sur une même écorce

De
Publié par

Que serions-nous si du bois des arbres nous n’avions façonné la hampe de nos sagaies, le manche de nos houes, les essieux de nos charrettes, la charpente de nos demeures, la coque de nos navires? Sans le bois, les premiers feux que nos ancêtres allumèrent sur la savane n’auraient été que feux de paille.
leurs noms
sur une même écorce
Blanc et Innue
Hélène Bouchard
Pour donner à voir toute la symbolique du bois dans nos vies, Bertrand Nayet a lancé une invitation à laquelle soixante-deux auteurs de la francophonie canadienne ont répondu. Leurs haïkus composent ce florilège.
Publié le : lundi 24 mars 2014
Lecture(s) : 9
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895974246
Nombre de pages : 154
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Sous la direction de
Bertrand Nayet
sur une même
écorcePHOTOGRAPHIE DE LA COUVERTURE :
Anne-Marie Berthiaume
Colonie saprophyte
Rivière Trois-Saumons, 2011.sur une même écorce
H A Ï K US
Écorce_collectif_L.indd 3 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 4 2014-02-18 11:22sur une même écorce
H A Ï K US
Sous la direction de
Bertrand Nayet
Écorce_collectif_L.indd 5 2014-02-18 11:22Les Éditions David remercient le Conseil des Arts du Canada,
le Secteur franco-ontarien du Conseil des arts de l’Ontario,
la Ville d’Ottawa et le gouvernement du Canada par l’entremise
du Fonds du livre du Canada.
Catalogage avant publication
de Bibliothèque et Archives Canada
Sur une même écorce / sous la direction de Bertrand
Nayet.
(Voix intérieures-haïkus)
Publié en formats imprimé(s) et électronique(s).
ISBN 978-2-89597-391-1. – ISBN 978-2-89597-424-6 (pdf)
1. Haïku canadien-français. 2. Poésie
canadienneefrançaise – 21 siècle. I. Nayet, Bertrand, 1962-, éditeur
intellectuel de compilation II. Collection : Voix
intérieures – haïku
PS8285.H3S87 2014 C841'.0410806 C2014-900962-3
C2014-900963-1
Les Éditions David
www.editionsdavid.com
info@editionsdavid.com
Tél.: 613-830-3336 | Téléc. : 613-830-2819
335-B, rue Cumberland, Ottawa (Ontario) K1N 7J3
Tous droits réservés. Imprimé au Canada.
erDépôt légal (Québec et Ottawa), 1 trimestre 2014
Écorce_collectif_L.indd 6 2014-02-18 11:22LES ARBRES
ÉTAIENT CONTENTS
Sur la berge de la rivière La Salle, à l’ombre des
érables négondo, j’ai déplié ma chaise de pin,
tourné les pages de mon carnet, serré entre
mes doigts mon crayon de bois afn d’écrire
cette préface. Tout à l’heure, dans le jardin, le
manche d’une binette polissait les cals de mes
mains. Ce matin, sur le sentier qui traverse
la forêt-galerie le long de la Rouge, c’était un
bâton de marche. Il n’est pas un jour où je ne
touche du bois.
Le bois est aussi au cœur d’un de mes plus
vieux souvenirs. Il est si ancien ce
souvenir que, chaque fois que je l’évoque, je suis
comme un anthropologue devant des restes
7
Écorce_collectif_L.indd 7 2014-02-18 11:22de pilotis ou un outil de silex taillé dont le
manche a disparu, l’imagination doit
combler les vides.
Je devais avoir quatre ans, ou pas beaucoup
plus. Je regardais la pluie par les carreaux
de la porte de la cuisine. Les arbres étaient
contents, ils s’agitaient et faisaient le vent.
Oui, en ce temps-là, comme la main s’agite et
rafraîchit le visage, les arbres s’agitaient et
faisaient le vent. Bien sûr, je prenais l’effet pour
la cause. Je me souviens que j’étais immobile
devant la vitre et seul mon regard flait tour
à tour du carreau au fond de la cour où
s’agitaient les arbres qui faisaient le vent, lequel
balayait la pluie éclatant sur la vitre. J’eus
alors la sensation troublante de franchir un
seuil sans même faire un pas. Non, c’est le
vent qui agite les arbres. Causes et effets
prenaient leurs places véritables.
Aujourd’hui, les arbres ne jouent plus les
éventails, mais ils occupent toujours une
place de choix dans mes paysages, ceux où
je vis et ceux que je crée. Ils sont aussi
présents sur le paysage de l’histoire humaine
8
Écorce_collectif_L.indd 8 2014-02-18 11:22que j’observe depuis la fenêtre de mon esprit.
Les arbres ne font plus le vent et ce ne sont
pas eux qui nous ont lancés dans la guerre
ou dans l’édifcation de nos empires, mais
que serions-nous si de leur bois nous n’avions
façonné la hampe de nos sagaies, le manche
de nos houes, les essieux de nos charrettes, la
charpente de nos demeures, la coque de nos
navires ?
Sans le bois, les premiers feux que nos
ancêtres allumèrent sur la savane n’auraient
été que feux de paille.
Bertrand Nayet
9
Écorce_collectif_L.indd 9 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 10 2014-02-18 11:22REMERCIEMENTS
Un grand merci à Charles Leblanc pour ses
précieux conseils et à Hélène Bouchard qui
trouva le vers qui devint le titre de ce recueil.
Je suis aussi très reconnaissant envers tous les
haïkistes qui ont accepté de m’accompagner
dans cette aventure des haïkus de bois et
par1ticulièrement aux kukaïnomanes du Kukaï
Rouge. Si le haïku est un art solitaire, il fait
bon se rassembler pour en parler.
Bonne lecture.
1. Un/Une kukaïnomane : (néol.) Adepte, membre
d’un kukaï.
11
Écorce_collectif_L.indd 11 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 12 2014-02-18 11:22les pages du recueil sur le bois
la chair même du sujet
Écorce_collectif_L.indd 13 2014-02-18 11:2214
Écorce_collectif_L.indd 14 2014-02-18 11:22sur une même écorce
15
Écorce_collectif_L.indd 15 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 16 2014-02-18 11:22jour des travailleurs
entre deux bouleaux suspendre
le hamac
Monika Thoma-Petit
fraîcheur des bois
les feuilles mouillées chuintent
sous les pas
Laura Lamont
17
Écorce_collectif_L.indd 17 2014-02-18 11:22sous le grand cèdre
un banc vide
chute de feuilles
Marcil Cossette
bourrasque
il pleut de la lumière
sous l’érable rouge
Francine Chicoine
18
Écorce_collectif_L.indd 18 2014-02-18 11:22vieux banc dans le parc
du bout de son petit doigt
suivre les veinures
Thérèse Beaulieu
bruissent les feuilles
ah cette racine contre
quoi butte le pied
Vincent Thibault
19
Écorce_collectif_L.indd 19 2014-02-18 11:22vent fou
moi encore plus folle
je ratisse les feuilles
Francine Chicoine
un arbre
plein de piaillements
le départ approche
Monique Bourgeois-Lévesque
20
Écorce_collectif_L.indd 20 2014-02-18 11:22NOTES
BIOGRAPHIQUES
Aubé, Micheline
Micheline Aubé consacre une partie de son
temps libre à l’écriture. Ses textes ont été lus lors
de cabarets littéraires et publiés dans la revue
Le Passeur de la Fédération québécoise du loisir
littéraire. Quelques-uns ont paru dans le recueil
de la Fédération des Aînés du Québec en 2011 et
dans l’Anthologie d’Aquitaine (2011). Elle a obtenu
le troisième prix de haïku du Sénégal 2010. Enfn,
certains de ses haïkus ont été retenus par la revue
Gong et le site Haiku Canada.
Beaulieu, Thérèse
Thérèse Beaulieu est native de Rimouski. Son
travail d’enseignante l’a amenée à s’établir à Sept-Îles.
Elle a découvert le haïku au vernissage du recueil
de Suzanne Lamarre À pieds joints dans les faques
(Éditions David, 2010). Elle s’est par la suite initiée
à la composition des haïkus avec le groupe Haïku
Sept-Îles, puis a participé au Camp haïku de
BaieComeau et au Camp Félix à Pohénégamook. Une
mention d’honneur lui fut attribuée lors du
quatorzième concours de Mainichi, en janvier 2011. Elle
a publié plusieurs haïkus dans les journaux de la
Côte-Nord du Saint-Laurent.
115
Écorce_collectif_L.indd 115 2014-02-18 11:22Belleau, Janick
Janick Belleau a dirigé l’ouvrage collectif Regards
de femmes – haïkus francophones (Éditions
Adages, 2008) et codirigé L’érotique poème court/
haïku (Éditions Biliki, 2006). Son dernier recueil,
D’âmes et d’ailes/Of souls and wings (Éditions du
tanka francophone, 2010), a mérité le Prix
CanadaJapon en 2010. Ses articles de fond, ses
recensions et ses communications portent sur le rôle des
femmes dans l’avancement du haïku et du tanka au
Canada, en France et au Japon.
Bergeron Claire
Claire Bergeron s’inscrit en 2005 à un atelier sur le
haïku à l’Université Laval. Depuis elle écrit
périodiquement. Elle est membre de Haïku-Québec et
a participé en 2009 au recueil Écris-moi un jardin
(Éditions Couverture magique productions, 2009)
dirigé par André Vézina. Elle écrit aussi des tankas
et plusieurs de ses wakas ont été publiés dans la
Revue du tanka francophone et dans l’ Anthologie
du tanka francophone (2010). Elle participe aux
ateliers d’écriture de poésie libre avec le poète
Michel Pleau.
Bouchard, Hélène
Hélène Bouchard vit à Sept-Îles. Depuis plus de dix
ans, l’écriture du haïku se révèle pour elle un art de
vivre, celui de traduire en mots son attention à la
vie et de témoigner de l’instant présent. Elle anime
le groupe Haïku Sept-Îles qu’elle a mis sur pied en
2009. Elle participe activement à la promotion de
116
Écorce_collectif_L.indd 116 2014-02-18 11:22l’écriture dans sa région. Elle a publié deux recueils
de haïkus, Percées de soleil (Éditions David, 2008)
et Petits fruits nordiques (Éditions David, 2011). Elle
est membre de l’Union des écrivaines et écrivains
québécois.
Bourgeois, Claire-Andrée
Claire-Andrée Bourgeois pratique le haïku afin
d’améliorer son vocabulaire, de partager et de
promouvoir sa langue, de vivre l’instant présent
et d’être attentive à celui-ci pour échanger des
images mentales, réféchir, nourrir son intellect et,
surtout, pour le plaisir de créer.
Bourgeois-Lévesque, Monique
Monique Bourgeois-Lévesque est originaire de Hull
et demeure sur la Côte-Nord. Pour elle,
l’apprentissage du haïku et de la photo numérique fut une
révélation. En 2005, elle publie Écrin à compte
d’auteur. Ses haïkus sont publiés dans l’Anthologie
du poème bref des dossiers d’Aquitaine et dans la
revue Haïkaï. Elle participe aux collectifs : Le
raconteur et La page jaune (Éditions Tire-Veille, 2010,
2011) et Toucher l’eau et le ciel (Éditions David,
2008). Elle a réalisé trois expositions de photos :
Haïkus en Écrin, Refets urbains et Regard de pluie.
En 2011, elle gagne un deuxième prix au concours
du journal Mainichi.
Brousseau, Constance Céline
Constance Céline Brousseau a complété une
scolarité de doctorat en littérature québécoise de
l’Université Laval et détient une maîtrise en art
117
Écorce_collectif_L.indd 117 2014-02-18 11:22dramatique de l’École Supérieure de théâtre à
Montréal. Comédienne et auteure, elle a créé le
théâtre Constance-Céline en 1994. Poète, elle a
collaboré à la création du livre d’artiste Mouvanges-
Vendanges avec Yves Mir. Ses poèmes
accompagnaient les œuvres du sculpteur Gaétan Blanchet
lors d’une exposition au musée du
Bas-SaintLaurent. Elle a remporté le prix de poésie aux
Éditions des Forges pour le concours
AlphonsePiché. En 2010-2011, elle a reçu une subvention du
Conseil des Arts du Canada pour la rédaction d’un
recueil de haïkus.
Brunelle, Marie-France
Marie-France Brunelle est originaire de Montréal
et vit maintenant sur la Côte-Nord. Avide lectrice,
elle écrit des contes, des carnets et de la poésie.
Certains de ses écrits ont paru dans des ouvrages
collectifs publiés aux Éditions Tire-Veille. Les
Éditions David, les revues littéraires Haïkaï et Ploc
ainsi qu’un hebdomadaire de Baie-Comeau ont
présenté quelques-uns de ses haïkus ainsi qu’un
haïbun. Elle participe au Groupe Haïku de
BaieComeau, à des ateliers littéraires et œuvre comme
bénévole au Camp littéraire de Baie-Comeau.
Chicoine, Francine
Francine Chicoine vit à Baie-Comeau où elle se
consacre à l’écriture et à la promotion de la
littérature. Elle a publié quelques livres, collaboré à
plusieurs recueils et revues littéraires et dirigé
une cinquantaine de publications individuelles et
118
Écorce_collectif_L.indd 118 2014-02-18 11:22collectives. Elle anime régulièrement des ateliers
littéraires et est à l’origine de divers événements
culturels associant littérature et autres formes
d’expressions artistiques. Elle a mis sur pied le Camp
littéraire de Baie-Comeau ainsi que les Éditions
Tire-Veille et en assume la direction. Elle est
également directrice de la collection « Voix intérieures –
Haïku » aux Éditions David.
Chrétien, Michèle
Michèle Chrétien est née à Mont-Joli. Infrmière
de profession, elle est actuellement retraitée. Elle
fut lauréate du premier prix de la Francophonie en
poésie, concours Montrond-les-Bains en 2010, du
deuxième prix de haïku en Roumanie en 2010, du
premier prix de poésie de l’Université du Québec
en 2011. Elle donne des ateliers d’écriture depuis
trois ans et a publié quatre livres. Elle fait partie
des écrivains francophones d’Amérique, du cercle
Haïku Québec, de la Fédération du Loisir littéraire
du Québec. L’écriture, la peinture et la musique sont
ses passions.
Cossette, Marcil
Marcil Cossette habite à Shawinigan. Il a fait
carrière dans l’enseignement. Il a écrit contes,
nouvelles, chroniques (Gens de chez-nous, dans la
revue Image de la Mauricie), poésie et matériel
didactique (Éditions Beauchemin). Il a remporté
plusieurs prix littéraires. Son recueil Sur le parvis
des nuages (Éditions David, 2009) lui vaut le prix
Arts Excellence Mauricie, volet Littérature, en 2009.
119
Écorce_collectif_L.indd 119 2014-02-18 11:22Lise Lépine a fait appel à sa poésie dans son livre
d’art Bouts de papier (2002). Son texte Terra Nova
fait partie du livre d’art Carnets d’échange (2003).
Plusieurs de ses poèmes se retrouvent dans la
revue L’Atelier de l’Université Laval.
Coulson, Nicole
Nicole Coulson est originaire de Saint-Boniface, au
Manitoba, où elle habite toujours. Elle se consacre
aux arts visuels depuis longtemps. Sa formation en
photographie, en calligraphie et en reliure lui
permet d’explorer le monde naturel avec une attention
particulière pour les détails, la forme, la ligne et la
texture. Récemment, elle exprime cette passion
sous forme de haïkus. Elle travaille en
administration des arts visuels depuis 1992. Son oeuvre
a fguré en expositions collectives au Centre cul -
turel franco-manitobain, à La Maison des artistes
visuels francophones et à la Mennonite Heritage
Centre Gallery, ainsi que dans plusieurs livres et
publications.
Dandeneau, Louise
Louise Dandeneau est traductrice à Winnipeg.
Quand elle ne traduit pas, elle s’adonne à
l’écriture, à la lecture et à la photographie. Elle a déjà
publié trois nouvelles dans la revue Virages et a
remporté le premier prix dans le Concours
d’écriture Gabrielle-Roy au Manitoba en novembre 2009.
On retrouve une de ses nouvelles dans le recueil
c o l le ct i f Sillons : hommage à Gabrielle Roy
(Éditions du Blé, 2009).
120
Écorce_collectif_L.indd 120 2014-02-18 11:22
Delorme, Danielle
Danielle Delorme a vécu huit ans sur la
CôteNord où elle a dirigé le Cégep de Baie-Comeau
et côtoyé quotidiennement le majestueux feuve
Saint-Laurent dont elle s’est inspirée pour écrire.
Elle est récemment retournée dans l’Outaouais afn
d’y poursuivre des études universitaires en langue
et culture italiennes. Elle est présidente du Camp
littéraire de Baie-Comeau et elle conçoit, pour les
amoureux de la littérature, des voyages sur les
traces d’écrivains dans des pays étrangers.
Descôteaux, Diane
Diane Descôteaux est une poète classique et haïjin
née à Asbestos. Elle est l’auteure de 10 recueils et
de préfaces, lauréate de nombreux prix et de
mentions et est membre de plusieurs associations
littéraires. Ses œuvres, diffusées dans maintes revues
et anthologies francophones, sont traduites en
roumain, créole, anglais, japonais, vietnamien, russe
et allemand. Elle anime des ateliers d’écriture de
haïku au Québec et à l’étranger (Haïti, Cameroun,
France, etc.) et est aussi jurée dans des concours
de haïbuns et de haïkus dans la francophonie.
Desmarteau, Francine
Francine Desmarteau a découvert le haïku avec
Micheline Beaudry. Elle aime exprimer par
l’écriture l’amour de la nature qu’elle ressent depuis sa
tendre enfance. Une vie remplie de beautés : vie
sur un voilier, vie de randonnées dans les
montagnes de l’Ouest canadien, vie de descentes de
121
Écorce_collectif_L.indd 121 2014-02-18 11:22rivières, dont la Swampie, Caniapiskau, Koksoak,
Mégiscane, La Georges et La Moisie.
Desorcy, Gisèle
Gisèle Desorcy est née à Montréal et quitta le
Q uébec à 22 ans, laissant derrière elle les horizons
montagneux et vallonnés de l’Est du pays. Elle
habite, depuis une trentaine d’années, au
Manitoba. À Winnipeg, elle en a appris davantage sur
les caractéristiques particulières des plaines de
l’Ouest canadien qui possèdent une luminosité et
une coloration bien à elles. Lentement, elle a
apprivoisé son nouveau décor et c’est dans cet
environnement qu’elle puise son inspiration.
Ducharme, Huguette
Huguette Ducharme vit en Montérégie. Bien qu’elle
ait découvert le haïku au cours des années 1980,
ce n’est que depuis 2006 qu’elle propose sa poésie
au public. Ses poèmes brefs (haïkus et tankas) ont
paru dans plusieurs revues, collectifs et
anthologies en français et en anglais. Des expositions et
divers prix sont aussi venus s’ajouter à sa feuille de
route. Elle a remporté le Prix du Haïku 2011 décerné
par l’Association pour la promotion du haïku pour
le recueil Quelques grains de riz (Lulu.com, 2011),
un renku de forme libre écrit en collaboration avec
Monika Thoma-Petit.
Dupont, Louise
Louise Dupont vit à Winnipeg. Elle a travaillé
pendant plusieurs années à la Bibliothèque de
SaintBoniface. Elle a toujours aimé écrire dans un journal
122
Écorce_collectif_L.indd 122 2014-02-18 11:22et elle écrit de la poésie en français et en anglais.
Elle a un intérêt particulier pour la spiritualité et vient
de découvrir récemment l’art du haïku.
Du Sablon, Claire
Claire Du Sablon habite Baie-Comeau. Lectrice
passionnée et conférencière, elle est auteure de
théâtre et metteure en scène. Elle participe à des
ateliers d’écriture, apprécie les kukaïs du Camp
littér aire Félix et demeure fdèle au Camp Haïku de
Baie-Comeau. Ses haïkus ont paru dans la
trilogie Dire le Nord, Dire la faune et Dire la fore
(Éditions David, 2002, 2003, 2004) dans des collectifs
et anthologies dont Toucher l’eau et le ciel, Carpe
diem et La lune sur l’épaule (Éditions David, 2008,
2008, 2010), dans Le raconteur et La page jaune
(Éditions Tire-Veille, 2010, 2011) et dans Brèves
li t t é r a ir e s, Gong et Haiku Review.
Fréchette Beaudry, Gisèle
Gisèle Fréchette Beaudry est née à Saint-Boniface
au Manitoba. Elle s’intéresse depuis toujours à la
littérature et aux arts, et en particulier à la
photographie et à la peinture. C’est par l’écriture qu’elle
s’exprime et tout dernièrement dans les haïkus.
Gaboury-Diallo, Lise
Lise Gaboury-Diallo est professeure à l’Université
de Saint-Boniface. Les Prix littéraires Radio-Canada
2004 lui décernent le premier prix, catégorie
poésie française, pour Homestead, poèmes du cœur
de l’Ouest (Éditions de La N ouvelle plume, 2006).
L’endroit et l’envers, poésie, (Éditions L’Harmattan,
123
Écorce_collectif_L.indd 123 2014-02-18 11:22
2008) remporte le Prix Rue-Deschambault 2009.
Son recueil de nouvelles, Lointaines (Éditions
du Blé, 2011) est fnaliste au Prix des lecteurs de
Radio-Canada 2011, reçoit une mention
honorable pour le Prix Émile-Ollivier et remporte le Prix
Rue-D eschambault 2011. Le recueil de nouvelles
Les enfants de Tantale (Éditions du Blé, 2012) est
fnaliste du Prix des lecteurs de Radio-Canada 2012.
Gagnon, Claire
Claire Gagnon habite à l’Islet. Elle a principalement
enseigné la littérature au collégial et est maintenant
retraitée. Elle anime des ateliers d’écriture dans sa
communauté et dans un Centre Femmes. L’écriture
lui tient beaucoup à cœur. Elle participe
régulièrement à des camps littéraires et a notamment suivi
deux sessions sur le haïku, animées par Francine
Chicoine. L’amour de la nature l’amène à composer
régulièrement des haïkus.
Gilliet, Christine
Christine Gilliet, qui possède la double nationalité
française et canadienne, a le goût des voyages et
des rencontres. Elle a navigué et enseigné la voile
sportive, puis a travaillé comme formatrice en
français et communication. En 2006, elle s’installe en
Haute-Côte-Nord. Elle a travaillé comme rédactrice
en vulgarisation scientifque dans le domaine de la
recherche sur les mammifères marins. Aujourd’hui,
elle offre ses services de rédaction professionnelle
et de révision à la pige. Elle a écrit des nouvelles,
des haïkus et des tankas dont certains ont paru
dans des ouvrages collectifs.
124
Écorce_collectif_L.indd 124 2014-02-18 11:22Grenier, Claudette
Claudette Grenier est originaire de Québec. Elle
jongle avec les mots, transposant sur papier ses
impressions nées de souvenirs et de paysages où
elle vagabonde. Elle a publié à compte d’auteur un
recueil de poésie Au Demi-Jour (2010) et un recueil
de haïkus Enveloppe de Murmures (2012).
Guertin, Gisèle
Gisèle Guertin s’adonne à la poésie, aux contes
et aux nouvelles. Elle a publié Les jardins de la
mémoire (Éditions Berthiaume, 1997), une série
de chroniques inspirées de son enfance en milieu
rural. Elle participe à des concours littéraires, à
des publications de haïkus, à des collectifs, et
s’implique dans la recherche historique comme
membre de la Société d’histoire. En avril 2010,
elle méritait, au Salon du livre de Québec, le
premier prix d’un concours de nouvelles littéraires
d’envergure provinciale organisé par la FADOQ,
réseau de Québec et Chaudière-Appalaches.
Hrynyshyn, Mariyka
Mariyka Hrynyshyn est d’origine ukrainienne et est
passionnée par la littérature française. Détentrice
d’un baccalauréat spécialisé en littérature
française à l’Université de Saint-Boniface, elle
s’intéresse particulièrement à la poésie et à la prose de
la francophonie canadienne. Elle a complété un
baccalauréat spécialisé en littérature ukrainienne
à l’Université du Manitoba. Récemment, elle s’est
installée à Grenoble, en France.
125
Écorce_collectif_L.indd 125 2014-02-18 11:22Janelle, Liette
Liette Janelle est née à Montréal et habite
Boucherville. Elle a fait ses études en français et en anglais.
Elle a travaillé comme secrétaire à la commission
des écoles catholiques de Montréal (CECM), côté
anglais. Elle pratique le haïku depuis huit ans. Elle
a remporté le premier prix au Concours
International de Mainichi en 2010, un Lion d’Or à Montpellier
et une mention d’honneur à Turin. Elle est membre
de l’Association française de haïku, de Canadian
Haiku, de Haïku International au Japon et de
l’Association Regards en France.
Jobin, Lucette
Lucette Jobin est originaire de Saint-Claude au
Manitoba et habite à Winnipeg. Elle fut enseignante
pendant 34 ans. Aujourd’hui à la retraite, elle
partage son temps entre sa famille, ses amis, la lecture
et l’écriture. Elle a suivi plusieurs ateliers de haïkus
à La Maison Gabrielle-Roy à Saint-Boniface.
L’Abbé, Michelle
Michelle L’Abbé est née à Montréal et habite la Côte
Nord. Après plusieurs années d'enseignement, elle
termine sa carrière comme directrice d'une école
primaire. La Côte Nord est devenue essentielle
à son rythme de vie. Ses petites-flles, la nature,
les arts textiles, la lecture, la cuisine et les haïkus
occupent sa retraite. Elle fait partie du groupe
Haïku de Sept-Îles depuis 2009. Le haïku lui permet
de mettre en mots ce qu’elle ne veut pas oublier.
126
Écorce_collectif_L.indd 126 2014-02-18 11:22Lamarre, Suzanne
Suzanne Lamarre est originaire de Sept-Îles, où
elle réside toujours. En 2008, la découverte du
haïku l’incite à fxer sur papier ce qui attire son
regard et fait vibrer son âme. Quelques mots, trois
petites lignes, et voilà que l’écriture prend forme,
que le bonheur s’installe. Elle a publié un recueil,
À pieds joints dans les faques (Éditions David,
2010). En janvier 2011, un de ses haïkus obtient
une mention honorable au quatorzième concours
annuel de haïku du Mainichi.
Lamont, Laura
Laura Lamont habite Winnipeg où la forêt se cache
au sein de la ville. Ses œuvres ont paru dans le
magazine littéraire Descant et dans Turkish Review.
Langlois, Michel
Michel Langlois, né à Baie-Saint-Paul, est
romancier, professeur, archiviste et généalogiste reconnu
au Québec comme à l’étranger. Il a fait carrière
comme historien et généalogiste aux Archives
nationales du Québec. Il est l’auteur d’une
vingtaine de volumes en histoire et généalogie. Depuis
2009, il a publié aux Éditions Hurtubise une saga
historique en quatre tomes intitulée La Force de
vivre, deux romans qui ont pour titres Un p’tit gars
d’autrefois, L’Apprentissage et Le Pensionnat, et
une deuxième saga historique en quatre tomes
dont trois sont déjà publiés sous le titre Ce pays
de rêve.
127
Écorce_collectif_L.indd 127 2014-02-18 11:22Laprise, Jean
Jean Laprise parcourt le Québec et d’autres lieux
en présentant aux tout jeunes une production
intitulée Le récital, jouée plus de 4 000 fois depuis 1982.
II a écrit chansons, poèmes et pièces de théâtre
produites par la compagnie L’Arbre-muse.
Parallèlement à ses tournées de spectacles, il enseigne
l’écriture pour la jeunesse (narrative, dramatique et
poétique) à l’Université du Québec à Trois-Rivières.
Il a publié un recueil de poèmes courts destiné
aux enfants, Faut pas troubler l’alligator (Art Le
Sabord, 2010), qui fut sélectionné dans le cadre du
concours annuel « Mon poète à moi » en Touraine.
Laratte, Catherine
Catherine Laratte est originaire des Pays de la
Loire. Enseignante de formation et traductrice,
elle a exercé de nombreux métiers qui gravitent
tous autour des langues. Après avoir passé 25 ans à
Saskatoon, elle déménage au Nouveau-Brunswick.
Elle est fascinée par les mots, leur origine et leurs
voyages à travers le temps et les cultures. Elle se
ressource dans la nature et les voyages.
Lavoie, Sylvie
Sylvie Lavoie aime écrire pour les petits et les
grands. La nature et l’imaginaire sont ses sources
d’inspiration. Elle cherche la sensibilité, la
simplicité et la beauté dans les choses et les mots. Bref,
elle cherche à toucher l’âme. Elle a publié quatre
ouvrages : Plantes médicinales. Vertus et pouvoirs
(Éditions Arion, 2004), Recettes aux Mille Pétales
128
Écorce_collectif_L.indd 128 2014-02-18 11:22(Éditions Arion, 2005), Les Plantes dans votre vie
quotidienne, (Éditions Chirographaires, 2011) et
Tortilla la Tortue Timide (Lulu.com, 2011).
Lebel, Diane
Diane Lebel est établie à Baie-Comeau depuis
l’âge de 13 ans. Elle fut rapidement séduite par
cette terre entourée d’eau. Elle aime la lecture,
pratique presque tous les sports et a voyagé dans
plusieurs pays. En 2007, elle participe à son premier
Camp Haïku et apprend à écrire des haïkus, des
tankas et des haïbuns, dont certains ont été publiés
dans des collectifs.
Leblanc, Carmen
Carmen Leblanc est une Nord-Côtière qui a
développé une passion particulière pour le haïku. Depuis
2002, elle a collaboré à différentes p ublications
collectives. Elle obtenait, en 2005, la bourse
littéraire ALCOA pour un manuscrit intitulé Et ainsi de
suite et méritait, en 2007, le premier prix pour un
haïku francophone sur le thème du thé dans le
cadre d’un concours organisé par l’Association de
promotion du haïku et la Maison de thé Chajin de
Paris. Elle a publié deux recueils de haïkus, Nid de
brindilles (Éditions David, 2008) et Fragments
de ciel (Éditions David, 2010).
McCann, Alex
Alex McCann est un jeune lecteur assidu qui adore
absolument tout ce qui touche aux lettres, aux mots
et aux multiples façons de les agencer. C’est sa
curiosité qui l’a amené à s’intéresser aux haïkus et,
129
Écorce_collectif_L.indd 129 2014-02-18 11:22depuis ce temps, il fait son chemin dans cet univers
de la création littéraire.
Michaud, Line
Line Michaud préfère dessiner qu’écrire et est
illustratrice pigiste et aquarelliste. En 1981, grâce à la
méditation zen, elle découvre le haïku et elle n’a
pas cessé d’en écrire depuis. Elle a publié dans
plusieurs collectifs. Elle fabrique des mini-livres,
dix titres jusqu’à présent, qui sont distribués dans
les Distrobotos de Montréal. Écrire un haïku, c’est
pour elle un moment privilégié de conscience, une
pleine présence à ce qui se passe mais de manière
très brève, comme la vie.
Minguez, Francine
Francine Minguez est née en Abitibi, mais a
surtout habité Montréal. Elle a effectué des études en
lettres et détient une maitrise en andragogie. Elle
a travaillé dans les communications et comme
professeur de français au collège et à l’université. Elle
est parolière et auteure de récits dont un fut diffusé
à Radio-Canada, mais elle écrit surtout des vers
libres et des poèmes d’inspiration japonaise dont
certains ont été traduits en anglais, en espagnol
et en japonais. Elle a participé à une trentaine de
recueils collectifs au Canada, en France, en
Belgique, en Asie et a publié des poèmes en revue.
Morency, Joanne
Joanne Morency vit en Gaspésie. Elle lançait, en
2011, Mon visage dans la mer, premier recueil de
haïbuns de la collection « Voix intérieures – Haïku »
130
Écorce_collectif_L.indd 130 2014-02-18 11:22aux Éditions David. Elle a collaboré à divers
collectifs de haïkus et signé un chapitre de La lune
sur l’épaule (Éditions David, 2010). Sa prose
poétique Miettes de moi (Éditions Triptyque, 2009) lui
a valu le prix du Premier recueil, décerné à Paris
par la Fondation L.A. Finances pour la poésie ainsi
que le prix Jovette-Bernier – Ville de Rimouski. Elle
a publié deux autres recueils, Le cri des glaciers
( Éditions Triptyque, 2010) et Le corps inachevé
(Éditions Triptyque, 2012).
Neveu, Isabelle
Isabelle Neveu fut enseignante pendant six ans,
puis mère à plein temps. Durant treize ans, elle a
vécu face à une forêt pleine d’oiseaux. Quand elle
ne joue pas à la gardienne, elle prend des cours,
dont des ateliers de haïkus avec Micheline
Beaudry. Elle a participé à la Nuit blanche de Montréal
avec Jeanne Painchaud et à un atelier avec André
Duhaime.
Nayet, Bertrand
Bertrand Nayet a publié nouvelles, récits, poèmes,
contes et chroniques. Il est actuellement écrivain
en résidence à La Maison Gabrielle-Roy à Saint-
Boniface au Manitoba où il anime des ateliers de
création et des activités de diffusion littéraire. Il est
aussi dessinateur et comédien. Il est un des pères
fondateurs et secrétaire perpétuel du Collectif
post-néo-rieliste et fondateur et animateur du
Kukaï Rouge. Son recueil de haïkus, La Lune en
131
Écorce_collectif_L.indd 131 2014-02-18 11:22mille gouttes, a été fnaliste au Prix de poésie Lans -
downe Aqua Books Poetry Prize en 2010.
O’Connor, Kathleen
Kathleen O’Connor est native de Gaspé et vit
depuis sa naissance entourée des eaux et des
montagnes de la Gaspésie. Les paysages
grandioses et les grands espaces la fascinent et
l’émerveillent encore ! La musique, la lecture et la marche
sont essentielles à son bien-être. On dit souvent
qu’une image vaut mille mots ; par contre, pour un
haïku : peu de mots pour une image !
Otis, Gisèle
Pour Gisèle Otis, « Écrire, c’est habiller le Verbe
de peur que demain la mémoire ne suffse pas. »
C’est ce qu’elle fait du fond d’une belle campagne
près de Roberval, pleine de chants d’oiseaux et
de promesses de feurs : des haïkus, écho du fl
du temps.
Pelland, Danielle
Danielle Pelland est née à Montréal et a vécu toute
son enfance à Saint-Nazaire d’Acton. Elle a appris
à lire avec les textes de Félix Leclerc. Elle a voulu
écrire en lisant les poèmes d’Anne Hébert. Elle a
cinq enfants et autant de petits-enfants. Elle
travaille aussi dans le domaine de la petite enfance.
Depuis 2007, elle étudie la littérature pour la
jeunesse à l’université, ce qui l’a amenée au haïku,
discipline qu’elle considère diffcile, mais extrêmement
enrichissante et vivante.
132
Écorce_collectif_L.indd 132 2014-02-18 11:22Pelletier, Luce
Luce Pelletier pratique la poésie libre et l’art de la
poésie nippone. Elle a été fnaliste aux Prix litté -
raires Radio-Canada en 2009 et a mérité plusieurs
prix et mentions honorables à des concours
internationaux de haïku et de haïbun en France et au
Japon. Adepte des formes d’écriture collective,
elle a coécrit avec Mike Montreuil un recueil de
t a n - re n g a Lundi matin… rêver de la mer (Éditions
du Tanka francophone, 2009) et, à compte
d’auteur, deux recueils de rensaku. Elle est membre de
la Société littéraire de Laval, de l’Association des
auteurs de la Montérégie et des Écrivains
francophones d’Amérique.
Pleau, Michel
Michel Pleau, originaire du quartier Saint-S auveur
dans la basse-ville de Québec, consacre sa vie à
la poésie et anime des ateliers de création. Depuis
vingt ans, il a publié une dizaine de livres de
poèmes et des réfexions sur l’écriture. Aux Éditions
David, il a fait paraître deux recueils de haïkus :
Soleil rouge (2009) et Arbres lumière (2005) ainsi
que trois recueils de poésie, La lenteur du monde
(2007) qui remporta le Prix du Gouverneur général
2008, Le petit livre de l’été (2012) et Le ciel de la
basse-ville (2014).
Préfontaine, Denise
Denise Préfontaine est née au Manitoba et y vit.
Dans sa démarche artistique, elle songe à
l’éphémère, à l’immatériel et au ludique. Elle s’exprime
133
Écorce_collectif_L.indd 133 2014-02-18 11:22surtout à travers les arts visuels. Ses installations
sculpturales en verre et en tissu explorent la lumière
et les réfexions ainsi que leur interaction avec leur
environnement. Également captivée par la parole
écrite, elle intègre soit la poésie d’autres auteurs
dans ses installations, soit quelques-unes de ses
propres paroles. Denise a participé à de
nombreuses expositions comme artiste ou
commissaire et a reçu une quinzaine de prix et de bourses.
Rey, Geneviève
Geneviève Rey est diplômée de l’École des Arts
Décoratifs de Genève et est passionnée par
les arts, le théâtre et l’écriture. Elle a été
responsable d’une revue pédagogique au ministère de
l’ Éducation du Québec. Elle a animé plusieurs
années un café littéraire et des ateliers d’écriture
dans les bibliothèques de Québec. Auteure d’un
roman, La guerre, un jeu d’enfant, (Éditions de la
Francophonie, 2005), elle a aussi publié des
nouvelles, des poèmes, des tankas et des haïkus dans
des recueils collectifs.
Robert, Lise
Lise Robert est peintre, photographe, haïkiste
et ses écrits sont publiés dans des revues, des
anthologies et des collectifs. Elle fut lauréate du
premier prix au concours Femmes de Haïkouest
en 2009 et d’un premier prix ex-aequo au concours
Haïku et calligraphie 2009 parrainé par
l’Association française de haïku et l’Association Scriptoria.
En 2009 et en 2010, elle participe aux expositions
134
Écorce_collectif_L.indd 134 2014-02-18 11:22L’Art du Haïku 1 et 2 à Paris. En 2011, elle présente
au Q uébec une exposition de haïshas avec Patrick
Fetu, Quatre yeux – Quatre mains et, en 2012, cette
exposition voyage à Port-Louis en France.
Rodrigue, Claude
Claude Rodrigue fut professeur de littérature au
Cégep de Baie-Comeau et est maintenant à la
retraite. Il s’intéresse à l’écriture depuis toujours.
Depuis 1999, il écrit du théâtre et publie des
nouvelles et des haïkus dans des collectifs au Q uébec,
en France, en Belgique et en Bulgarie. Il est membre
de l’Association française de haïku depuis de
nombreuses années, dont quatre comme membre du
conseil d’administration. Il a aussi publié quelques
articles sur le genre.
Roy Mazerolle, Viviane
Viviane Roy Mazerolle est née en Acadie, mais
quitta les abords de la Baie des Chaleurs pour
le Québec. Au Manitoba depuis plus d’une
vingtaine d’années, elle réussit à vivre ses deux
principales passions, la langue française et la chanson
française. Traductrice de formation, correctrice
d’épreuves de profession, choriste et animatrice
à la radio à ses heures, elle a récemment ajouté
l’écriture à ses intérêts.
Tessier, Michel
Michel Tessier a vécu son enfance à Laval, au
Québec. Il a été marqué par la nature agricole de
l’île, mais aussi par l’urbanisation qui la grugeait
inexorablement. Il habite la Côte-Nord où il était
135
Écorce_collectif_L.indd 135 2014-02-18 11:22venu étudier les sciences naturelles. La nature
demeure son principal centre d’intérêt, que ce soit
pour l’observer, la sentir et la goûter, mais surtout
pour apprendre à vivre.
Therriault-Ruest, Denise
Denise Therriault-Ruest est une heureuse
retraitée, artiste-peintre en constante évolution, poète et
haïjin à temps plein. Elle écrit dans des paysages
de bords de mer et de nature encore sauvage, sur
la Côte-Nord du Québec. Elle a publié dans des
revues, des anthologies, des recueils collectifs
ainsi que dans des groupes de haïku sur internet.
Thibault, Vincent
Vincent Thibault est écrivain, voyageur, sportif,
bohème et défenseur de l’optimisme éclairé. Il
est directeur de l’Académie québécoise d’art du
déplacement et le premier Québécois à être
certifé instructeur de cette discipline à laquelle il s’est
notamment adonné en France et aux États-Unis.
Poursuivant un parcours unique dans les lettres
québécoises, il est l’auteur de nombreux livres,
dont Les Mémoires du docteur Wilkinson, recueil
de nouvelles d’inspiration policière (Éditions de la
Pleine lune, 2010) et La Pureté, recueil de nouvelles
d’inspiration japonaise (Éditions du Septentrion,
2010).
Thoma-Petit, Monika
Monika Thoma-Petit est née en Allemagne et vit à
Montréal. Elle est membre de Haiku Canada et de
Tanka Canada ; elle écrit en français, en anglais et
136
Écorce_collectif_L.indd 136 2014-02-18 11:22en allemand. Elle fut récipiendaire, avec Huguette
Ducharme, du Prix Haïku 2011 de l’Association
pour la promotion du haïku pour le renku Quelques
grains de riz (Lulu.com, 2011) et obtint la première
place de la cinquième édition du kukai allemand
2010. Corédactrice de l’anthologie de senryûs
Le mendiant… bronzé, (site Haïku sans frontières)
et d’une anthologie bilingue de haïkus : Montréal
(Éditions Kings Road Press, 2010), elle rédige un
blogue (http://mohe.xanga.com) où elle
expérimente diverses formes apparentées au haïku.
Vachon, Louise
Louise Vachon a collaboré à plusieurs collectifs
de haïkus et a mérité une mention honorable au
onzième Concours de haïkus du journal Mainichi
en 2007. Elle a publié trois recueils aux Éditions
du Glaciel : Fil de presse (2008), Laisse de mer
(2009) et Hivernité (2010). Elle anime un blogue
da ns In t e r n e t , L’esprit du haïku (http://louisevachon.
blogspot.com).
Verrette, Louise
Louise Verrette réside à Montréal et ne traverse plus
les forêts de son adolescence, désormais
propriétés privées. Cependant, les haïkus possèdent leur
façon de pousser, d’ouvrir le monde et de fournir
un peu de bois dont se chauffer. Elle participe
au recueil de haïkus La lune sur l’épaule
(Éditions David, 2010). Psychanalyste et p sychologue
c linicienne, elle enseigne à l’UQAM à titre de
chargée de cours.
137
Écorce_collectif_L.indd 137 2014-02-18 11:22
Vézina, André
André Vézina est un riverain du Saint-Laurent et
habite Neuville, près de Québec. Pendant trois ans,
il a animé le kukaï de Québec. Ses haïkus et
tankas ont été régulièrement publiés dans divers sites
et revues. Quinze de ses textes ont d’ailleurs été
retenus dans l’Anthologie du tanka francophone,
parue en 2010 aux Éditions du tanka francophone.
Il a dirigé un recueil collectif de haïkus intitulé
Écris-moi un jardin (Éditions Couverture magique
productions, 2009) et a publié un recueil de tankas,
Des chaussettes neuves (Éditions du tanka
francophone, 2012) ainsi qu’un recueil de haïkus, Fumées
de mer (Éditions David, 2012).
138
Écorce_collectif_L.indd 138 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 139 2014-02-20 11:44Écorce_collectif_L.indd 140 2014-02-18 11:22TABLE DES AUTEURS
Aubé, Micheline – p. 103, 108
Beaulieu, Thérèse – p. 19, 60, 78, 102
Belleau, Janick – p. 40, 56, 71
Bergeron, Claire – p. 64, 77, 89, 94, 108
Bouchard, Hélène – p. 55, 57, 74, 94
Bourgeois, Claire-Andrée – p. 56
Bourgeois-Lévesque, Monique – p. 20, 51, 92, 100
Brousseau, Constance Céline – p. 81, 85
Brunelle, Marie-France – p. 21, 59, 69, 84
Chicoine, Francine – p. 18, 20, 32, 38, 41
Chrétien, Michèle – p. 83
Cossette, Marcil – p. 18
Coulson, Nicole – p. 44, 50 (2), 86
Dandeneau, Louise – p. 25, 57, 97
Delorme, Danielle – p. 75, 90, 98
Descôteaux, Diane – p. 37
Desmarteau, Francine – p. 87
Desorcy, Gisèle – p. 38, 42, 47
141
Écorce_collectif_L.indd 141 2014-02-18 11:22Ducharme, Huguette – p. 23, 46, 68, 73, 78
Dupont, Louise – p. 27, 28
Du Sablon, Claire – p. 63, 76, 99
Fréchette Beaudry, Gisèle – p. 65, 67
Gaboury-Diallo, Lise – p. 66, 95 (2), 96
Gagnon, Claire – p. 40, 49, 83
Gilliet, Christine – p. 91, 96, 100
Grenier, Claudette – p. 54, 72, 76
Guertin, Gisèle – p. 84, 110
Hrynyshyn, Mariyka – p. 26 (2), 55, 86
Janelle, Liette – p. 41, 66
Jobin, Lucette – p. 21, 37, 49, 90
L’Abbé, Michelle – p. 24, 30, 104, 105
Lamarre, Suzanne – p. 80, 91, 93
Lamont, Laura – p. 17, 34
Langlois, Michel – p. 32, 52
Laprise, Jean – p. 22, 63, 79
Laratte, Catherine – p. 22, 43, 75
Lavoie, Sylvie – p. 53, 88
142
Écorce_collectif_L.indd 142 2014-02-18 11:22Lebel, Diane – p. 58, 67, 69
Leblanc, Carmen – p. 29, 51, 81, 97, 98, 101
McCann, Alex – p. 58
Michaud, Line – p. 46, 48 (2)
Minguez, Francine – p. 53, 62
Morency, Joanne – p. 42, 45
Nayet, Bertrand – p. 24, 27, 31, 64, 70, 87, 106, 109
Neveu, Isabelle – p. 88
O’Connor, Kathleen – p. 25, 35, 61, 70, 72, 92, 104
Otis, Gisèle – p. 30, 44
Pelland, Danielle – p. 43
Pelletier, Luce – p. 31, 85
Pleau, Michel – p. 39, 54, 68, 107
Préfontaine, Denise – p. 45
Rey, Geneviève – p. 77, 99
Robert, Lise – p. 60
Rodrigue, Claude – p. 61, 80, 106, 109
Roy Mazerolle, Viviane – p. 36
Tessier, Michel – p. 23, 107
Therriault-Ruest, Denise – p. 28, 29, 47, 82 (2), 89
143
Écorce_collectif_L.indd 143 2014-02-18 11:22Thibault, Vincent – p. 19, 103
Thoma-Petit, Monika – p. 17, 33, 35, 101
Vachon, Louise – p. 34, 39, 52, 105
Verrette, Louise – p. 33, 59, 65, 71, 73, 74
Vézina, André – p. 36, 62, 79, 93, 102
144
Écorce_collectif_L.indd 144 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 145 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 146 2014-02-18 11:22TABLE DES MATIÈRES
Les arbres étaient contents ..................................7
Remerciements ..................................................11
sur une même écorce ........................................15
Notes biographiques 115
Table des auteurs ............................................. 141
Écorce_collectif_L.indd 147 2014-02-18 11:22Écorce_collectif_L.indd 148 2014-02-18 11:22VOIX INTÉRIEURES – HAÏKU
Collection dirigée par Francine Chicoine
Haïku
Bannino, Vanessa-S.-E. Souffle de paix, 2002.
Beaudry, Micheline. Les couleurs du vent, 2004.
Boissé, Hélène. Sentir la terre, 2005.
Bouchard, Hélène. Petits fruits nordiques, 2011.
BouchardPercées de soleil, 2008.
Cayouette, France. Verser la lumière, 2009.
Cayouette, France. La lenteur au bout de l’aile, 2007,
e2 tirage 2009.
Couzier, Nane. Petit jardin d’heures, 2004.
eDuhaime, André. Cet autre rendez-vous, 1996, 2 tirage 1999.
Fauquet, Ginette. Ikebana, 2002.
Gauthier, Jacques. Haïkus aux quatre vents, 2004.
Gauthier, Jacques. Pêcher l’ombre, 2002.
Jacob, Xavier. Murmures urbains, 2010.
Lamarre, Suzanne. À pieds joints dans les flaques, 2010.
LeBel, Carol. Clapotis du temps, 2003.
Leblanc, Carmen. Fragments de ciel, 2010.
LeblancNid de brindilles, 2008.
Leclerc, Hélène. Des étages de ciel, 2011.
LeclercCette lumière qui flotte, 2009.
eLeclerc, Hélène. Lueurs de l’aube, 2007, 2 tirage 2009.
Marceau, Claude. Saisons de sel, 2012.
MarceauBalade en Boréalie, 2010.
Écorce_collectif_L.indd 149 2014-02-18 11:22Nayet, Bertrand. La lune en mille gouttes, 2009.
Nayetd. Juste un grand vent, 2003.
Painchaud, Jeanne. Soudain, 2002.
Paradis, Monique. Étincelles, 2002.
Parent, Monique. Fragiles et nus, 2003.
Pleau, Michel. Arbres lumière, 2005.
Pleau, Michel. Soleil rouge, 2004. Nouv. éd., 2009.
Raimbault, Alain. New York loin des mers, 2002.
RaimbaultMon île muette, 2001.
Richard, Lyne. Tout ce blanc près de l’œil, 2006.
Tremblay, François-Bernard. Brèves de saison, 2003.
Tremblay, Jessica. Les saisons de l’épouvantail, 2004.
TremblayLe sourire de l’épouvantail, 2003.
Vézina, André. Fumées de mer, 2013.
Voldeng, Évelyne. Haïkus de mes cinq saisons, 2001.
Haïbun
Morency, Joanne. Mon visage dans la mer, 2011.
Renku
Beaudry, Micheline et Jean Dorval. Blanche mémoire, 2002.
Chicoine, Francine et Robert Melançon. Sur la table vitrée.
Renku entre Baie-Comeau et Montréal, 2009.
Chicoine, Francine et Jeanne Painchaud. Sous nos pas, 2003.
Duhaime, André et Carol LeBel. De l’un à l’autre, 1999.
D, André et Gordan Skiljevic. Quelques jours en hiver
et au printemps, 1997.
Écorce_collectif_L.indd 150 2014-02-18 11:22Collectifs
Nayet, Bertrand (dir.). sur une même écorce, 2014.
Collectif de femmes innues. S’agripper aux fleurs, 2012.
Direction et préface de Francine Chicoine ; textes
de Louise Canapé, Louve Mathieu et Jeanne-d’Arc
Vollant (Shan dak) ; traduction de Louise Canapé.
Chicoine, Francine (dir.). La lune sur l’épaule, 2010.
Collectif réunissant des textes d’Hélène Bouchard,
France Cayouette, Claire du Sablon, Carmen Leblanc,
Hélène Leclerc, Joanne Morency et Louise Verrette.
Chicoine, Francine, Terry Ann Carter et Marco
Fraticelli (dir.). Carpe diem. Anthologie canadienne du
haïku/ Canadian Anthology of Haiku, Ottawa, coédition
Éditions David/Borealis Press, 2008.
Chicoine, Francine (dir.). Toucher l’eau et le ciel, 2008.
C, Fran.). Dire la flore, 2004.
Chicoine, Francine (dir.). Dire la faune, 2003.
C, Francine et André Duhaime (dir.). Dire le
Nord, 2002.
Duhaime, André (dir.). Chevaucher la lune, 2001.
D, An.). Haïku sans frontières : une anthologie
emondiale, 1998, 2 tirage 2001.
Duhaime, André (dir.). Haïku et francophonie canadienne,
2000.
Éphémère, ouvrage collectif, 2002.
Rêves de plumes, ouvrage collectif, 2001.
Saisir l’instant, ouvrage collectif, 2000.
Écorce_collectif_L.indd 151 2014-02-18 11:22Imprimé sur papier Silva Enviro
100 % postconsommation
traité sans chlore, accrédité Éco-Logo
et fait à partir de biogaz.
Couverture 30 % de fbres postconsommation
Certifé FSC®
Fabriqué à l’aide d’énergie renouvelable,
sans chlore élémentaire, sans acide.
Photographies : Nicole Coulson
Maquette et mise en pages :
Anne-Marie Berthiaume
Achevé d’imprimer en mars 2014
sur les presses de Marquis imprimeur
à Montmagny (Québec) Canada
Écorce_collectif_L.indd 152 2014-02-18 11:22Bertrand Nayet a publié nouvelles,
récits, poèmes, contes et chroniques.
Il est actuellement écrivain en
résidence à La Maison Gabrielle-Roy à
Saint-Boniface au Manitoba où il
anime des ateliers de création et des
activités de diffusion littéraire. Il est
aussi dessinateur et comédien. Il est
un des pères fondateurs et secrétaire
perpétuel du Collectif
post-néorieliste et fondateur et animateur du
Kukaï Rouge. Son recueil de haïkus,
La Lune en mille gouttes, a été finaliste
au Prix de poésie Lansdowne Aqua
Books Poetry Prize en 2010.Que serions-nous si du bois des arbres
nous n’avions façonné la hampe de nos
sagaies, le manche de nos houes, les
essieux de nos charrettes, la charpente
de nos demeures, la coque de nos
navires ? Sans le bois, les premiers feux
que nos ancêtres allumèrent sur la
savane n’auraient été que feux de paille.
leurs noms
sur une même écorce
Blanc et Innue
Hélène Bouchard
— VOIX INTÉRIEURES HAÏKU
www.direlehaiku.com
www.editionsdavid.com

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.