Catalina. Enquête

De
Publié par

Catalina de Erauso a vécu une vie d'homme au début du XVIIe siècle et depuis des années elle m'intrigue. J'ai d'abord cru que Thomas De Quincey l'avait inventée jusqu'au jour où son autobiographie m'est tombée sous les yeux. L'auteur anglais de La Nonne militaired'Espagne n'avait d'ailleurs point lu Catalina par elle-même, il la connaissait de seconde main. Quelle main? Et comment? En courant après cette fille j' ai croise pas mal d'hommes mais elle ne s'est jamais laissé prendre. J'ai tenté une biographie - elle l'avait déjà rédigée - une fiction - De Quincey l'avait définitivement écrite -, une pièce de théâtre - quelqu'un m'avait précédée. Toujours elle m'échappait. Dès lors, pour l'attraper, ne restait plus qu'à raconter mon histoire avec elle, les faits la concernant tels qu'ils se sont découverts dans ma vie. M'ayant réduite à cela, je veux croire qu'elle est satisfaite. F.D.
Publié le : jeudi 29 octobre 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021065541
Nombre de pages : 156
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Du même auteur
AUX ÉDITIONS GALLIMARD
Minuit sur les jeux,1973 Le aïe aïe de la corne de brume,1975 L’Insuccès de la fête,1980 Riche et Légère,prix Femina 1983 Course d’amour pendant le deuil,1986 Etxemendi,1990 Graal Théâtre(en coll. avec Jacques Roubaud), 1977 et 1981
CHEZ D’AUTRES ÉDITEURS
La Séduction brève Cahiers des Brisants, 1987 Petites Formes en prose après Edison, e Hachette, coll. « Texte du XX siècle », 1987 Les Dames de Fontainebleau Franco Maria Ricci, 1987 Partition rouge(en coll. avec Jacques Roubaud) Éd. du Seuil, 1988
OUVRAGES COLLECTIFS
L’Hexaméron Éd. du Seuil, 1990 Semaines de Suzanne Éd. de Minuit, 1991
Dans la même collection
DOMAINE FRANÇAIS
Jean-Louis Baudry,Personnages dans un rideau, roman Evgen Bavcar,Le Voyeur absolu Bruno Bayen,Restent les voyages, roman Éloge de l’aller simple, roman Hemando Colón, enquête sur un bâtard, roman Simone Benmussa,Le prince répète le prince, roman Jean-Luc Benoziglio,La Boîte noire, roman Beno s’en va-t-en guerre, roman L’Écrivain fantôme, roman Cabinet Portrait, roman Le jour où naquit Kary Karinaky, roman Tableaux d’une ex, roman Peinture avec pistolet, roman Alain Borer,Rimbaud en Abyssinie, essai Rimbaud d’Arabie, essai Philippe Boyer,Le Petit Pan de mur jaune, essai Les Iles du Hollandais, roman Pascal Bruckner,Lunes de fiel, roman Parias, roman Pascal Bruckner et Alain Finkielkraut, Le Nouveau Désordre amoureux, essai Au coin de la rue, l’aventure, essai Jean-Pierre Campagne,Dépêches de Somalie Belinda Cannone,Dernières Promenades à Petrópolis, roman Michel Chaillou,La Croyance des voleurs, roman La Petite Vertu Mémoires de Melle, roman Antoine Compagnon,Le Deuil antérieur, roman Hubert Damisch,Fenêtre jaune cadmium, essai Michel Deguy,Jumelages, suivi deMade in USA, poèmes La poésie n’est pas seule, essai Aux heures d’affluence, poèmes et proses Florence Delay et Jacques Roubaud,Partition rouge, poèmes et chants des Indiens d’Amérique du Nord Jacques Derrida,Signéponge, essai Jean-Philippe Domecq,Robespierre, derniers temps, récit Sirènes, Sirènes, roman
La Passion du politique, essai Lucette Finas,Donne, roman Alain Finkielkraut,Ralentir, mots-valises ! Le Juif imaginaire, essai L’Avenir d’une négation, essai Viviane Forrester,La Violence du calme, essai Van Gogh ou l’Enterrement dans les blés, biographie Jean-Marie Gleize,Léman, récit A noir, Poésie et littéralité Jacques Godbout,L’Écrivain de province, journal Le Temps des Galarneau Jean-Guy Godin,Jacques Lacan, 5 rue de Lille, récit Georges-Arthur Goldschmidt,Un jardin en Allemagne, récit La Forêt interrompue, récit Serge Grunberg,« A la recherche d’un corps », Langage et silence dans l’œuvre de William S. Burroughs, essai L’Hexaméron (Michel Chaillou, Michel Deguy, Florence Delay, Natacha Michel, Denis Roche, Jacques Roubaud) Nancy Huston,Les Variations Goldberg, roman Histoire d’Omaya, roman Nancy Huston et Sam Kinser A l’amour comme à la guerre, correspondance Jeanne Hyvrard,Le Corps défunt de la comédie, littérature Raymond Jean,Cézanne, la vie, l’espace, biographie Abdellatif Laâbi,Le Règne de barbarie, poèmes Jacques Lacarrière,Le Pays sous l’écorce, récit Hugo Lacroix,Raideur digeste, roman Yves Laplace,On, roman Giovanni Marangoni,George Jackson Avenue, roman Éric Marty,Sacrifice, roman François Maspero,Les Passagers du Roissy-Express Le Temps des Italiens, roman Patrick Mauriès,Second Manifeste Camp, essai Pierre Mertens,Les Éblouissements, roman Lettres clandestines, récit Les Phoques de San Francisco, nouvelles Daniel Mesguich,L’Éternel Éphémère, essai Natacha Michel,Impostures et Séparations, 9 courts romans Canapé Est-Ouest, récit Le jour où le temps a attendu son heure, roman Jean-Claude Milner,Détections fictives, essais Philippe Muray,Jubila, roman Claude Nori,Une fille instantanée, roman Pierre-Yves Petillon,La Grand-Route, essai L’Europe aux anciens parapets, essai Rafaël Pividal,La Maison de l’écriture, roman Marcelin Pleynet,Les États-Unis de la peinture, essais Alina Reyes,Le Boucher, roman
Jean Ricardou,Le Théâtre des métamorphoses, mixte Jacqueline Risset,Dante écrivain, essai François Rivière,Fabriques, roman Le Dernier Crime de Celia Gordon, roman Agatha Christie, « Duchesse de la mort », essai Profanations, roman Tabou, roman Julius exhumé, roman Denis Roche,Louve basse, roman Dépôts de savoir & de technique, littérature Maurice Roche,Je ne vais pas bien, mais il faut que j’y aille, roman Patrick Roegiers,Beau Regard, roman L’Horloge universelle, roman Olivier Rolin,Phénomène futur, roman Bar des flots noirs, roman L’Invention du monde, roman Alix Cléo Roubaud,Journal 1979-1983 Jacques Roubaud,Le Grand Incendie de Londres La Boucle Élisabeth Roudinesco,Théroigne de Méricourt, essai Pierre Schneider,Plaisir extrême, essai Jacques Teboul,Vermeer, roman Cours, Hölderlin, roman Le Vol des oiseaux, roman Paule Thévenin,Antonin Artaud, ce Désespéré qui vous parle Jean-François Vilar,Les Exagérés, roman Nous cheminons entourés de fantômes aux fronts troués, roman noir Bertrand Visage,Tous les soleils, roman Angelica, roman Rendez-vous sur la terre, roman Bambini, roman Frédéric Vitoux,Fin de saison au palazzo Pedrotti, roman La Nartelle, roman Riviera, nouvelles Sérénissime, roman
DOMAINE ÉTRANGER
John Ashbery,Fragment, poèmes John Barth,La Croisière du Pokey, roman Donald Barthelme,Le Père mort, roman Walter Benjamin,Rastelli raconte…, nouvelles José Bergamin,La Solitude sonore du toreo, essai Peter Brook,Points de suspension, essai Margarete Buber-Neumann,Milena, biographie William S. Burroughs,Le Métro blanc, textes German Castro Caycedo,Mille Fusils à la mer, récit Robert Coover,Le Bûcher de Times Square, roman
La Bonne et son maître, roman Une éducation en Illinois, roman Gerald reçoit, roman Demandez le programme !, nouvelles John Hawkes,Aventures dans le commerce des peaux en Alaska, roman Innocence in extremis, récit Le Photographe et ses modèles, roman La Patte du scarabée, roman Le Cannibale, roman Cassandra, roman e Glenn B. Infield,Leni Riefenstahl et le III Reich, essai Brian McGuinness,Wittgenstein, t. 1, biographie Giorgio Manganelli,Discours de l’ombre et du blason Serguei Paradjanov,Sept Visions, scenarii Thomas Pynchon,V., roman L’homme qui apprenait lentement, nouvelles Vente à la criée du lot 49, roman L’Arc-en-ciel de la gravité, roman Vineland, roman Ishmaël Reed,Mumbo Jumbo, roman Thomas Sanchez,Rabbit Boss, roman Kilomètre zéro, roman Susan Sontag,La Photographie, essai La Maladie comme métaphore, essai Moi, et cetera, nouvelles Sous le signe de Saturne, essais Gertrude Stein,Ida, roman Autobiographie de tout le monde Botho Strauss,Théorie de la menaceprécédé deLa Sœur de Marlène, récits Kurt Vonnegut,Le Breakfast du champion, roman R. comme Rosewater !, roman Le Cri de l’engoulevent dans Manhattan désert, roman Gibier de potence, roman Rudy Waltz, roman Tom Wolfe,Acid Test, roman
COLLECTION « FICTION & CIE »
DIRIGÉE PAR DENIS ROCHE
ISBN 978-2-02-106554-1
© ÉDITIONS DU SEUIL, FÉVRIER 1994
Cet ouvrage a été numérisé en partenariat avec le Centre National du Livre.
Ce document numérique a été réalisé parNord Compo.
Année de ma vie 1992, comme dirait le vicomte, je m’en fus voir une sorcière à Urrugne. Elle souhaitait me rencontrer depuis un certain temps, cela tombait bien, j’avais une question à poser. Le jour du rendez-vous un orage effroyable éclata. Des grêlons comme des œufs de perdrix (quarante grammes, M. Arostéguy a pesé) détruisirent à Bayonne nombre de verrières et de pare-brise sur la nationale 10, j’y étais. Juste avant de s’engager sur l’autoroute les essuie-glaces de la Volvo où je me trouvais tombèrent en panne. Il fallut reculer, à cinq à l’heure rentrer chez moi. Saisissant le téléphone avec effroi à cause de la foudre, je prévins le relais qui m’attendait au Bar basque de Saint-Jean pour me guider jusqu’à la sorcière de ne plus m’attendre : le ciel d’août s’opposait au rendez-vous. Le lendemain tôt matin, la sorcière en personne appela pour me fixer un autre rendez-vous où j’irais seule. Elle riait à tout. Comme j’étais plutôt abattue – moins par l’annulation prévisible de la « corrida des Fêtes » que par la course des temps que nous vivons –, ce rire guilleret me fit un drôle d’effet, un peu peur même. Le mardi, tiens, je me rendis à Urrugne. Il s’était remis à pleuvoir des trombes d’eau mais ma vieille Mini, elle, avait des essuie-glaces neufs. J’arrivai trois quarts d’heure à l’avance, ce qui n’eut pas l’air de surprendre. La femme qui m’ouvrit sa porte eût été comme une autre, blonde décolorée aux yeux noirs, sans la tension inhabituelle du sourire, de la diction et du noir des yeux qui débordait vigoureusement sur ce qu’ils fixaient, en l’occurrence moi. Elle me conta son histoire comme si elle avait eu l’intention que je la raconte à sa place : elle avait été rejointe depuis Auroville par l’esprit frappeur de « Mère », la compagne de Sri Aurobindo, dans des circonstances si captivantes que j’en oubliai mon sort. Elle pas, et bien qu’elle eût certainement préféré appeler lespoltergeistelle s’empara de son jeu de tarots. Ma question était : où en suis-je avec Catalina ? Dois-je ou non poursuivre mon aventure avec elle ? Les choses allèrent plutôt bien pour moi dans le labyrinthe des tarots. Sagesse et Fortune, la déesse à la roue, repassaient. Honneurs sans cesse s’écartaient. Mais la réponse ? Ma sibylle en fin de course, les yeux noirs exorbités, contemplait deux cartes dont l’alliage apparemment constituait une intempérie. Un peu comme si elle voyait la Vie et la Mort à égalité. Moi, cela ne m’eût pas effrayée outre mesure. Que voyez-vous donc ? demandai-je. – Fortune (elle parlait de la déesse) vous a conduite à cette femme par une suite de hasards, un hasard seul vous permettra de continuer, mais.Silence. Il faut l’attendre. Combien de temps ? demandai-je. Il peut s’agir d’un mot, répondit-elle. Sagesse vous appuie, mais.Silence. De son ongle verni elle désigna les figures ultimes : FEMME, HOMME. Là, il y a quelque chose que je ne comprends pas. Ou à égalité avec cette femme il y a un homme, ou cette femme est
un homme. Oui, m’écriai-je, c’est bien ça. A l’âge de quinze ans Catalina décida d’être un homme. La sorcière se détendit et se mit à rire de son rire de petite fille louche. Ensuite elle se leva, je me levai, posa sa main sur mon caraco puis dessous, sur ma peau. Sa main demeura en haut de mon dos exactement là où je n’ai pas mal. Car j’avais très mal plus bas, depuis des mois. Et depuis la visite à Urrugne je n’ai plus mal au dos. Alors j’eus une crise d’eczéma et hier je me foulai le pied. Parce que je me suis foulé le pied, je ne peux plus marcher ni aller me baigner dans l’Océan. Mais puisque je n’ai plus mal au dos je peux de nouveau m’asseoir à une table. Dieu écrit droit par des lignes vraiment courbes. Ou tordues.
Entrée de Kate au bras de Thomas De Quincey
Le mardi, après le comité de lecture, sur une table roulante arrivaient les eaux, les jus de fruits et, pour un petit clan dont j’étais, une bouteille de whisky Justerini & Brooks qui demeure ma marque préférée. Étant nouvelle venue, je tenais sans déplaisir le rôle de jeune fille de la maison Nrf. J’appris vite qui était à l’eau, qui au jus d’orange, qui au whisky-Perrier avec ou sans glaçons. C’était l’époque où Louis-René des Forêts n’était pas parti, Françoise Verny pas arrivée, Claude Roy fumait encore, Claude Gallimard n’avançait jamais, pour accorder ou refuser l’imprimatur, le nombre d’exemplaires précédemment vendus par l’auteur dont on discutait le nouveau manuscrit, la famille n’était pas visiblement divisée. Reste que l’arrivée de la table roulante marquait la fin du quant-à-soi et le début des jasettes sur la littérature intra ou extra muros. Le mardi qui suivit une conversation du groupe J&B sur Thomas De Quincey, Roger Grenier s’avança vers moiLa Nonne militaire d’Espagneà la main et dit à peu près en ces termes : Vous qui aimez tant l’Espagne et Thomas De Quincey, je suis sûr que vous ne connaissez pas ce livre, je vous le prête car il est introuvable. Le mot « introuvable » me permet de situer la scène avant l’été 80, date à laquelle Le Mercure de France réimprima l’ouvrage dans sa collection « Domaine anglais » à couverture tilleul.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.