Slam à toi!

De
Publié par

– Tu as vu passer ce mot et il t’a frappé. Approche, il n’y a aucun danger.
— C’est que je ne comprends rien à la poésie.
— Aucun problème.
Regarde autour de toi et écris.
— Oui, c’est facile à dire.
— Pourquoi ? Donner un sens au monde fait partie intégrante de ta génétique.
— Mais quel rapport avec le slam ?
— Justement. J’explique tout ça dans mon livre. Tiens, prends-le, il est à toi.
Publié le : lundi 2 novembre 2015
Lecture(s) : 30
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895797678
Nombre de pages : 107
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Photo © Christina Alonso
!
IVY
IVY
! à toi
De l’écriture à la scène
IVY
à toi!
De l’écriture à la scène
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Bielinski, Ivan, 1966-
Slam à toi !
ISBN 978-2-89579-699-2
1. Slam. 2. Poésie-performance. 3. Poésie - Lecture publique. I. Titre.
PN4151.B53 2015
808.5’45
C2015-940892-X
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2015 Bibliothèque et Archives Canada, 2015
Direction éditoriale: Thomas Campbell, Gilda Routy Révision: Josée Latulippe Mise en pages et couverture: Janou-Ève LeGuerrier
© Bayard Canada Livres inc. 2015
Financé par le gouvernement du Canada Funded by the Government of Canada
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de l’aide accordée à notre programme de publication.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Imprimé au Canada
Bayard Canada Livres 4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 Téléphone : 514 844-2111 ou 1 866 844-2111 edition@bayardcanada.com bayardlivres.ca
9782895797678
Le slam n’est pas simplement un spectacle[…], c’est plus qu’une scène, un micro et un projecteur braqué sur un poète. Il vaau-delà du lieu où il est présenté, il est plus grand que les slameurs et les slammestres. Le slam est une communauté. Et comme en témoignent la plupart des gens dans le mouvement, il change la vie de ceux qui le fréquentent pour peu que ces derniers lui en laissent la chance.
Marc Smith, fondateur dupoetry slam
De toi à moi
SLAM ! Tu as vu passer le mot ou alors le mot t’a frappé.Et pour cause :slamsignie aussi « Maintenant tu veuxclaquer ». savoir de quoi il s’agit.
Disons que c’est d’abord un jeu. Certains y jouent sérieusement, les autres le fréquentent par pur plaisir. Comme dans le sport : les passionnés s’y consacrent, se joignent à des équipes, à des ligues plus ou moins professionnelles, alors que les autres jouent entre amis pour se détendre. La majorité des gens toutefois préfèrent assister aux matchs sans y participer. Il y a aussi quelques différences : on le pratique idéalement sur scène et non sur un terrain ; en guise de ballon, des poèmes.
Pas la peine de prendre cet air apeuré, il n’y a aucun danger.
C’est que je ne comprends rien à la poésie. Aucun problème. Comprends-tu tout ce que tu apprécies ? La nourriture, par exemple ? Sans que tu aies étudié l’art de la gastronomie, il te suft de goûter pour savoir si tu aimes ou pas. Si tu veux comprendre en quoi cela est bon, tu dois garder l’esprit ouvert. Mais rassure-toi, ton « incompréhension » s’explique : la poésie est presque invisible dans l’espace public. Il n’existe aucune chaîne de télé ou de radio spécialisée. Même en librairie, elle occupe un espace restreint. La poésie est pourtant aussi naturelle que la respiration. Chaque fois que tu veux dire plus vrai et plus fort, tu y as recours.
Même si je ne suis pas poète ? Absolument. Pas besoin d’être poète pour vouloirdire plus que les mots. Néanmoins, le poète, lui, va approfondir ce mécanisme naturel à tous. Ce « plus » qui veut se dire et qui force le langage, c’est son matériau de construction.
5
6
Et le slam, làdedans ? Le slam se présente comme une célébration des mots, de la parole et de la poésie. Dans une ambiance frénétique, les gens sont invités à communiquer leurs raps, leurs rimes, leurs poèmes ou tout autre texte à teneur poétique. Le fait que tu sois un artiste professionnel ou un amateur compte moins que ta volonté de livrer ton œuvre de manière convaincante et passionnée. Seul compte le résultat. Ensuite, c’est au public de décider si tu mérites de monter sur le podium.
Un podium ? Le slam est une compétition ? On pourrait dire que l’art de déclamer des poèmes dans le contexte d’un « tournoi de poésie » constitue le cœur du mouvement slam. Il faut cependant nuancer la portée du « tournoi ». Si nous empruntons au sport le concept, nous le détournons : le slam de poésie ne consacre jamais le meilleur poète, mais celui qui s’en tire le mieux sur scène. En revanche, le dynamisme de cette pseudo-compétition insufe au spectacle de poésie l’exaltation des célébrations sportives. Tout le monde adore ça ! Accorder une attention démesurée au vainqueur ou aux techniques gagnantes n’a pas sa place en slam. On ne slame pas pour gagner, mais pour témoigner de sa poésie.
C’est une compétition qui n’en est pas une, alors ? Oui, les slameurs ne rivalisent pas vraiment entre eux, ils participent à l’effort collectif du spectacle. C’est le public, le véritable gagnant. Nous, artisans, artistes et amateurs de slam, nous voulons que la poésie loge au cœur du monde. Nous lui donnons une visibilité de premier plan. Sur scène, nous décuplons sa force de frappe, car nous savons à quel point elle est précieuse et nécessaire.
Tu peux te montrer plus précis ? Le slam entretient la èvre de la communicationvraie, des mots prononcés avec intensité, authenticité et ferveur. L’ouïe est notre sens de prédilection. Grâce à lui, nous donnons vie aux poèmes, même si la bouche seule sculpte le silence. Pour nous, le poème intensie l’instant : il tient du discours inspiré, du cri libérateur.
Intense ! Tu peux le dire. Grâce au slam, la poésie met le feu à la mèche du canon.
Personne ne résiste à son effet.
Ça me donne envie, moi aussi ! Pour commencer, assiste à un vrai slam. Pas à n’importe quelle soirée se prétendant slam. Va voir un authentique slam de poésie. Il y a une magie à l’œuvre dans le spectacle vivant qui transcende les explications.
Je m’y prends comment pour savoir que c’en est un ?
J’explique tout ça dans mon livre. Je t’aide même à écrire et à déclamer des poèmes.
Wow, je le veux ! Tiens, prends-le. En plus, tu es dedans.
Je l’ai écrit pour ceux qui souhaitent faire leurs premiers pas dans le monde du slam. C’est un guide, non un ouvrage critique ou théorique. Si tu souhaites en savoir plus, si tu veux te lancer dans l’écriture et la performance d’un slam, ce livre t’ouvreses feuillets.
7
8
Je n’adopte pas un ton neutre, car je ne le suis pas. J’adore le slam, son esprit, ses principes et surtout la perspective qu’il offre dechanger la vie. En s’adressant à cette part muette de nous-mêmes qui a tant à dire, le slam donne des moyens, offre des chances, ouvre des horizons.
Si cette lecture te les fait entrevoir, je serai heureux. Le slam réconcilie avec la poésie. La poésie réconcilie avec la vie.
Tu me suis ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Caverne

de les-editions-quebec-amerique

La Caverne

de les-editions-quebec-amerique

À l'heure du jour qui penche

de les-editions-du-vermillon