//img.uscri.be/pth/c3d1792f5d2697110048d5c835ed05c5b35bbd46
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Un pas de plus

De
114 pages
Lieu de tranquille certitude, d'équilibre et d'assurance, éclairé par une ample culture, la poésie de Michel Khalil Hélayel contribue à une définition meilleure du monde, plus exacte et aussi plus fraternelle : Je sais/Tu ne m'insultes pas/Tu vois en moi un autre et tu l'insultes/Je sais/Tu ne m'exaltes pas/Tu vois en moi ton âme et tu l'exaltes.
Voir plus Voir moins

UN PAS DE PLUS

@ L'Harmattan, 2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris

http://www.1ibrairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan l@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-05648-0 EAN : 9782296056480

Michel Khalil Hélayel

UN PAS DE PLUS

L'HARMA TTAN

Du

MÊME AUTEUR

CHEZ LE MÊME ÉDITEUR

L'arbre: son nom, 1995, 1999
Celui qui ne meurt pas, 1997

Le chant: un nom pour la vie, 1999

Un homme chaque jour, 2004

Qui saurait dire l'âge Sans dire qu'on est toujours Dans un monde sauvage Qui saurait dire l'âge Sans dire qu'il faut toujours Féconder le visage Qui saurait dire l'âge Sans dire qu'il faut toujours Réinventer l'image 21.7.81

Je suis toujours où j'ai été Je suis toujours ce que je sais Un monde autre dans ce monde Un monde autre morcelé La tête le pied deux exilés La tête le pied une avancée À commencer et sans arrêt 22.7.81

8

Entre seigneur de soi et seigneur d'autrui Cet homme-ci a fait son choix À tous les mots à tous les pas Un seul cri une seule fois Les dieux d'autrui à l'agonie 24.7.81

9

Ceux qui partout lèvent la voix Pour rétablir tout l'homme son poids Et qui être agir N'est pas élan vers toi du plus profond de toi N'est pas de procréer le jour le corps en toi N'est pas de partager avec toi leur toit Ceux-là en eux je ne crois pas 25.7.81

10

Je sais Tu ne m'insultes pas Tu vois en moi un autre et tu l'insultes Je sais Tu ne m'exaltes pas Tu vois en moi ton âme et tu l'exaltes 26.7.81

Il

Il n'a pas choisi sa mère Il n'a pas choisi son père Ni son lieu Ni Dieu Il n'a pas non plus de terre Il vit d'un excès de misère

Il aime Il a risqué sa vie aussi Tout Il a été trahi Il tombe en repli En faille par les conflits il tombe en poussière Et de nouveau il devient père De tant et de tant d'hommes De tous les hommes Il devient mère Il est toujours enfant Il dit Et il sait ce qu'il dit Dans son combat tout homme est lui Il fait Et il sait ce qu'il fait Il fait en l'homme son gène et sa demeure Et l'homme n'est pas toujours bonheur Mais l'homme est infini labeur 27.7.81 12

Où est le bien Qui fait réponse Où est le bien Qui est pardon Qui est mémoire Et horizon Où est le mal Qui est coupable Où est le mal Qui est guérir Qui est partir Et devenir Tout est fini Rien n'est fini 29.7.81

13