Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Testament bleu nuit

De
78 pages
Entrez simplement chez Jean-François Sené. Entrez tranquillement dans son recueil, poussez les pages, comme vous entreriez peut-être dans un cimetière, sachant pertinemment qu'il vous faudra alors croiser ou recroiser votre vie et vos sempiternelles questions, effleurant du doigt telle ou telle croix ou telle pierre, plantée, droite, en terre...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

TESTAMENT
BLEU
DE NUIT
Suivi dune esquisse
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-54584-7 EAN : 978229654584-7
Jean-François Sené 
TESTAMENT
BLEU
DE NUIT
Suivi dune esquisse
LHarmattan
Accent tonique  Poésie Collection dirigée par Nicole Barrière
Maquette de la couverture : Nicole Barrière
Illustration de la couverture Marcus McAllister
Greenman, acrylique sur papier, 2004
Préface
Écrire pour un ami, écrire un poète, pour un poète, nest pas simple. Écrire, en soi, est déjà suffisamment difficile. Jai toujours eu le sentiment quajouter un texte à un autre, dune autre nature et dun autre temps, une préface, ne pouvait se mériter que des années, voire des siècles plus tard. Pour resituer lauteur et son travail, dans une vie ou dans un courant. De façon évidemment subjective, mais au-delà des liens personnels qui uniraient ces deux artistes, comme des musiciens, dont lun inviterait lautre à se produire en première partie de lun de ses concerts.
Et puis, comment mettre en lumière un auteur qui choisit lombre et le silence, le retrait et leffacement ?
Aussi entrez simplement chez Jean-François Sené. Entrez tranquillement dans son recueil, poussez les pages, comme vous entreriez peut-être dans un cimetière, sachant pertinemment quil vous faudra alors croiser ou recroiser votre vie et vos sempiternelles questions, effleurant du doigt telle ou telle croix ou telle pierre, plantée, droite, en terre... juste pour participer de cette verticalité qui nous manque et qui devient, de fait, sans mesure, comme le silence contre qui lon sappuie.
Traducteur infatigable, notamment de poèmes de Samuel Beckett, Jean-François Sené a probablement dû se nourrir de cette résignation à vivre quétait celle de son aîné, pour qui communiquer était si vain, si difficile, et vivre daucun remède connu. Pourquoi chercher à embellir le monde ? À quoi bon ? Tout nest-il pas déjà donné ? À quoi