//img.uscri.be/pth/4e7cf08b9483b8b9862652482f379ef98c556c00
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Sur les traces de mon père

De
118 pages
Ce recueil est un engagement en faveur d'un Homme et d'un Monde meilleurs. L'auteur veut transmuter ses sentiments et ses émotions afin de s'élever à la dimension d'un humanisme universel. Il souhaite voir réaliser une société fraternelle où l'amitié et l'amour du prochain, la liberté et le respect de la différence sont des valeurs cardinales partagées. Ses poèmes se lisent comme des contes ou des petits récits, car chaque texte renferme une histoire d'où peut se dégager une sagesse.
Voir plus Voir moins
ERICJOËLBEKALE
Sur les traces de mon père
POÉSIE
ACORIA ÉDITIONS
DU MÊME AUTEUR
- LE CHANT DE MA MÈRE (poésie). Édit. La Pensée Universelle, Paris, 1993. - CRIS ET PASSIONS (poésie). Édit. Bajag-Méri, Paris, 1996. - AU PAYS DE MBANDONG (nouvelles). Édit. L’Harmattan, Paris, 2001. - LE VOLEUR DE RÊVES (contes). Édit. L’Harmattan, Paris, 2003. - UN ÉTRANGE WEEK-END À GENÈVE (roman). Édit. Société des Écrivains, Paris, 2005. - LE MYSTERE DE NGUEMA (nouvelles). Édit. L’Harmattan, Paris, 2005. - ÉLÉVATIONS POÉTIQUES (poésie). Édit. L’Harmattan, Paris, 2005. - LE CHEMINEMENT DE NGNIAMOTO (roman). Édit. L’Harmattan, Paris, 2006. - LE CHANT DE MA MÈRE (poésie). Réédition L’Harmattan, Paris, 2007. - GRAND ÉCART (roman), Edit. NDZE, Paris, 2008. - LE CABINET MINISTERIEL (essai), Édit. Alpha-Omega, Paris, 2010. - POUR UNE DIPLOMATIE AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT (essai), Édit. Alpha-oméga, Paris, 2011. - CRIS ET PASSIONS INASSOUVIS (poésie), Édit. Alpha-Oméga, Paris, 2012. - 50 GRANDES FIGURES DE LA LITTÉRATURE GABONAISE, DE 1960 A 2010 (essai), Édit. Dagan, Paris, 2013.
Sur les traces de mon Père
© Éditions Acoria, 2014 contact@acoria.fr www.acoria.net ISBN 978-2-35572-130-4
Éric Joël BEKALE
Sur les traces de mon Père Poésie
ACORIA ÉDITIONS
« Les mouvements de l’esprit s’incarnent presque toujours dans la beauté d’une femme qui en devient la vivante statue… » Maurice MAGRE
À ma chère et tendre épouse.
INVITATION
Salut à toi, noble lecteur Qui, différent des vils moqueurs À ma source, s’en revient revigoré De toutes mes lumières, éclairé !
Dans cette modeste œuvre Un livre que, pour toi, j’ouvre Je souhaite toucher ton cœur Y planter les plus belles fleurs !
Je t’invite à une évasion Vers les rêves, nos illusions Contempler la Mère-nature Pour qu’à jamais, elle dure !
Le Mal est partout avec le Bien Mais, l’Homme est préférable bon Lorsqu’il ouvre ses yeux au lien Avec la Terre, il quémande le pardon !
Élevons-nous à l’épanouissement, À la Fraternité partagée et à l’Amour : Messages qui descendent du firmament Pour nous mettre debout à notre tour…
9