Solstices

De
Herménégilde Chiasson, dont l'oeuvre s’inscrit dans l’affirmation d’une Acadie moderne et contemporaine, publie un nouveau recueil de prose, «Solstices».
Qu'il soit d'hiver ou d'été, le souffle qui porte cette parole la fait voyager au rythme du temps, sur les sentiers du souvenir. Sur les lieux revisités, l'œil se nourrit d'indices pour reconstituer un passé à partir de structures ou d'objets à l'épreuve du temps, d'odeurs qui en émanent, de bruits qui les animent, de souvenirs qui les habitent.
Le lecteur plonge dans un univers intime et intérieur qui le happe dès la première phrase et ne le laisse sortir qu’à la dernière.
En avril 2009, Herménégilde Chiasson a remporté le prix Champlain pour son recueil «Béatitudes».
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Herménégilde Chiasson Solstices
Extrait de la publication
Prise deparole P
Extrait de la publication
S
Extrait de la publication
Du même auteur P Béatitudes, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2007, prix Champlain ; publiÈ en anglais dans une traduction de JoAnne Elder sous le titreBeatitudes, Fredericton, Goose Lane Editions, 2007. Conversations, Sudbury, Éditions Prise de parole, « 2006 [1999], prixBCF », du Gouverneur gÈnÈral ; publiÈ en anglais dans une traduction de Fred Cogswell et JoAnne Elder sous le titreConversations, Fredericton, Goose Lane Editions, 2001. Parcours,Moncton, Éditions PerceNeige, 2005. Répertoire, TroisRivières, Écrits des Forges / ChaillÈsousles ormeaux (France), Le dÈ bleu, 2003. L’oiseau tatoué, MontrÈal, La courte Èchelle, 2003. Émergences(rÈÈdition deMourir à ScoudoucetRapport sur l’état de mes illusions),Ottawa, Éditions L’Interligne, « BCF », 2003, [1974] [1976]. Légendes, QuÈbec, Éditions J’ai VU, 2000. Actions, MontrÈal, Éditions Trait d’union, 2000. Brunante, MontrÈal, Éditions XYZ, 2000, prix Éloizes ; publiÈ en anglais dans une traduction de Wayne Grady sous le titreAvailable light, Vancouver, Douglas and McIntyre, 2002. Climats; publiÈ en anglais dans une, Moncton, Éditions d’Acadie, 1996 traduction de Fred Cogswell et JoAnne Elder sous le titreClimates, Fredericton, Goose Lane Editions, 1999. Miniatures, Moncton, Éditions PerceNeige, 1995, prix des Terrasses Saint Sulpice / Estuaire. Vermeer, Moncton, Éditions PerceNeige / TroisRivières, Écrits des Forges, 1992. Existences, Moncton, Éditions PerceNeige / TroisRivières, Écrits des Forges, 1991. Vous, Moncton, Éditions d’Acadie, 1991, prix FranceAcadie. Prophéties, Moncton, Éditions Michel Henry, 1986. Rapport sur l’état de mes illusions, Moncton, Éditions d’Acadie, 1976. Mourir à Scoudouc, Moncton, Éditions d’Acadie, 1974. T Le Christ est apparu au Gun Club,Sudbury, Éditions Prise de parole, 2005. Laurie ou la vie de galerie, TracadieSheila, La Grande MarÈe / Sudbury, Prise de parole, 2001. Aliénor, Moncton, Éditions d’Acadie, 1998. L’exil d’Alexa, Moncton, Éditions PerceNeige, 1993. E  Pour une culture de l’injure, avec Pierre Raphaël Pelletier, essai, Ottawa, Éditions du Nordir, 1999. L’événement Rimbaud, avec GÈrald LeBlanc et Claude Beausoleil, poÈsie, Moncton, Éditions PerceNeige / TroisRivières, Écrits des Forges, 1991. Le tapis de GrandPré, avec RÈjean Aucoin et JeanClaude Tremblay, illustrateur, Éditions pÈdagogiques de la NouvelleÉcosse, 1986, prix FranceAcadie. Claude Roussel, avec Pat Laurette, essai, Moncton, Éditions d’Acadie, 1985. Les Acadiens.Piétons de l’Atlantique, avec Antonine Maillet, Barry Ancelet, Zacharie Richard et Catherine Petit, essai, Paris, ACE Èditeur, 1984. L’antilivreillustrateur, Moncton,, avec Jacques Savoie et Gilles Savoie, Éditions de l’Ètoile magannÈe, 1972.
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteur.
H C
S
PoÈsie
Éditions Prise de parole Sudbury 2009
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Chiasson, HermÈnÈgilde, 1946  Solstices / HermÈnÈgilde Chiasson.
ISBN 9782894232361
I. Titre.
PS8555.H465S65
2009
C848’.5408
C20099043173
Distribution au Québec : Diffusion Prologue • 1650, boul. Lionel-Bertrand • Boisbriand (QC) J7H 1N7 • 450-434-0306
AncrÈes dans le NouvelOntario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les crÈateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilÈgiant des œuvres de facture contemporaine. La maison d’Èdition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (Programme d’appui aux langues officielles et Programme d’aide au dÈveloppement de l’industrie de l’Èdition) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Photographie en page de couverture : HermÈnÈgilde Chiasson Conception de la page de couverture : Olivier Lasser Mise en pages d’après une conception d’HermÈnÈgilde Chiasson
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation rÈservÈs pour tous pays. ImprimÈ au Canada. Copyright © Ottawa, 2009 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 http://pdp.recf.ca
ISBN 9782894232361 ISBN 9782894233115 (Numérique)
Extrait de la publication
Extrait de la publication
À Marcia
Extrait de la publication
S
Soudainement il est très tard et le sort a fait en sorte qu’il faut rentrer. Vous dÈblayez la voiture. C’est la première neige et le blanc s’est accumulÈ sur le monde pendant que vous faisiez autre chose. Avec nonchalance et agacement vous faites apparaître les vitres, les couleurs et ce qui reste du monde, de l’Ètat où vous l’aviez laissÈ la dernière fois où vous vous en Ètiez servi. Vous n’oubliez pas qu’il est tard, trop tard pour repenser au plan initial de cette jour nÈe. Ce qu’il aurait fallu faire. Ce qui n’a pas ÈtÈ fait. Ce qu’il faudra reprendre, revoir, refaire.
Vous êtes avec des gens. Vous devriez être heureux de partager leur enthousiasme à l’idÈe de vous dÈplacer, de suivre une trajectoire, d’Ècrire votre vie toute neuve dans
7 Extrait de la publication
ces traces toutes noires que d’autres ont Ècrites sur cette ville toute blanche. La journÈe a ÈtÈ longue. Le silence s’installe dans la voiture. Vous revient à l’esprit l’idÈe que vous n’avez plus envie de marcher. Quelqu’un demande si la route est glacÈe. Il vente et vous faites semblant de ne pas entendre. Vous êtes ailleurs. L’idÈe de la solitude refait surface comme une ancienne malÈdiction. Peutêtre songezvous à cette femme, introuvable dÈsormais, cachÈe dans cette ville et que vous oubliez un peu plus chaque jour. Son souvenir est une forme d’Èrosion. Vous voudriez vous en convaincre. Vous voudriez en être convaincu. Vous voudriez qu’elle s’en aille. Vous voudriez qu’elle soit partie. Ses yeux qui regardent autre chose. Son corps prÈsent à d’autres dÈsirs. Votre indiffÈrence. Votre Èton nement face à cette lente transformation qui s’opère à votre insu. Sa marche appliquÈe. Ses yeux fermÈs. Sa silhouette de plus en plus pâle dans la neige qui tombe, qui dÈgringole sur la ville.
Vous allez dÈposer quelqu’un. C’est un endroit où vous avez dÈjà habitÈ, ou presque. Il y a longtemps de cela. Vous vous souvenez à peine du lieu. Non plus que des visages. Non plus que des rires. C’Ètait il y a longtemps. C’Ètait à une Èpoque où il faisait bon rêver. À cette Èpoque, vous aviez conscience qu’il n’y avait que les rêves. Ça ne coûtait presque rien pour vivre à cette Èpoquelà. Non pas que vous voudriez y retourner. Non.
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant