Une traversée de Paris

De
Publié par

« Mon trajet est plutôt diurne et va d’Ivry à Saint-Denis, il suit à peu près la ligne de partage entre l’est et l’ouest parisiens ou, si l’on veut, le méridien de Paris. Cet itinéraire, je l’ai choisi sans réfléchir mais dans un deuxième temps il m’a sauté aux yeux que ce n’était pas un hasard, que ce tracé suivait les méandres d’une existence commencée près du jardin du Luxembourg, menée pendant longtemps face à l’Observatoire et poursuivie au moment où j’écris plus à l’est, à Belleville, mais avec de longues étapes entre-temps à Barbès et sur le versant nord de la butte Montmartre. Et de fait, sous l’effet de cet incomparable exercice mental qu’est la marche, des souvenirs sont remontés à la surface au fil des rues, jusqu’à des fragments de passé très lointains, à la frontière de l’oubli. »
E. H.
Une traversée de Paris du sud au nord, où se réveillent, au fil des pas, les souvenirs de l’auteur (l’enfance, la jeunesse, les études, les pratiques de la médecine, puis de l’édition) et ceux de la ville dans son entassement d’époques et d’événements.
Publié le : vendredi 6 mai 2016
Lecture(s) : 2 398
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021320381
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
couverture

DU MÊME AUTEUR

L’Invention de Paris

Il n’y a pas de pas perdus

Seuil, 2002 et 2012

et « Points », no P1267

 

Chronique de la guerre civile

La Fabrique, 2004

 

Faire mouvement

(entretiens avec Mathieu Potte-Bonneville)

Les Prairies ordinaires, 2005

 

LQR.

La propagande du quotidien

Raisons d’agir Éditions, 2006

 

Notes sur l’occupation

Naplouse, Kalkilyia, Hébron

La Fabrique, 2006

 

Changement de propriétaire

La guerre civile continue

Seuil, 2007

 

L’Antisémitisme partout

Aujourd’hui en France

(avec Alain Badiou)

La Fabrique, 2011

 

Paris sous tension

La Fabrique, 2011

 

Un État commun

Entre le Jourdain et la mer

(avec Eyal Sivan)

La Fabrique, 2012

 

Une histoire de la Révolution française

La Fabrique, 2012

 

La Barricade

Histoire d’un objet révolutionnaire

Autrement, 2013

 

Premières mesures révolutionnaires

Après l’insurrection

La Fabrique, 2013

 

La Dynamique de la révolte

Sur des insurrections passées et d’autres à venir

La Fabrique, 2015

 

Charles Fremont

Paris au temps des fiacres

(photographies, 1885-1914)

Seuil, 2015

Dans la même collection

Natacha Michel, Circulaire à toute ma vie humaine

Jean-Luc Benoziglio, Louis Capet, suite et fin

Éric Rondepierre, La Nuit cinéma

Hervé Chayette, 76, avenue Marceau

Pierre Guyotat, Ashby suivi de Sur un cheval

Lydie Salvayre, La Méthode Mila

Robert Coover, Les Aventures de Lucky Pierre

Maryline Desbiolles, Primo

Jean Hatzfeld, La Ligne de flottaison

Thomas Compère-Morel, La Gare centrale

Alain Robbe-Grillet, Préface à une vie d’écrivain (avec CD-MP3)

Patrick Roegiers, Le Cousin de Fragonard

Emmanuelle Pireyre, Comment faire disparaître la terre ?

Robert Coover, Le Bûcher de Times Square (rééd.)

Antoine Volodine, Nos animaux préférés

Fabrice Gabriel, Fuir les forêts

Patrick Deville, La Tentation des armes à feu

Anne Weber, Cendres & métaux

Anne Weber, Chers oiseaux

François Maspero, Le Vol de la mésange

François Maspero, L’Ombre d’une photographe, Gerda Taro

Patrick Kéchichian, Des princes et des principautés

Éric Marty, Roland Barthes, le métier d’écrire

Patrick Froehlich, Le Toison

Chantal Thomas, Thomas Bernhard, le briseur de silence (rééd.)

Gérard Genette, Bardadrac

Raymond Jean, Cézanne, la vie, l’espace (rééd.)

Alain Fleischer, L’Amant en culottes courtes

Pavel Hak, Trans

Julien Péluchon, Formications

Patrice Pluyette, Blanche

Norman Manea, Le Retour du Hooligan

Jean-Pierre Martin, Le Livre des hontes

Xabi Molia, Reprise des hostilités

Maryline Desbiolles, C’est pourtant pas la guerre

Maryline Desbiolles, Les Corbeaux

Emmanuel Loi, Une dette (Deleuze, Duras, Debord)

Éric Pessan, Cela n’arrivera jamais

Emmanuel Rabu, Tryphon Tournesol et Isidore Isou

Fabrice Pataut, En haut des marches

Sophie Maurer, Asthmes

Centre Roland-Barthes, Le Corps, le sens

Jacques Lacarrière, Le Pays sous l’écorce (rééd.)

Jacques Henric, Politique

Alain Tanner, Ciné-mélanges

Thomas Pynchon, L’Arc-en-ciel de la gravité (rééd.)

Antoine Volodine, Songes de Mevlido

Lydie Salvayre, Portrait de l’écrivain en animal domestique

Charly Delwart, Circuit

Alain Fleischer, Quelques obscurcissements

Jean Hatzfeld, La Stratégie des antilopes

Denis Roche, La photographie est interminable

Norman Manea, L’Heure exacte

Jean-Marie Gleize, Film à venir

Michel Braudeau, Café

Jacques Roubaud, Impératif catégorique

Jacques Roubaud, Parc sauvage

Charles Robinson, Génie du proxénétisme

Christine Jordis, Un lien étroit

Emmanuelle Heidsieck, Il risque de pleuvoir

Avril Ventura, Ce qui manque

Emmanuel Adely, Genèse (Chronologie) et Genèse (Plateaux)

Jean-Christophe Bailly, L’Instant et son ombre

Maryline Desbiolles, Les Draps du peintre

Catherine Grenier, La Revanche des émotions. Essai sur l’art contemporain

Éric Rondepierre, Placement

Robert Coover, Noir

Patrice Pluyette, La Traversée du Mozambique par temps calme

Olivier Rolin, Un chasseur de lions

Christine Angot, Le Marché des amants

Thomas Pynchon, Contre-jour

Attila Jozsef, À cœur pur

Lou Reed, Traverser le feu. Intégrale des chansons

Centre Roland-Barthes, Vivre le sens

Chloé Delaume, Dans ma maison sous terre

Patrick Deville, Équatoria

Roland Barthes, Journal de deuil

Alain Veinstein, Le Développement des lignes

Alain Ferry, Mémoire d’un fou d’Emma

Allen S. Weiss, Le Livre bouffon. Baudelaire à l’Académie

Gérard Genette, Codicille

Pavel Hak, Warax

Jocelyn Bonnerave, Nouveaux Indiens

Paul Beatty, Slumberland

Lydie Salvayre, BW

Norman Manea, L’Enveloppe noire

Norman Manea, Les Clowns

Antoine Volodine et Olivier Aubert, Macau

Jacques Roubaud, ‘le grand incendie de londres’ (nouvelle édition du grand projet)

Alix Cléo Roubaud, Journal (1979-1983) (rééd.)

Herbert Huncke, Coupable de tout et autres textes

Lou Reed, Lorenzo Mattotti, The Raven/Le Corbeau

Patrick Roegiers, La Nuit du monde

Maryline Desbiolles, La Scène

Christian Boltanski et Catherine Grenier, La Vie possible de Christian Boltanski (rééd.)

Olivier Rolin, Bakou, derniers jours

Charly Delwart, L’Homme de profil même de face

Christine Angot, Léonore, toujours

Louis-Jean Calvet, Le Jeu du signe

Jean-Pierre Martin, Éloge de l’apostat. Essai sur la vita nova

Franck Smith, Guantanamo

Roberto Ferrucci, Ça change quoi

Alain Veinstein, Radio sauvage

Robert Coover, Ville fantôme

Fabrice Gabriel, Norfolk

Thomas Heams-Ogus, Cent seize chinois et quelques

Thomas Pynchon, Vice caché

Chantal Thomas, Le Testament d’Olympe

Antoine Volodine, Écrivains

Marilyn Monroe, Fragments. Poèmes, écrits intimes, lettres

Charles Robinson, Dans les Cités

Frédéric Werst, Ward, Ier-IIe siècle

Jean-Marie Gleize, Tarnac, un acte préparatoire

Jacques Henric, La Balance des blancs

Éric Marty, Pourquoi le XXe siècle a-t-il pris Sade au sérieux ?

Norman Manea, La Tanière

Jean-Christophe Bailly, Le Dépaysement, voyages en France

Georges-Arthur Goldschmidt, L’Esprit de retour

David Byrne, Journal à bicyclette

Maryline Desbiolles, Des pétales dans la bouche

Alain Veinstein, Voix seule

Patrice Pluyette, Un été sur le Magnifique

Lydie Salvayre, Hymne

Xabi Molia, Avant de disparaître

Patrick Deville, Kampuchéa

Olivier Rolin, Circus 1

Maurizio Cattelan, Catherine Grenier, Le Saut dans le vide

Pascale Casanova, Kafka en colère

Lou Reed, Lulu

Chloé Delaume, Une femme avec personne dedans

Franck Magloire, Présents

Gérard Genette, Apostille

Julien Péluchon, Pop et Kok

Maryline Desbiolles, Dans la route

Alain Veinstein, Scène tournante

Éric Nonn, Par-delà le Mékong

Xabi Molia, Grandeur de S

Emmanuel Loi, Le Jeu de Loi

Mauricio Ortiz, Du corps

Marilyn Monroe, Girl Waiting

Charly Delwart, Citoyen Park

François Bon, Autobiographie des objets

Patrick Deville, Peste & Choléra

Olivier Rolin, Circus 2

Thomas Pynchon, L’homme qui apprenait lentement (rééd.)

Thomas Pynchon, V (rééd.)

Jocelyn Bonnerave, L’Homme bambou

Alain Mabanckou, Lumières de Pointe-Noire

Philippe Artières, Vie et mort de Paul Gény

Tiphaine Samoyault, Bête de cirque

Sophie Maurer, Les Indécidables

Jean-Christophe Bailly, La Phrase urbaine

Norman Manea, La Cinquième Impossibilité

Benoît Casas, L’Ordre du jour

Kevin Orr, Le Produit

Chantal Thomas, L’Échange des princesses

François Bon, Proust est une fiction

Chloé Delaume et Daniel Schneiderman, Où le sang nous appelle

Maryline Desbiolles, Vallotton est inadmissible

Emmanuel Loi, Marseille amor

Thomas Pynchon, Vente à la criée du lot 49 (rééd.)

Thomas Pynchon, Vineland (rééd.)

René Crevel, Les Inédits (dir. par Alexandre Mare)

Julien Decoin, Un truc sauvage

Maryline Desbiolles, Ceux qui reviennent

Kjersti A. Skomsvold, La Vie au ralenti

Frédéric Werst, Ward. IIIe siècle

Gérard Genette, Épilogue

Jean Hatzfeld, Récits des marais rwandais (rééd.)

Viviane Forrester, Van Gogh ou l’Enterrement dans les blés

Raphaële Eschenbrenner, Exil à Spanish Harlem

Karine Miermont, L’année du chat

Catherine Millet, La Vie sexuelle de Catherine M. (rééd. collector)

Arnaud Delrue, Un été en famille

Antoine Volodine, Terminus radieux

Patrick Deville, Viva

Thomas Pynchon, Fonds perdus

Alain Veinstein, Du jour sans lendemain

Patrick Deville, Sic transit (rééd.)

We Are French (collectif), France(s) territoire liquide

Olivier Rolin, Le Météorologue

Alain Veinstein, L’Introduction de la pelle

Thierry Clermont, San Michele

Tiphaine Samoyault, Roland Barthes

Patrice Pluyette, La Fourmi assassine

Charly Delwart, Chut

François Chaslin, Un Corbusier

Julien Péluchon, Kendokei

Jean-Marie Gleize, Le Livre des cabanes

Roland Barthes, Album. Inédits, correspondances et varia

Christian Thorel, Dans les ombres blanches

Chantal Thomas, Pour Roland Barthes

Maryline Desbiolles, Le Beaux Temps

Alain Mabanckou, Petit Piment

Roland Barthes, L’Empire des signes (rééd.)

Philippe Sollers, L’Amitié de Roland Barthes

Roland Barthes, La Préparation du roman (nouvelle édition)

Olivier Rolin, À y regarder de près

Charles Robinson, Fabrication de la guerre civile

Irène Fenoglio (dir. d’ouvrage), Autour d’Émile Benveniste

Alain Veinstein, Venise, aller simple

Xavier Girard, Louise Bourgeois face à face

Philippe Artières, Au fond

Les Rencontres de Chaminadour, Deville & Cie

Alexis Baatsch, La Fin de la société carbonifère

Jean-Christophe Bailly, Éric Poitevin, Le Puits des oiseaux

Gigi Riva, Le Dernier Penalty

pour Cléo

1

Dans La Traversée de Paris, film de Claude Autant-Lara qui date de 1956, Jean Gabin et Bourvil marchent dans la nuit de l’Occupation, rendue plus noire que d’ordinaire par la défense passive qui a fait éteindre les lampadaires et doubler les fenêtres de papier bleu sombre. Les deux lascars chargés de lourdes valises contenant des quartiers de porc cheminent depuis la rue Poliveau jusqu’à la rue Lepic – du Jardin des plantes à Montmartre. C’était un film très célèbre dans ma jeunesse et aujourd’hui encore le « Salauds de pauvres » de Gabin a la patine d’un dicton populaire. Sans doute est-ce cette histoire qui m’a inspiré le titre de ce livre et peut-être le projet tout entier, même s’il n’a rien de commun avec les aventures de Gabin et Bourvil, où les rencontres au son des sirènes avec agents cyclistes en pèlerine, trafiquants de marché noir, patrouilles allemandes et dames faisant commerce de leurs charmes sont autant d’épisodes cocasses dans des décors qui font de Paris le cadre d’un rêve nocturne.

Mon trajet est plutôt diurne et son orientation est différente : d’Ivry à Saint-Denis, il suit à peu près la ligne de partage entre l’est et l’ouest parisiens ou, si l’on veut, le méridien de Paris. Cet itinéraire, je l’ai choisi sans réfléchir mais dans un deuxième temps il m’a sauté aux yeux que ce n’était pas un hasard, que ce tracé suivait les méandres d’une existence commencée près du jardin du Luxembourg, menée pendant longtemps face à l’Observatoire et poursuivie au moment où j’écris plus à l’est, à Belleville, mais avec de longues étapes entre-temps à Barbès et sur le versant nord de la butte Montmartre. Et de fait, sous l’effet de cet incomparable exercice mental qu’est la marche, des souvenirs sont remontés à la surface au fil des rues, jusqu’à des fragments de passé très lointains, à la frontière de l’oubli.

Si cette traversée commence à Ivry, c’est à cause d’une librairie. « Envie de lire » n’est pas seulement une boutique où l’on vend des livres, c’est aussi un lieu de flânerie et de découverte. Les piles souvent instables ne sont pas disposées au hasard mais reliées par un fil qu’il faut un moment pour discerner. Peut-être ne trouvera-t-on pas le titre que l’on est venu chercher mais peu importe, on sortira avec sous le bras de la photographie, de la philosophie, un roman mexicain ou les souvenirs d’un révolutionnaire oublié. Ce petit local de la rue Gabriel-Péri est propice au débat, à la dispute parfois. Les présentations de livres se terminent tard, les groupes sur le trottoir ne parviennent pas à se séparer, tandis que les libraires finissent de rentrer les caisses ouvertes à tous sous les arcades. L’entreprise est une SCOP, elle n’a donc pas de patron mais R., massif comme peuvent l’être les Espagnols, est à la fois l’âme du lieu et le représentant d’une espèce menacée, celle des communistes poétiques.

Une autre raison de choisir Ivry comme point de départ est l’étonnant centre de la ville, dont « Envie de lire » est un point d’animation. C’est un ensemble architectural qui ne rappelle rien de connu. En sortant du métro et en levant le nez, on est frappé par un enchevêtrement de pointes, d’angles aigus, de polygones irréguliers, de passerelles, de terrasses plantées, le tout en béton brut. Les blocs de petits immeubles, tous dessinés de façon légèrement différente, sont reliés par contact direct et par un réseau d’escaliers et de passages en hauteur créant un labyrinthe à trois dimensions. Enserrées dans l’enchevêtrement général, une demi-douzaine de petites tours ponctuent un paysage où le gris du béton est adouci par le vert débordant des terrasses plantées.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.