Silence pluriel (Poèmes)

De
Publié par

A travers ce recueil de poèmes, l'auteur nous invite à partager ses réflexions sur des sujets comme la femme, l'Afrique, l'enfant, la démocratie, la torture... L'auteur lance un message "silence pluriel" pour rompre tous les bâillons, pour que les peuples reprennent le combat pour l'égalité, le travail et la solidarité.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 38
Tags :
EAN13 : 9782296506138
Nombre de pages : 168
Prix de location à la page : 0,0093€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
iSeLCN eLpieurLtohPphieogracouv de erd reut niD eeB  é,atab srdgaReueicneli enud xelg iuénejnu elbord de enne au  NBS79 :m alI.re0800412-2-8-6-33 eersnc e aD,605mes, poèl decueii suon ruetual eragrtpaà e itnvl ruap a ,xif ales sé rioex snsalb uohc,el  aotemme, lenfant,  ...eitaassem eL le,urrtcrmodéa ei llprune t »ive « ge dnce sileles bâs rempou tmmonor éop à tniux peuplrendre aoprua ppliolsn ,baom cdul peapl à revel es à se et vail tra, leilétéagrul  tope guinndrtvex auinni susnaD .seolidla sé. Iarit tel lse aamk mu eesmot nsyeou pnu rév eatir elb une Afrique quic ehcrehd sev ioà reubirtnoc tnodar selibisien ssi,e erceid ostrns vexio ré ces emmqélrueloc sus jcetitéuila, el sopupavtnga eà des valations mm elohustrte ,s dr, le de oitsnart al ecnerapsol sla, é,itariddn ése ténà K monkoria Lancéï Conemeud tlbaraN.et,oue  lvedépploiresrimaes pétuded sèr s .pAauénroKée  dretuecéfrp al snad ,uodorékoré, is à Nzéknna ,upri a àaKl  irtpanae l,taiv ngallnad os sersiunive les dréré-syNluuiétJ o dn,kaan Kdeé eva aritros li ùs étudesavant detiiaer su inevsrtéules dlaà ac fos slaicics ecneinasroagp roitnores tuaiunivà l étisreuunt  ee) cnu eileccn ene sociologie. Il arefenu îam sirtene es gontit  erénég eriatérceS. ocar Mdue umyaédecét sitivllces coé dehargal ce tnda nnoitemenpee ecrfta s dgeera  uoRetrrtiiotion du ministrae èrstnidmA lderénég erim ud latoirerri dese etrttanisiudt oi nuaro enédet ig Sartnésild seéK eKankan, secrétaiiuir ,rpféted  eréa ongir eu ldetart evimda siniest actuoké, il g uoevnrleelemtndm aongiréa  ldeB ed evitartsiniitiq polires Aaue revnrg uoeu,sézéredN .
Silence pluriel
Nankoa Lancéï Condé
okér
  
poèms
      
 
 
Silence pluriel
 
 
 
  
 
Nankoria Lancéï Condé        Silence pluriel
Poèmes  
  
  Préface de L. Ambè Condé                     
 
Du même auteur   Mélodies guinéennes ou la vérité du cur , IDEC, 1996.                    
 
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-336-00082-4 EAN : 9782336000824  
Remerciements
 
 
Mes remerciements les plus sincères vont à tous ceux qui, de près ou de loin, mont assisté dans la réalisation de cette uvre, singulièrement messieurs Néné Moussa Maléya Camara, écrivain-poète et Lansana Ambè Condé, chef du département Culture à luniversité René-Levesque de Conakry.  
 
     À ceux qui, dans le train de la mort, sont partis pour linfini :  Mon père Daman  Ma mère Nankoria Camara  À ceux dont le billet pour le voyage dans le monde éternel nest pas encore émis :  Mes dignes épouses Kangbè et Aminata  Mes adorables enfants  Mes respectés collaborateurs du ministère de lAdministration du territoire et de la Décentralisation...
 
Préface  
Il nest pas donné quaux seuls hommes dhier De naviguer sur les rides des mers. Le gris soleil du jour À certains en laisse encore privilège et amour.  Il nest cependant pas donné aux impotents De voyager sur les ailes du temps ; Dentendre ce quils nécoutent pas, De voir ce quils ne regardent pas, De ressentir ce quils ne perçoivent pas.  Il nest surtout pas donné à tous De partager avec tous le suprême bonheur de Lélection ! Pour une fois, Allah en soit loué ! Voilà quavec Humilité et sans passion, De ce partage descendu de lolympique Le fils de la mère « Effort » vous adresse la table lyrique. Alors !! Servez-vous à loisir Pour votre plus grand plaisir.  De « la femme à loreille », tout est exploration ; Tout est vérité : une vérité délibérément nue Trop cruellement nue hélas ! Pour plaire aux âmes Sataniques. Fort heureusement nue de la nudité des semences. Les semences du légitime espoir de la Restauration La restauration dun monde nouveau, unique ; Monde à lamour, à la fraternité et au bonheur prévenu. Monde généré par la lutte sur soi et les autres contre les tares. Pour qui convient que se taire, cest encore parler
 
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.