Sous le signe de Cyber-Cybèle

De
Publié par

C'est à une poésie du voyage singulier, en soi ou hors de soi, et de l'exploration en profondeur, dans des contrées du dedans ou du dehors, que nous convie Nina Zivancevic depuis son premier recueil en 1981. Ses poèmes en serbe, en anglais ou en français sont parcourus par les reflets miroitants de ses expériences intérieures, de ses trips, mais aussi de ses engagements et de ses observations sur le monde. La nostalgie du pays natal y côtoie la quête de terres inconnues.
Publié le : mercredi 1 avril 2009
Lecture(s) : 207
Tags :
EAN13 : 9782296218758
Nombre de pages : 80
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Sous le signe de Cyber-Cybèle

Poètes des Cinq Continents En hommage à Geneviève Clancy qui l'a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin et Emmanuelle Moysan
La collection Poètes des Cinq Continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d'ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an.

Déjà parus

478 - Jamila ABITAR, Le bleu infini, 2009. 477 - Roger PARSEMAIN, L 'œuvre des volcans, 2009. 476 - R. D. VILLABIANCA, Mémoire sauvée, 2009.

475 - Bottey Zadi ZAOUROU, A califourchon sur le dos d'un nuage,2009. 474 - Anne de COMMINES, L'amour est un animalluisible,
2009. 473 - Petraq RISTO, Amer est le ciel des tombes, 2008. 472 - Marie-Agnès CERISIER, A l'intérieur la rive, 2008. 471 - Marie-Danielle AKA, Poèmes érotiques de guerre, 2008.

470 - Hoai HuongNGUYEN, Déserts, 2008.
469 - William SOUNY, Les Somalies imaginaires, 2008. 468 - Franck OGAN-BADA, Tassigâ, 2008. 467 - Nicola MUSCHITIELLO, L'Escabeau, 2008. 466 - Geneviève CLANCY, Notre Dame des présences, 2008. 465 - Wafaa ABED AL RAZZAQ, Mémoires de l'enfant de la guerre, 2008. 464 - Son Ya SANDOZ, La mer exilée du Silence, 2008.

463
462

-

Edouard MABANZA, Visage des palmiers, 2008.
Patrick NA V AÏ, Shams le musicien, 2008.

461 - Lise GABOURY-DIALLO, L'endroit et l'envers, 2008. 460 - Hafid GAF AÏTI, la tentation du désert - the temptation of the desert (bilingue français-anglais), 2008. 459- David ESCOBAR GALINDO, Les clés du sous-sol, 2008.

Nina Zivancevic

Sous le signe de Cyber-Cybèle

L'Htmattan

iÇ)L'Harmattan, 2009 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com hannattan I @wanadoo.fr diffusion.hannattan@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-07689-\ EAN : 978229607689\

Ce livre a été soutenu par la bourse de création de Centre Nationale du Livre

Kraljevski Lov (prema Nizamiju)
Usetali smo u carski vrt Sa minijaturnim borovima, nehatnim jelenima l cvrkutavim fontanama : tada sam shvatila Da i dalje traje kraljevski lov Izgorela trava, polomljeni vrt Jevandjelja umrljana krvlju, Santuri u plamenu : « vratili su ovde sat »- rekao siCetiristo godina unazad », A bitka na mom Kosovu Pomerila se kroz vreme, sa sjajnim jataganima l osakacenim ratnicima : cvrsta Bezumna i surova ruka vlada Nasim bastama, Moj padisahu, Morao si da napustis Nizamijev vrt hitro l postanes tako slavni nomad izgorelih krila A ja bejah poslednja « severna pokrajina » Tvoga carstVa koju si branio na zivot i smrt ; Kuca mi je nestala Pod teskim bombama, Jezik nase and je lima u dalekim njihov let dece ispskan je tudjim recima i akcentima, na hriscanskim freskama manastirima poodpadase krila se sveo na nocna bezanja

na lutanja po nekim sumnjivim novinama na cijim naslovnim stranama stampaju sve i svasta sve osim nasih izgnanih i izgubljenih pesama i onih svakodnevnih moo koje ne poznaju tajnu podmicljivih religija niti pak nose pecate zvanicnih sudskih prevodioca.

6

Chasse royale (Selon Nizami)
Nous sommes entrés dans le jardin impérial aux pins miniatures, aux cerfs indolents et aux fontaines ruisselantes: c'est alors que je comprisla chasse royale durait encore: l'herbe brûlée, le jardin saccagé, les évangiles tachetés de sang, Santours en flammes: « ils ont ramené l'heure - as-tu ditquatre cents ans en arrière », sur le champs du Kosovo, la bataille s'est déplacée dans le temps, avec ses sabres étincelants et ses guerriers mutilés: une main ferme, insensée et cruelle gouverne nos jardins, mon padischah, et tu fus obligé de quitter à la hâte le jardin de Nizami et devenir ainsi ce glorieux nomade aux ailes brûlées, alors que j'étais la dernière « province du nord » de l'empire défendu à la vie à la mort ; ma maison a disparu sous de lourdes bombes, la langue de nos enfants est contaminée de mots et d'accents étrangers, dans ces lointains monastères les ailes des anges se sont affaissées, leurs vols se résument en fuites nocturnes, en escapades de feuilles de chou qui publient tout et n'importe quoi, tout, sauf nos poèmes perdus, en exil, et nos maux quotidiens qui ne connaissent pas le secret des religions vénales, qui ne portent pas les sceaux officiels des traducteurs assermentés. traduit par Boris Lazic

7

Ukor Mrzovoljnima

U najveeoj bedi istraje Ijudski duh I zbog njega pisem ovu pesmu Jadan moj narod koji je osluskuje i drhti Jadni ovi narodi pod cizmom internacionalnih Jadan ovaj svet koji je gladan ali ne shvata Da ce mu oruzje doneti jos man je hleba i sivu kamenu pesnicu kroz eeljust pakla

mafija

Ekonomski rat je gadno istrajan I zbog njega pisem ovu pesmu Bez imena bez prezimena Ni erne ni bele boje, u najveeoj bedi istraje Ijudski duh I bez znanja i bez svesti i bez milosrdja On i dalje traje I zbog njega pisem ovu pesmu

8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.