Textes à claques

De
Publié par

Le poète cherche l'inspiration, comment s'y prend-il? Dites-le nous, Jason, Narcisse, Gérard et Balladine... L'inspiration, l'explication, la petite gymnastique imaginaire... Les textes de toutes les couleurs, de toutes les saveurs nous prennent par la main, alors suivons-les.

Publié le : mercredi 3 février 2016
Lecture(s) : 2
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342047660
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342047660
Nombre de pages : 70
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Céline Kamadaye TEXTES À CLAQUES
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 175, boulevard Anatole France 93200 Saint-Denis – France IDDN.FR.010.0120821.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2016
Le poète cherchait la narratrice pour vous conter "Il était une fois sur terre…"mais où se cachait-elle ? Peut-être était-il une fois dans votre tête, dans votre imagination. Comment s’y prendrait-il pour la retrouver ? Il y avait beaucoup à faire, tant pis ! Il décida de tout prendre à la lettre. Sur l’écran de l’imagination, avant la lumière de la lanterne magique et numérique, il y avait le soleil ce jour-là…
TEXTES À CLAQUES
Soleil Le tissu de lumière s’étend sur la terre C’est une étoile qui n’est pas de toile L’astre sans grammes Le rayon ordinaire Parmi quelques milliards d’étoiles La source jaillit parfois brûlante Douce, l’onde inonde tour à tour Le soleil dévoile sa surface, il s’éclipse Confus, il arbore des tâches sombres La lumière de la galaxie est de belle facture Je prends note, Il n’y a rien à dire à la compagnie d’électricité. De l’autre côté de son esprit, tapie dans son imagination sous les rayons du soleil, son être intérieur s’égarait dans le labyrinthe du temps et les allées de l’imagination. Il se posait des questions : «To be or not to beêtre ou ne pas être », « ». Shakespeare l’avait déjà fait et alors ?
7
TEXTES À CLAQUES
Être ou ne pas être Il était une fois un être, Mille êtres. Mille pensées, Mille idées aux accents pathétiques. Guerres des frontières. À chaque blessure nous nous éloignons de l’univers profond. Ultime frontière de notre univers. Les nations se détournent du soleil Terre, hommes, univers Déconnectés de l’être insondable. Le masque tombe sur le badinage, Politesse de la gravité. Kaléidoscope de revendications meurtrières, Obligation à la différence, Oubli de l’indifférence, Diversité mal interprétée. Dialogue sanglant. La petite musique étouffe sous les aboiements. Escale difficile. Espoir flamboyant. Nous sommes les otages de nos dérapages. Les hôtes de nos espoirs. Tiraillés entre cris et paroles, Le but est presque atteint. Outre-manche, Outre-mer Nous nous éloignons de l’outrancier, Nous approchons de l’outre-ciel.
8
TEXTES À CLAQUES
La soif de curiosité et d’absolu confectionne une tresse invisible solide qui accompagne nos actions Ne plus craindre l’avenir, Ne plus saccager la modernité, Ne plus prétendre. Être tout simplement ! Le poète était le témoin d’une rencontre, la sienne, celle d’un autre ? Mystère ! Était-ce l’itinéraire d’un parcours poétique ?
9
TEXTES À CLAQUES
Itinéraire amoureux Martin rencontra Martine, Aucun problème ne se posait. L’inconnue de l’équation n’était pas X, « Chic ! » disaient-ils. Un plus un égale deux. Martin était son amour, Martine son abricot. Leur rencontre débuta par une valse et des échanges de bijoux au mètre. À chaque instant, l’obligation de faire le clown, Petit à petit l’abnégation de soi. Martine avait un cœur passe-partout Martin une âme de bachibouzouk se vendant à la plus offrante. C’est dans cette gare bizarre qu’ils se séparèrent.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 435

de editions-gallimard-revues-nrf

Absent de Bagdad

de editions-de-la-table-ronde

Sans mot dire

de Manuscrit

suivant