Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

VENTS DES PRÉSENCES

De
97 pages
Il y a des instants où l'on ressent entre nuque et épaules un passant si fort qu'on se retourne…
Est-ce la présence ?
Il y a les fragments d'existence où l'on se sent accompagné…
Est-ce la présence ?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

VENTS DES PRÉSENCES

Collection Poètes des Cinq Continents dirigée par Maguy Albet, Geneviève Clancy, Léopold Congo Mbemba et Emmanuelle Moysan
La collection Poètes des Cinq Continents non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d'ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Dernières parutions

292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 307 308 309 310 311 312 313 314

- Patrick RAVEAU, Paroles, en ce pays muet, 2001. - Anne de COMMINES, L 'Anabsence ou la Neige de soi. - Patrick Berta FORGAS, Le secret des secrets. - Chekib ABDESSALAM, Bleuir les doigts du monde. - Raphaël HEYER, Vol de Feu 293bis -_Patrice LLAONA, Un pas tremblant dans le désert, 2001. - Kamal Ben Hameda, Fragments de lettre à un habitant du centre. - Cécile ELEOUT, L'être à l'autre. - Marianne AURICOSTE, Lettre de Beauce, suivi de Conversation dans le noir. - Mahamoud M'SAIDIE, Le Mur du calvaire. - Jamila ABIT AR, L'oracle des fellahs. - Nasser-Edine BOUCHEQIF, Ode pour lafemme oubliée. - Babacar SALL, Les voix de l'aube, 2001. - MAÏAKOVSKI, Vers (1912-1930), 2001. Ahmed MALA, De cette nuit naissent les aubes, 2001. Jacques GUIGOU, Ici primordial, 2001. Stanislava SZCZYGLAK, le conte bleu, 2001. Youssef OUAHBOUN, Etreintes creuses, 2001. Victoria THEODOROU, Poèmes choisis, 2001. - Claude LUEZIOR, Pour un tesson de lune, 2001. - Salah AL HAMDANI, J'ai vu, 2001. - Georges-Elia SARFATI, L 'heure liguée, 2001. -

306 - Jean MONNET,La criée au silence, 2001.

GENEVIÈVE

CLANCY

VENTS DES PRÉSENCES

L'Harmattan

DU MÊME AUTEUR

FÊTECOUCHÉE.Éd. Seghers - 1973. RÉSEAUX.Éd. Silex - 1984. ESTHÉTIQUE DEVENIR. d. L'Harmattan - 2000. DU É
L'ESTHÉTIQUE DE LA VIOLENCE.

A paraître.
TANCELIN

En collaboration

avec Philippe

TIERS-IDÉES. d. Hachette - 1978. É FRAGMENTS-DÉLITS. Seghers - 1979. Éd. L'ÉTÉINSOUMIS. d. L'Harmattan - 1995. É LE BOISDE VIVRE.Éd. L'Harmattan - 1996 L'ESTHÉTIQUE L'OMBRE.Éd. L'Harmattan - 1998. DE

(QL'Harmattan, 2002 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Italia s.r.l. Via Bava 37 10124 Torino L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-1936-8

PROLOGUE

Il Y a une musique des choses qui ressemble à du temps plus jeune que la mort, qui joue même entre les visages de l'obscur. Est-ce la présence? Il Y a ces alertes brusques qui suspendent le pas, détournent la tête comme si nous étions suivis par un sens informulé.
Est-ce la présence?

Il Y a ces séquences de vie où tout s'emplit jusqu'au vertige de se fondre parce que le plein nous emporte de larges.
Est-ce la présence?

Il Y a cette irréalité ouvrant sur l'infini, née du rêve difficile et parfois mortel dans le corps de la liberté.
Est-ce la présence?

Il Y a ces assauts d'éternité comme des eaux libres où l'on respire l'inviolé. Une effleure de nulle part montant dans le silence enfant de l'étonnement.
Est-ce la présence?

Il Y a cette surprise éclair de voir derrière les choses. On n'ose s'avancer vers ce brusque ouvert et le monde retombe entre lui et nous. 7

Est-ce la présence?

Il Y a cette coupe de temps où l'avenir se suspend pour laisser voir le Tout. Puis le poids revient sur l'éveil nous rendant à la nostalgie.
Est-ce la présence?

Il Y a cet appel mélancolique qui monte de la beauté, écho de nos peurs à briser les attaches des rêves qui ont perdu la mémoire du vol.
Est-ce la présence?

Quand le regard quitte les reflets et se lève pour calmement les traverser, il découvre cette terre allongée en nous où l'on cesse d'avancer pour s'avancer.
Est-ce la présence?

Comme une relation fulgurante avec le monde des choses dans son site originel, comme cette lande qui conduit le regard au voir, comme le pays intérieur enté pleinement sur le monde comme l'épreuve engagée entre le mystère et ses fers. La présence, passeur traversant les formes pour délivrer les profondeurs qu'elles retiennent...

8

TERRE DE PRÉSENCES