//img.uscri.be/pth/35876af95b3ba035571ee3487572221885e94f2e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Pour une anthropologie logique du discours postcolonial

De
256 pages
Interroger le discours postcolonial du point de vue de l'anthropologie logique, revient à considérer ce que toutes les autres anthropologies de la littérature antillaise laissent dans l'ombre. Cet essai est une tentative d'ouverture vers le nouvel enseignement de la représentation discursive que ces discours délivrent. À cet effet, il réexamine les usages des traces et des fragments des grandes approches linguistiques et logiques.
Voir plus Voir moins
Pour une AnthroPologie logique du discours PostcoloniAl
Le terme « discours postcolonial » est assez usité. Il désigne, en général, les écritures, les pratiques d’expression, et les théories anthro-pologiques qui accompagnèrent les mouvements de la décolonisation ou qui les succédèrent. Le terme d’« anthropologie logique » nette-ment moins utilisé provient de l’approche que le philosophe et logicien américain, W. V. Orman Quine, faisait de la logique, sa manière incomparable de poser les problèmes de la représentation discursive, sa théorie de l’indétermination de la référence et ses critiques des dogmes de l’empirisme. Interroger le discours postcolonial du point de vue de l’anthropolo-gie logique, revient à considérer ce que toutes les autres anthropologies de la littérature antillaise laissent dans l’ombre. Les approches anthro-pologiques dominantes, qu’elles soient culturelles, linguistiques ou littéraires, visent toutes à rechercher les références, les structures ethnoculturelles, cognitives ou linguistiques à partir desquelles ces discours s’énoncent, mais n’examinent pas, ou fort peu, les paradigmes discursifs qui les sous-tendent. Cet essai est une tentative d’ouverture vers le nouvel enseignement de la représentation discursive que ces discours délivrent. À cet effet, il réexamine les usages des traces et des fragments des grandes approches linguistiques et logiques et annonce les nouveaux paradigmes d’inté-gration des fragments qui structurent les discours postcoloniaux.
Alexandre Alaric est maître de conférences à l’Université des Antilles et de la Guyane, où il enseigne la philosophie du langage, la linguistique générale, l’esthétique littéraire et la théorie du discours dans les Caraïbes au CRILLASH.
© Illustration de couverture : Bertin Nivor,Pétroglyphures, n°2, « donner un siège à la parole », Laque 63 x 83, 2004.
26 € ISBN: 978-2-336-00706-9
ouverturephilosoPhique
ALExaNDRE AlAric
ALExaNDRE AlAric Pour une AnthroPologie logique du discours PostcoloniAl
Du POint de vue de la littérature antillaise
du discours PostcoloniAl
Pour une AnthroPologie logique
hilosoPhique p
uverture o
ouverturephilosoPhique
POUR UNE ANTHROPOLOGIE LOGIQUE DU DISCOURS POSTCOLONIAL
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d'ouvrages qui se propose d'accueillir des travaux originaux sans exclusive d'écoles ou de thématiques. Il s'agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions qu'elles soient le fait de philosophes "professionnels" ou non. On n'y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu'habite la passion de penser, qu'ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Jean-Pierre GRES,La démocratie et le vivant. Un système à l’épreuve des hommes, 2012. François HEIDSIECK,L’Ontologie de Merleau-Ponty(réédition), 2012.María PUIG de la BELLACASA,Politiques féministes et construction des savoirs, 2012. Pascal KOLESNORE,Histoire et liberté : éclairages kantiens, 2012. Mahamadé SAVADOGO,Penser l’engagement, 2012 Françoise KLELTZ-DRAPEAU,Une dette à l’égard de la culture grecque. La juste mesure d’Aristote, 2012. Julien GARGANI,Poincaré, le Hasard et l’étude des Systèmes Complexes, 2012. Jean-Pascal COLLEGIA,Spinoza, la matrice, 2012. Miklos VETÖ,Explorations métaphysiques, 2012. Marcel NGUIMBI,Penser l’épistémologie de Karl Popper, 2012.Joachim Daniel DUPUIS,Gilles Châtelet, Gilles Deleuze et Félix Guattari. De l’expérience diagrammatique, 2012. Oudoua PIUS,Humanisme et dialectique. Quelle philosophie de l’histoire, de Kant à Fukuyama ?, 2012. Paul DAU VAN HONG,Paul Ricœur, le monde et autrui, 2012.
Alexandre Alaric
POUR UNE ANTHROPOLOGIE LOGIQUE DU DISCOURS POSTCOLONIAL
Du point de vue de la littérature antillaise
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00706-9 EAN : 9782336007069
A ma mère, Lilice Pour Lalie et Lily A la mémoire de Sophie
A quel point s’impose l’étude des écrivains qui prennent la responsabilité de toutes les valeurs qu’ils mettent dans leur art. A quel point nous éblouit la réussite de ceux qui ont cherché et fouillé un langage communen quête des mots pour le dire. Playing in the dark,Toni Morrison
REMERCIEMENTS Je tiens à remercier tous ceux qui par leur disponibilité, leur bienveillance et leur dévouement ont contribué à la conception et à la rédaction de ce livre. Et je souhaite en premier lieu remercier tous ceux qui m’ont soutenu dans la première formulation des idées exposées ici lors de la soutenance d’une thèse, à L’Université des Antilles et de la Guyane. Je veux saluer en particulier Jacques Coursil pour son amitié et la fidèle confiance qu’il a manifestée dans ce travail. Son enseignement, ses projets de recherches dans le Groupe Informatique et Linguistique qu’il dirigeait, à cette époque, furent pour moi d’un réel enrichissement et ont sans nul doute contribué à la formulation des idées de ce livre. Mes remerciements s’adressent aussi à Jean Bernabé, pour ses encouragements et son profond engagement à la soutenance de cette thèse. Mais ce livre a une dette particulière envers Marie-Hélène Gauthier et Laurent Bove en souvenir des nombreuses heures de discussion, d’échanges, qu’il a suscité entre nous et de l’espoir que nous mettions dans des projets que nous partagions sur ce travail quant à l’avenir de la philosophie à l’Université des Antilles et de la Guyane. Marie Hélène Gauthier m’apporta aussi ses remarques avisées sur la philosophie antique et fut ainsi pour moi ma plus fidèle et attentive lectrice. Et je veux saluer le travail de Sandra Laugier sur la philosophie américaine, en particulier son ouvrage sur l’anthropologie logique de W. V. Ormann Quine qui m’a orienté vers des choix théoriques alors que le projet de ce livre n’était pas encore envisagé. Je tiens à remercier Gilles Philippe pour ces précieux conseils de rédaction. Mes remerciements vont à Myrianne Aurore pour son soutien sans faille à cette hasardeuse entreprise. Mes plus sincères remerciements vont à Marie-Paule sans laquelle ce livre n’aurait pas vu le jour et à Marie-Ange pour sa patiente collaboration à la rédaction de cet ouvrage.
9