Sacrés murs du Soleil où j'adorai Philis

De
Publié par

Découvrez le poème "Sacrés murs du Soleil où j'adorai Philis" écrit par Théophile de VIAU. Ce poète de France est né en 1590, mort en 1626. "Sacrés murs du Soleil où j'adorai Philis" de de VIAU est un poème classique. Vous avez besoin de ce poème pour vos cours ou alors pour votre propre plaisir ? Alors découvrez-le sur cette page. Le téléchargement de ce poème est gratuit et vous pourrez aussi l’imprimer.
En téléchargeant le PDF du poème de de VIAU, vous pourrez faire une fiche ou bien vous évader grâce au vers de "Sacrés murs du Soleil où j'adorai Philis".
Publié le : lundi 30 juin 2014
Lecture(s) : 65
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Sacrés murs du Soleil où j'adorai Philis

Sacrés murs du Soleil où j'adorai Philis,
Doux séjour où mon âme était jadis charmée,
Qui n'est plus aujourd'hui sous nos toits démolis,
Que le sanglant butin d'une orgueilleuse armée,

Ornements de l'autel qui n'êtes que fumée,
Grand temple ruiné, mystères abolis,
Effroyables objets d'une ville allumée,
Palais, homme, chevaux, ensemble ensevelis,

Fossés larges et creux tous comblés de murailles,
Spectacles de frayeur, de cris, de funérailles,
Fleuve par où le sang ne cesse de courir,

Charniers où les corbeaux et loups vont tous repaître,
Clairac pour une fois que vous m'avez fait naître,
Hélas ! combien de fois me faites-vous mourir !

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant