Rapport par Daubermesnil, sur l'organisation de l'hospice des Quinze-vingts : séance du 2e jour complémentaire, an 4 ([Reprod.]) / [au] Corps législatif, Conseil des Cinq-cents

De
Publié par

[de l'Impr. nationale] (Paris). 1796. Aveugles -- Protection, assistance, etc. -- France -- Ouvrages avant 1800. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : vendredi 1 janvier 1796
Lecture(s) : 0
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

20x
MICROCOFY RESOLUTION TEST CHART
NBS ̃ IOIOo
(ANSI ond ISO TEST CHART No. 2)
THE FRENCH REVOLUTION
RESEARCH COLLECTION
LES ARCHIVES DELA
REVOLUTION FRANÇAISE
MAXWELL
Headington Hill Hall, Oxford OX3 OBW, L'K
A
I* JL T 1 F.»
CONSEIL DES CINQ-CENTS
WAP. P. OR T
*Ïaii DAU.BERMESNIL
des Quinze-
Séance do a' jour complémentaire an 4-
qui Iwnorent l'humanité, Se for
nous pouvons
celui àoni vous avez 1» pétition 4 la com-
*v
miffion doat je fois l'organe vil
fois douloureux nuis. îméreffam l'homme, daus le mal-
heur privé deTotgane le
une anticipation de la mort, fupportant cette peine ivtc
courage, fent convenir qu'il
de s'appercevoir qu'ils ont un fens de moins que nojjs ces
hommes, quand on les entend difcutcr leurs
incérêrt Je faire fentir qu'il* ne font pas les aveugles
l'Image pour
excès qui les ont déshonorés.. s v
Parmi les fléaux dont la, fureur dévorante afflige la
rerre & l'abreuve de rang, le plus cruel le plus férotfe eft
la guerre entrcprife & loutenue pour des querelles fuperf-
titieufes. Us hommes a voient, vécu long- temps à l'abri de
ce malheur deux iedtes difcordantes les firenc naître o«el
fera le moment qui Ses verra finir? JLcsfeâaires du Ghnft,
chafles de l'Afiepar les ftâateursde Mahomet, regrettaient
ce qu'ils appeloient les lieux Saints: comme fi toute la
terre, comme (î toute la nature ne poitoit pas l'empreinte
de la fainteté de fon auteur Us vouloient pulTéder les lieux
3 ai virent naître &' mourir leur chef le tombeau où il fut
épofé étoit l'objet principal de leur? ardens defirs. Déplo-
rable effet des iuperftitions & de l'égarement de 4'elprit
humain!
La France était alors gouvernée par un homme coura-
geux, habile, légiilateur profond ce qui nous refte de lui,
nous fait connoître ce qu'il eût été dans un temps )plus
éclairé. Soldât intrépide plus- que bon avoit
déjx donné des preuves nombreufes de cette valeur qui fue
la confiance des guerriers des déclamations infen-
fëéSjS'élevantdufond de «s cloîtres où régnéit l'ambition
vinrent l'arracher la ptWôc aàx foins de la légiflatioa
qu'if eûr mieux (air de lié pas
armée de pèlerins, il entreprend ce voyage chevalerefque,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.