Saules pleureurs

De
Publié par

Évadez-vous en lisant le poème "Saules pleureurs" écrit par Arsène Housset, dit Arsène Houssaye (1815-1896) en 1867. "Saules pleureurs" de Houssaye est un poème classique faisant partie du recueil La symphonie des vingt ans. Vous pouvez le télécharger et l’imprimer au format PDF grâce à YouScribe.
En téléchargeant le PDF du poème de Houssaye, vous pourrez faire une analyse détaillée ou bien vous évader grâce au vers de "Saules pleureurs".
Publié le : mardi 1 janvier 1867
Lecture(s) : 35
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Saules pleureurs.

Chanson.


Elle passe comme le vent,
Ma jeunesse douce et sauvage !
Ma joie est d'y penser souvent :
Elle passe comme le vent,
Mon cœur la poursuit en rêvant,
Quand je suis seul sur le rivage.
Elle passe comme le vent
Avec l'amour qui la ravage.

Elle fuit, la belle saison,
Avec la coupe de l'ivresse.
Adieu, printemps ! adieu, chanson !
Elle fuit, la belle saison.
Je n'irai plus vers l'horizon
Chercher la muse ou la maîtresse !
Elle fuit, la belle saison :
Adieu donc, adieu, charmeresse.

Que de larmes ! que de regrets !
Toi dont mon âme fut ravie
Déjà si loin, — encor si près !
Que de larmes ! que de regrets !
Mes mains ont planté le cyprès
Sur les chimères de ma vie :
Que de larmes ! que de regrets !
Adieu, mon cœur ! adieu, ma mie !



.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi