Akhavân Sâles 159 - Sur terre : Forough Farrokhzâd 160 - Toujours le même regret : Gheysar Aminpour 162 -Touristes universaux : Tâheré Saffârzâdé 163 - La tristesse : Pourân Farrokhzâd 165 - La tubéreuse : Fereydoun Tavallali 166 -Une gamine s’appelant « la joie » :  Shafiï Kadkani 167 - Une oasis dans l’instant : Sohrâb Sepehri 168 - Un poème pour la guerre : Gheysar Aminpour 169 - La vie : Pejmân Bakhtyâri 170 - La voix des pas de l’eau : Sohrâb Sepehri 171Biographie des poètes 173Bibliographie 199