Qui ça, bêtes et méchants ?

De
Publié par

L’attentat contre «Charlie Hebdo» en janvier 2015 avait pour cible les dessinateurs de presse. On aura compris, le 13 novembre suivant, que la joie de vivre est également visée. Bado traite de ces tragédies dans ces pages, mais jette également un regard ironique sur le régime minceur à Québec, la fin du régime Harper à Ottawa et quelques sujets qui ont fait la une chez nos voisins du Sud.
Publié le : vendredi 5 février 2016
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895975564
Nombre de pages : 124
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

QUI ÇA, BÊTES ET MÉCHANTS ?DU MÊME AUTEUR
Vous êtes en feu !, Ottawa, David, 2014.
Sans dessins du prophète, Ottawa, David, 2010.
Bado 2004 et même plus !, Ottawa, L’Interligne, 2004.
Tout a changé le 11 septembre, Ottawa, L’Interligne, 2003.
Salades du chef, Ottawa, L’Interligne, 2000.
1997 ne sera pas Jojo, Hull, Vents d’Ouest, 1997.
Les années 90, Sudbury, Prise de parole, 1993.
La jeunesse d’aujourd’hui, Hull, Asticou, 1988.
Ça va fumer, Montréal, Croc, 1984.
Tout Bado… ou presque, Montréal, Baloune, 1979.Bado
QUI ÇA,
BÊTES ET MÉCHANTS ?À la mémoire
de Bernard Verlhac
(Tignous)AVANT-PROPOS
Je n’avais jamais vu autant de dessinateurs réunis au même endroit. De grands noms, des
moins célèbres, des vieux, des jeunes, tous horizons politiques confondus.
D’habitude, dans ces occasions-là, on écoute des discours, on dessine, on boit et on rit
de bon cœur. Cette fois, pourtant, on a eu droit à des eulogies de la ministre de la Justice, de
la veuve et de la flle aînée du disparu, on a dessiné sur un cercueil en bois et on a noyé notre
chagrin dans un bistro près du cimetière du Père-Lachaise.
J’assistais aux funérailles de mon ami Tignous, assassiné une semaine plus tôt dans
les bureaux de Charlie Hebdo.
J’avais appris la nouvelle à la radio aux petites heures
du 7 janvier et trouvé, avant de connaître l’identité des
victimes, une idée pour le journal du lendemain. Leurs
noms nous étaient livrés au compte-gouttes et j’espérais,
contre toute attente, que Bernard n’était pas du nombre.
Les attentats occupaient tout l’espace médiatique
en ce début d’année mais, comme la vie continuait malgré
tout autour de moi, je décidai de faire le voyage à Paris,
incapable que j’étais de passer à autre chose et de traiter
de sujets qui me semblaient désormais dérisoires.
J’avais rencontré Tignous pour la première fois
au Festival de la caricature de St-Estève, en banlieue
de Perpignan, au début des années 1990 et me
faisais un devoir (bien agréable au demeurant)
de l’appeler lors de mes passages à Paris.
7Nous avons ainsi cassé la croûte plusieurs fois, près des rédactions où il travaillait de
même que chez lui, avenue Maximilien Robespierre à Vitry (à ne pas confondre avec la rue
Robespierre à Ivry où je m’étais tout d’abord rendu), puis à Montreuil. Il était tout fer de me
montrer ses originaux de Cabu et de me raconter ses aventures avec le chroniqueur Antonio
Fischetti. Tous deux avaient pondu des reportages pour Charlie dans lesquels ils s’étaient
infltrés dans diférentes sectes religieuses *. Ils évitaient, lors des repas en commun, de
croiser leurs regards de peur de poufer de rire et d’éventer le stratagème.
Tignous m’a également invité, lors d’un voyage à Paris à Noël 2004, à participer à une
réunion de production des « Couvertures auxquelles vous avez échappé » dans les bureaux de
Charlie Hebdo, alors situés rue de Turbigo. Nous étions au lendemain du tsunami qui avait
frappé l’Indonésie et je m’imaginais mal faire un dessin humoristique sur un sujet aussi
tragique. J’écoutais, à défaut d’y contribuer, les propositions qui fusaient de toutes parts,
trop heureux de participer à ce moment magique en présence de dessinateurs que j’admirais.
L’attentat à Charlie occupe le premier chapitre de ce livre et, puisqu’il n’y avait rien
de sacré pour les membres de la rédaction, je me suis même amusé à imaginer comment ils
auraient traité du sujet.
J’ai également brossé dans ces pages un portrait des campagnes électorales américaine,
canadienne et québécoise et passé l’actualité récente au peigne fn : des excès de langage de
Donald Trump aux visées expansionnistes de Poutine en Ukraine, d’une fn de régime à
Ottawa au régime minceur des médecins qui nous gouvernent à Québec…
Bado
Dessins de Tignous
Page 5 : Dédicace du livre, On s’énerve pour un rien, La Découverte, 1991.
Page 7 : Dédicace du livre, Corvée de bois de Didier Daeninckx, Liber Niger/Les 400 coups, 2002.
o* Les vingt reportages avait été rassemblés en 2004 dans le hors série n 18, « Charlie saute sur les sectes ».
8CHARLIE HEBDOCHARLIE HEBDO8 janvier 2015 CHARLIE HEBDO / 1112 / CHARLIE HEBDO 9 janvier 201510 janvier 2015 CHARLIE HEBDO / 1314 / CHARLIE HEBDO 7 janvier 2016Inédit CHARLIE HEBDO / 1516 / CHARLIE HEBDO 14 novembre 2015BIOGRAPHIE
Natif de Montréal, Guy Badeaux (Bado) est caricaturiste au quotidien LeDroit à
Ottawa depuis mai 1981. Lauréat du Concours canadien de journalisme en 1991, il a
également obtenu le Prix d’excellence du Concours de dessin éditorial de l’Association
des correspondants des Nations Unies en 2009 et en 2013. Il est membre de
l’association Dessins pour la paix de même que trésorier de l’Association canadienne
des dessinateurs éditoriaux.Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada
Bado
[Caricatures. Extraits]
Qui ça, bêtes et méchants? / Bado.
Publié en format imprimé (s) et électronique (s).
ISBN 978-2-89597-532-8. — ISBN 978-2-89597-556-4 (pdf)
1. Caricatures en page éditoriale — Ontario. 2. Humour par l’image
canadien-français. 3. Canada — Politique et gouvernement —
20062015 — Caricatures et dessins humoristiques. 4. Québec (Province) —
Politique et gouvernement — 2014- — Caricatures et dessins
humoristiques. 5. Politique mondiale — 2005-2015 — Caricatures et
dessins humoristiques. I. Titre. II. Titre : Caricatures. Extraits
NC1449 B24 A4 2016 741.5’6971 C2015-908749-X
C2015-908750-3
Les dessins du présent volume ont été publiés dans
Mise en pages : Anne-Marie Berthiaumele quotidien LeDroit, hormis le dessin de la page 15
qui est inédit.
Les Éditions David remercient le Conseil des arts du Canada,
leBureau des arts franco-ontariens du Conseil des arts de l’Ontario, Les dessins des pages 11, 12, 19, 27, 44, 55, 82 et 93
laVille d’Ottawa et le gouvernement du Canada par l’entremise ont été republiés dans Courrier international.
du Fonds du livre du Canada.
Les dessins des pages 12, 16, 28 et 86 apparaissent
sur le site Web de . Les Éditions David Téléphone : 613-830-3336
335-B, rue Cumberland Télécopieur : 613-830-2819
Les dessins des pages 11 et 12 ont été republiés dans Ottawa (Ontario) K1N 7J3 info@editionsdavid.com
Le Un du 14 janvier 2015. www.editionsdavid.com
Tous droits réservés. Imprimé au Canada. Le dessin de la page 11 a été republié dans Valeurs
erDépôt légal (Québec et Ottawa), 1 trimestre 2016Mutualistes, FecoCorico et La Presse du 9 janvier 2015.
Le dessin de la page 29 a été republié dans Le Temps
du 20 septembre 2014.Papier et carton couverture
30 % de fbre recyclée postconsommation
sans chlore élémentaire, sans acide.
Certifcation FSC® Mix.
Achevé d’imprimer en janvier 2016
sur les presses de Marquis Imprimeur
Montmagny (Québec) CanadaL’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015 avait pour cible les
dessinateurs de presse. On aura compris, le 13 novembre suivant,
que la joie de vivre est également visée. Bado traite de ces tragédies
dans ces pages, mais jette également un regard ironique sur le
régime minceur à Québec, la fn du régime Harper à Ottawa et
quelques sujets qui ont fait la une chez nos voisins du Sud.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.