Xie Lingyun Poèmes de montagnes et d'eaux

De
Publié par

Quelque peu oublié des Chinois lettrés, largement ignoré en Occident, Xie Lingyun (385-433) représente assurément l'un des sommets de la poésie classique. Envoyé aux confins de l'Empire pour y tenir une fonction subalterne, cet aristocrate et intellectuel va vivre, par la découverte d'un paysage d'une grande beauté, une expérience dont il va ressentir l'impérieux besoin de la confier à la poésie.
Publié le : mardi 1 janvier 2013
Lecture(s) : 16
Tags :
EAN13 : 9782296514881
Nombre de pages : 154
Prix de location à la page : 0,0087€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
XLieygniPnuemèoedstagnmontdeseLxeaexuneecépirqutioépaypduenadegasihCalssèilceendueVupeequelQulsirtte,ségralbloudiéCesnohicOicedtn,iXeiLementignoréennesérperrussaet(3nyung)33-485stdmoempéoealtlémenessundesclpraisroièsuqisT.eeissalceLiBaiangcommoptèseTsè,edsmaspatonniuyJiaBuouFuD,lsaquitteaderelnorodhqnéuinLieXounungyaptsesueunevrntcvaieactéontrevsrene.eDliulsuentotééetreunertsetneort-necentainedepèoemsapmrielqsoles,»xuaedtxpeneencianlnnosisitmoopsicesetagnmonde«usnaenuqovadétiariqstroppechuqiniiderssoinaysageéquelepnotcenfusaboinuryepoirutenedsnnripmEloynv.Euecoxaué,apraldcéuoevlectuelvavivrercotetaiteletnerlt,netceisarvatildonenceépirexe,nuuaétbeendragneudegasyapnudetrLavieépoésie.reàlaalcnoinsoedeuribexlrépmisseritnertisetallectuenaetobdreédituqloépdstesuiqirépettecàeéydeXie,tonnanteuednasleimilalcuvéquleieltnielleal,eivrnuiaerrveeuœondontveratroualicierèimerpctduratfenniodoeedsiSxyDansties,ausuddueevugnaY,izrmpeteetdntclémételtselet;naiumhldeeud,apausuyniLgnXiequeageoignednedruterlpsAmeuplnçras.aiiqniutétidueteure,solelanatisprrenttééae,dnomudeledentreencoclaaveuqémraalraproépe,siorprtealrârgdecalerardDupuy,venuujqsuàonsu.éGavtrllaiemèrtenéopeisuséalrque.Ileclassiraitucilalpsupfasleelbusplsiséopal,settecnoischitureculeesendlueteutre:ersaMfissdeanHuhagsdn,usejtdnuehtsèe.PhotodecouveiXrus,nuygniLiltondeltiSxedstseiyDan,nosetenttamm
Présentation et traduction de Gérard DUPUY
Xie Lingyun Poèmes de montagnes et d’eaux L’expérience poétique du paysage dans la Chine du V e siècle
5,51002-0-451-27836-3:9SINByu.)DpurardoGéphotne(ihC-iuhnAledencviroplasan
      Xie Lingyun  Poèmes de montagnes et d'eaux
Critiques Littéraires Collection dirigée par Maguy Albet   Dernières parutions
 ZHAO Jia, Lironie dans le roman français depuis 1980. Echenoz, Chevillard, Toussaint, Gailly , 2012. Gilles GUIGUES, Rilke, lexistence en figures. Étude philoso-phique du poétique , 2012.  Jeanne-Marie CLERC, Etty Hillesum écrivain. Écrire avant Auschwitz , 2012.  Ali ABDOU MDAHOMA, Le roman comorien de langue française, 2012. Mehana AMRANI, La poétique de Kateb Yacine. Lautobiographie au service de lHistoire , 2012. Tommaso MELDOLESI, Textes et poèmes autour de laccident ferroviaire de Meudon, 1842. Une poésie de la catastrophe , 2012. Jean-Louis CLUSE, Saint-John Perse, le poète en ses miroirs. Le même, lautre et le multiple , 2012. Mamadou KALIDOU BA, Nouvelles tendances du roman africain francophone contemporain (1990-2010). De la narration de la violence à la violence narrative, 2012. S. SEZA-YILANCIOGLU (dir.), Nedim Gürsel. Fascination nomade , 2012.  Myriam TSIMBIDY et Aurélie REZZOUK (sous la dir. de), La jeunesse au miroir. Les pouvoirs du personnage , 2012. Richard Laurent OMGBA et Désiré ATANGANA KOUNA (dir.), Utopies littéraires et création dun monde nouveau , 2012. Jean-Louis CORNILLE, Les récits de Georges Bataille. Empreinte de Raymond Roussel , 2012. Samia SELMANI, Romans francophones et représentations du féminin , 2012. Laurence OLIVIER-MESSONNIER, Guerre et littérature de jeunesse (1913-1919). Analyse des dérives patriotiques dans les périodiques pour enfants , 2012. Ali CHIBANI, Tahar Djaout et Lounis Aït Menguellet. Temps clos et ruptures spatiales , 2012. Alexandru MATEI, Jean Echenoz et la distance intérieure , 2012.
  
 
 
Gérard Dupuy    Xie Lingyun  Poèmes de montagnes et d'eaux  _____    L'expérience poétique du paysage dans la Chine du V e siècle        
LH ARMATTAN  
                              
© L'H ARMATTAN , 201 3  5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-336-00251-4 EAN : 9782336002514
             
 Préface
    Montagnes et eaux de la solitude   ...... des lotus commencent dapparaître       
Les plus grands poèmes ont le pouvoir de susciter en nous deux émotions intenses : un état de joie qui nous libère de notre corps ainsi que la sensation de parvenir soudainement à un éveil total. Liang Zongdai 1  
    Xie Lingyun, éminent poète chinois de lépoque de la dynastie des Jin et des Song (Dynasties du Sud), connut une gloire presque sans égale en Chine ancienne. Son apparition, prodiguant un air frais et sublime, suscita un nouveau style qui ouvrit le champ du sensible de sorte que les poèmes prirent leur indépendance vis-à-vis du mysticisme qui dominait la poésie chinoise depuis la dynastie Wei-Jin. Enrichissant la technique de la création poétique, Xie Lingyun devint le représentant le plus important - on peut même dire le fondateur - du courant                                                  1 Liang Zongdai (1903-1983), Shi Yu Zhen, Shi Yu Zhen 2 , Wai Guo Wen Xue, 1984, Pékin.
5
poétique des Montagnes et Eaux dans lhistoire de la poésie chinoise. Il nest point excessif de dire que cest lui qui a établi dans lhistoire de littérature chinoise le statut des poèmes des montagnes et des eaux. Le présent travail de Gérard Dupuy est issu d'une thèse sur Xie Lingyun et son uvre poétique, dirigée par François Jullien, éminent philosophe et sinologue. Un tel travail peut être considéré comme une réalisation digne déloge. Lauteur a mené une analyse détaillée des qualités artistiques des poèmes des montagnes et des eaux de Xie Lingyun, au travers de commentaires sur trente-trois de ses poèmes quil propose dans la première traduction française. Il retrace le chemin de la vie du poète qui connut tant de vicissitudes. Lauteur explicite le modèle de la structure que Xie Lingyun maintint dans toute sa création poétique : notations du voyage, description du paysage, incitation de la sensibilité, prise de conscience soudaine. Ses descriptions sont toujours accompagnées de voix, de couleur, de lumière (" Entrant dans le lac de Pengli ") ainsi que d'une rhétorique de la personnification (" Ecrit au milieu du lac, en rentrant au refuge de la Falaise de Pierre ") ; de plus, le style de création poétique séloigne de la littérature mystique, ce qui représente une aspiration philosophique de Xie Lingyun, très particulière à son époque. Sa création poétique suit bien la tradition taoïste chinoise « La Voie suit ses propres voies », et prend les montagnes et les eaux comme un objet esthétique, indépendant ; il ne perçoit pas seulement le paysage à la façon de Tao Qian (Tao Yuanming), mais à travers son regard, il sexprime lui-même. En fait « regarder la nature » signifie pour Xie Lingyun une pratique esthétique. Dans ce sens, Zhong Rong, au début du VIème siècle, eut raison de placer les poèmes de Xie Lingyun en Shang pin  (au sommet de la hiérarchie).
6
Du Xiaozhen *  
Gérard Dupuy y a accordé une grande attention et a exprimé dans cet ouvrage son extrême admiration pour un poète de la Chine ancienne. Cest une preuve de bon goût et de clairvoyance dans la pensée esthétique. Cette sensibilité est bien rare aujourdhui ; elle ne court pas les rues, surtout dans ce monde dintérêt. Je me demande si lauteur se sent solitaire comme Xie Lingyun, surnommé le poète solitaire des eaux et des montagnes ?                  
     * Mme Du est Professeur de philoso  phie à l'Université de Pékin.   
7
        
 
  
 
8
   
 
    
 
          
 Présentation générale
      Depuis la haute Antiquité, à la manière d'un fleuve invisible, la poésie continue d'irriguer la culture chinoise. Sa source, qui a inspiré tant de poètes au long des siècles, se trouve dans le Shijing ou Livre des Odes 2 , constitué de chants populaires, odes et hymnes qui, composés entre Xème et Vème siècles avant notre ère, ont été rassemblés en un recueil de trois cent cinq poèmes en vers généralement rimés et souvent allitérants. De très grandes uvres poétiques, comme les Chuci ou Elégies de Chu 3 , les Dix-neuf Poèmes anciens et compositions dans le mode fu , récitatifs libres, de la dynastie des Han (206 avant à 220 de notre ère) ouvrent la voie à la période considérée universellement comme la plus brillante, celle des Tang (608-907). C'est faire peu de cas de la période des Six Dynasties qui a précédé et, dans une large mesure, été à l'origine de l'épanouissement des arts et singulièrement de la poésie sous les Tang.                                                      2 Plusieurs traductions de Shijing ont été données en Français : Livre des Odes, Canon des Poèmes, ou encore Classique des Poèmes . 3 Recueil de poèmes composés entre fin du IVème siècle et début du IIème avant notre ère, dans le plus méridional des Royaumes Combattants, celui de Chu, notamment par Qu Yuan.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.