Un addio nelle cose

De
Publié par

Nommer les visages de la douleur, quand revient l'instant de la trahison, quand arrive celui de la profanation. Et nommer son visage ultime, le dévisager face à face, l'absence. Et cependant qu'ainsi nommée, elle ne soit ni une belle image, ni un doux oubli. C'est ce qu'exige le destin, à l'invocation de la lucidité. Ici s'achève le cycle, et tu ne verras pas le refleurir des fleurs jaunes, attendu par le septembre ultime, la pause de novembre ; dans l'automne finissant.
Publié le : mardi 1 septembre 2009
Lecture(s) : 198
Tags :
EAN13 : 9782296239555
Nombre de pages : 119
Prix de location à la page : 0,0070€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

UN ADDIO NELLE COSE UN ADIEU DANS LES CHOSES

Poètes des Cinq Continents En hommage à Geneviève Clancy qui l'a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin et Emmanuelle Moysan
La collection Poètes des Cinq Continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie tTancophone. Cette collection dévoile un espace d'ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an.

Déjà parus 490 - Gérard Emmanuel DA SILVA, Le dernier jour, 2009. 489 - Mohamed RAFRAFI, L'écume des vers, 2009. 488 - Michel JAMET, Les bras chargés de livres. Her armsfull of books. Edition bilingue, traduction anglaise de Alan Barrett, 2009. 487 - Mathieu HILFIGER, D'une Craie qui s'efface, 2009. 486 - Jean-Pierre FAYE, La Fête de l'Ane de Zarathustra. Blasphème bouffon, 2009 485 - Serge VENTURINI, Eclats d'une poétique du devenir transhumain, 2009. 484 - Mahshid MOSHIRI, Mille ans de poésie persane, 2009. 483 - Philippe TANCELIN, Poétique de l'Inséparable, 2009. 482 - Michel COSEM, Repères et nuées, 2009. 481 - Nicole BARRIERE, Presqu'îles, 2009. 480 - Adeline PELLETIER, L'invention des voyages, 2009. 479 - Nina ZIV ANCEVIC, Sous le signe de Cyber-Cybèle, 2009. 478 - Jamila ABITAR, Le bleu infini, 2009. 477 - Roger PARSEMAIN, L 'œuvre des volcans, 2009. 476 - R. D. VILLA BIANCA, Mémoire sauvée, 2009. 475 - Bottey Zadi ZAOUROU, A califourchon sur le dos d'un nuage,2009. 474 - Anne de COMMINES, L'amour est un animalluisible, 2009. 473 - Petraq RISTO, Amer est le ciel des tombes, 2008.

GIAN CARLO PIZZI

UN ADDIO NEUE

COSE

UN ADIEU DANS LES CHOSES

Traduction
Révijion Dessins Photographies

de G. Valetti
Sganzerla

de Franco

de Jesus Marchante de Patrick Dodinh

L'HARMA ITAN ITALL\
Via E. Bava, 37 10124 Torino

L'HARM\ ITAN 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

@ L'HARMATTAN, 2009 5-7, mc: dc: l'~colc:-Polytc:chniquc:; hrrp:l/www.librairieharmarran.com diffusion.harmarran@wanadoo.fr harmarran l@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-10202-6 EAN : 9782296102026 75005 Paris

Je remercie G. Valetti, Franco Sganzerla, Alberto tarozzi et Pinà Calla pour leur aide et soutien. Gian CarloPiZ~

Patio perduto a mio padre La casa abbandonata di fronte all'oceano. II muro bianco chiudeva allo sguardo nel sole il piccolo cortile. Anni dopo, all'inizio dell' esilio, in un'altra casa lontana d'inverno rimasto solo ho riletto questi versi. Versi di una poesia che non sono mai riuscito a finire, che non fmirà mai. Troppe immagini facevano ressa allora e adesso troppe assenze. Ricordo di allora solo un verso: « DaI fondo del corridoio ricomincia il suono del carillon ».

Vicenza, gennaio 1991 Parigi, 3/4 marzo - 31 luglio 2003

6

Patio perdu à mon père La maison abandonnée face à l'océan le mur blanc fermé au regard dans le soleil de la petite cour. Des années après au commencement de l'exil dans une autre maison lointaine durant l'hiver resté seul j'ai relu ces vers. Vers d'une poésie que jamais je n'ai réussi à ftnir et ne ftnirai jamais. Trop d'images alors s'entassaient et maintenant trop d'absence. De ce temps-là il me souvient seulement d'un vers « Du fond du couloir reprend le son du carillon»

Vicenza, janvier 1991 Paris, 3/4 mars - 31 juillet 2003 7

"'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''

I

Rasoio dell' assenza

Lame de l'absence

(( Alors

tu crois qu'on peut garder si longtemps dans son cœur un amour sans espoir?

)) - sans l'éteindre?.. Le soir montait comme une marée grise... Une servante montait, qui apportait la lampe... »
André Gide, La porte étroite

-

- Oui, Juliette. Et que la vie peut souffler dessus dans chaque jour

Dopo
a Leyla
La tua assenza pura lama sola, rasoio, bisturi.

Altre volte, negli anni andati, ho vissuto altri dopa. Ma questa non è cenere ancora calda del fuoco, non è chiudere gli occhi nell'oblio dolce di una pace interiore.
Non luce tarda, estremo azzurro quando le case passano in mistica offerta.

alla natte,

La verità adesso è decomposizione disfarsi della carne dell'anima rosa dopa rosa. N on so danzare sul rasoio della tua assenza. L'autopsia deI mio essere è il mio ultimo atto d'amore per te.

Milano, 29/30 maggio 2004 12 giugno 2004 10

Après à Leyla Ton absence pure, lame seule, rasoir, bistouri. Autrefois, dans les années enfuies j'ai vécu d'autres après. Mais celle-ci n'est pas cendre du feu chaude encore et ce n'est pas fermer les yeux dans l'oubli doux d'une paix intérieure. Nulle lumière tardive azur extrême quand les choses gagnent la nuit en mystique offrande. La vérité maintenant est décomposition se défaire de la chair de l'âme rose après rose. Je ne sais danser sur le rasoir de ton absence. L'autopsie de mon être est mon ultime acte d'amour pour toi.

Milan, 29/30 mai 2004 12 juin 2004 11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.