Un ami, un nuage

De
Publié par

Quelles sont les raisons qui poussent un homme à compter le battement des phrases prononçant son corps ? Il devrait être en train de labourer les champs de terre. Il aurait pu, il aurait dû gagner sa vie à danser dans un cabaret. Là, au moins, il aurait servi à dévier l’épuisement des travailleurs. Mais non, le revoilà qui creuse les fibres du papier en espérant y entendre, comme un ethnologue, l’écho d’une existence antérieure. Mais l’homme est hors propos. L’"uomo fuoriscopo". "The irrelevant man". À ce qu’il semble, il était une fois un homme insignifiant qui a produit une longue page dont le titre est "Un ami, un nuage". Les événements exposés de ces récits brossés personnifient traits, flèches, pointes, railleries. Que ne fera-t-on pas pour se détacher des dalles des manoirs de la poésie ?
Publié le : lundi 1 janvier 0001
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782890188297
Nombre de pages : 138
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Antonio D’Alfonso UNAMI,UNNUAGE
Éditions du Noroît Extrait de la publication
UN AMI,UN NUAGE
Extrait de la publication
Extrait de la publication
ANTONIO DALFONSO
UN AMI, UN NUAGE
Les Éditions du Noroît
Extrait de la publication
Le Noroît souffle où il veut, en partie grâce aux subventions du Conseil des Arts du Canada et de la Société de développement des entreprises culturelles du Québec. Les Éditions du Noroît bénéficient également de l’appui du Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres du gouvernement du Québec (Gestion Sodec).
Sur la couverture: Berndnaut Smilde,Nimbus II,2012 Impression Lambda, 125 x 186 cm, © Berndnaut Smilde, 2012 Reproduit avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Ronchini Gallery, Londres, Royaume Uni. Collection de Charles Saatchi Gallery, Londres, Royaume Uni.
Couverture : Roger Des Roches Mise en pages : Antonio D’Alfonso
e Dépôt légal : 3 trimestre 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada Données de catalogage disponibles sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec
ISBN 978-2-89018-829-7 pour le pdf. Tous droits réservés © Éditions du Noroît, 2013
Distribution au Canada Distribution en Europe
Dimedia Librairie du Québec (DNM) 539, boulevard Lebeau 30, rue Gay-Lussac Saint-Laurent (Québec) H4N 1S2 75005 Paris Téléphone : 514 336-3941 Téléphone : 01 43 54 49 02 Télécopieur : 01 43 54 39 15 liquebec@noos.fr
Éditions du Noroît 4609, rue D’Iberville, bureau 202 Montréal (Québec) H2H 2L9 Téléphone : 514 727-0005 lenoroit@lenoroit.com www.lenoroit.com Imprimé au Québec, Canada
à Elisabeth Pouyfaucon et à Paul Bélanger
Extrait de la publication
et artis religionum animum nodis exsolvere pergo Lucrèce
Je voulais poursuivre mon thème de l’homme « faible », celui qui n’est pas un lutteur par ses signes extérieurs, mais que je vois comme le vainqueur dans cette vie... la faiblesse comme la seule valeur et l’espoir de la vie. J’ai toujours aimé ceux qui n’arrivaient pas à s’adapter de façon pragmatique à la réalité... Des personnages dont la force était la conviction spirituelle et qui prenaient sur eux la responsabilité des autres. De tels personnages sont comme des enfants avec une gravité d’adulte, doués d’une attitude irréaliste et dés-intéressée du point de vue du sens commun. Andrei Tarkovski
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Chers parents
Jujar,voilà comment Raimbaut de Vaquerias nommait, en 1190, le fou qui tentait de séduire la femme mariée. On y parlait déjà une langue pluriculturelle, c’est-à-dire une langue populaire (que je préfère au mot « vulgaire »).Volgo :celui qui ne fait pas partie de l’élite. En effet, malgré votre souhait de me voir m’infiltrer dans l’élite, si étanche, de ce continent, je demeure un échec, unoutsider.Ne parlant bien aucun dialecte (ni le guglionesano, ni le tuscan, ni le français, ni l’anglais), je suis un écrivain sans voix, sans langue, sans alphabet. Pardonnez-moi d’être devenu un imposteur littéraire. Moyennant quoi, je ne suis plus que le fou muet des rois et des reines. Au moins certains livres m’auront enseigné que l’Itaglia fut bien plus unifiée lorsqu’elle était divisée. Si, par hasard, le maître s’était assis plus souvent à la table de ses serfs, ils auraient créé ensemble une histoire avec une fin plus heureuse. Peut-être y aurait-il eu, pendant ce repas, l’occasion d’allumer cette passion qui renverse les classes sociales et les différences religieuses. Conjectures! Ce matin j’ai la chance de manger à votre table, en écoutant la musicalité de cette langue qu’aucun poète n’a eu le courage de codifier par l’écrit. Vous n’avez aucune idée de la peine que cela me fait de savoir qu’avec votre disparition l’histoire cessera pour moi et pour ma fille, Elisa, qui vous aime tellement. Qui séduire, demain, sans votre langue ? Tonino
9
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'Ondée

de editions-du-noroit

Helleborus & Alchémille

de editions-du-noroit

Confiance du vent

de editions-du-noroit

suivant