Projet adressé aux membres du Gouvernement de la défense nationale, par J.-M. Ceccaldi,... 2e édition

De
Publié par

impr. de Leca (Ajaccio). 1870. In-8° , 8 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : samedi 1 janvier 1870
Lecture(s) : 15
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

PROJET
ADRESSÉ AUX
MEMBRES DU GOUVERNEMENT DE LA DÉFENSE
NATIONALE,
PAR
J -M. CECCALDI,
CHEF DE BATAILLON EN RETRARIE, OFFICIER
DE LA LEGION-D'HONNEUR.
AU PROFIT DES VEUVES ET ORPHELINS
des Officiers et Soldats
tues sur le Champ de bataille.
2e EDITION.
AJACCIO.
IMPRIMERIE A.-F. LECA.
1870.
AU PROFIT DES VEUVES ET ORPHELINS
DES OFFICIERS ET SOLDATS
TUÉS SUR LE CHAMP DE BATAILLE.
Cette deuxième édition a été imprimée quelques
jours après la capitulation de Metz ! Ce qui exi-
gerait des modifications faciles à concevoir, sur-
tout sur l'organisation des 150,000 hommes qui
devaient être destinés à augmenter l'armée de
Bazaine ; organisation qui actuellement ne
pourrait avoir lieu que dans l'Ouest. — Il est
vrai que nous aurons 110,000 hommes de vieilles
troupes à déduire, et 200,000 ennemis de plus
à combattre, ce qui augmente, les difficultés;
mais si tout le monde fait son devoir, l'artillerie
et même la cavalerie de l'ennemi, trouveraient tant
d'obstacles, que très souvent on l'empêcherait
- 2 -
de se ravitailler, et soninfanterie serait dans l'im-
puissance d'éviter nos coups. N'oublions pas
que c'est une guerre sainte ! que nous devons
d'abord chasser les Allemands de chez-nous ;
retramper notre amour-propre ; et puis après hé-
las ! nous réglerons nos comptes intérieurs ! Dieu
veuille que la corruption, l'égoïsme et les pas-
sions ne triomphent pas ! — Mais au nom du
Ciel ! aujourd'hui, il faut vaincre ou mourir,
J.-M. CECCALDI.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.