Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Une fin en soi

De
60 pages
"Une fin en soi" donne à voir et à entendre les multiples relations entre les êtres et les objets, entre les poètes et leur source d’inspiration. Mais c’est avant tout à un regard empathique posé sur des poètes tout autant lumineux qu’évanescents que cette poésie nominative nous convie. Une économie de mots inversement proportionnelle à la densité des propos laisse pressentir la brillance des artistes évoqués ; la fulgurance de leur inspiration.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Souvenir de Daniel

de editions-prise-de-parole

Unknown

de harmattan

Je promets d’être là

de editions-david

Michel Julien
Une fin en soi
Éditions du Noroît
Une fin en soi
Le Noroît souffle où il veut, en partie grâce aux subventions du Conseil des Arts du Canada et de la Société de développement des entreprises culturelles du Québec.
Les Éditions du Noroît bénéficient également de l’appui du Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres du gouvernement du Québec (gestion SODEC).
Infographie : Geneviève Desautels Artiste : Valentine Goddard
er Dépôt légal : 1 trimestre 2014 Bibliothèque et archive nationale du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN : 978-2-89018-863-1 Tous droits réservés © Éditions du Noroît, 2014
DISTRIBUTION AU CANADA EN LIBRAIRIE Dimedia 539, boulevard Lebeau Saint-Laurent (Québec) H4N 1S2 Téléphone : 514-336-3941 Télécopieur : 514-331-3916
DISTRIBUTION EN EUROPE Librairie du Québec (DNM) 30, rue Gay-Lussac 75005 Paris Téléphone : 01 43 54 49 02 Télécopieur : 01 43 54 39 15 liquebec@noos.fr
Éditions du Noroît 4609, rue D’Iberville, bureau 202 Montréal (Québec) H2H 2L9 Téléphone : 514-727-0005 lenoroit@lenoroit.com www.lenoroit.com
Imprimé au Québec, Canada
Michel Julien
Une fin en soi
Éditions du Noroît collection nitiale i
en ce moment je suis de trop l’incapable de contenir la vague fascinée
Michel Beaulieu